Top 10 tuesday

TTT : 10 livres lus ou que j’aimerais lire avec une couverture principalement grise.

Bonjour ! 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour le TTT, que vous pouvez retrouver sur le blog de Frogzine. Je vous présente 10 livres avec une couverture principalement grise que j’aimerais lire, alors si vous avez des avis, n’hésitez pas ! Il n’y a que Captive in the dark que j’ai déjà lu et volontairement intégré car ça avait été un coup de coeur.

 

Comme vous pouvez le remarquer, il y a une grande partie de Young Adult ! Si jamais vous en avez lu certains, je serai ravie d’avoir votre avis dessus.

Bonne journée !

Publicités
C'est lundi que lisez-vous ?

C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour !

Je vous retrouve pour un C’est lundi que lisez-vous ? 

Je ne mettrais pas ce que je lisais la semaine dernière étant donné que je vous ai fait un long bilan du mois de mai.

Actuellement je suis en train de lire : 

  • Eliza et ses monstres de Francesca Zappia.

 » Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et… qui n’a pas d’amis. Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire. Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star. Mais Eliza ne peut s’imaginer aimer le monde réel plus qu’elle n’aime sa communauté numérique.Puis, un jour,  Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d’être vécue hors ligne… « 

  • Blanche Neige de Louis-Pier Sicard.

 » Une femme coupable d’un crime dont elle n’a plus souvenir. Une évasion vers une forêt où la noirceur ne vient jamais seule. La découverte d’un manoir abandonné aux secrets bien cachés. Des bougies qui s’éteignent, des ombres qui se lèvent, des objets qui se déplacent d’eux-mêmes. Et des coups qui résonnent contre la porte, avant d’être défoncée… « 

Je ne sais pas encore ce que je lirais après même si je vais continuer à lire la suite du Maître des livres en manga ! Je vais également récupérer Femmes de réconfort qui est une BD sur ce qu’ont subi les femmes coréennes durant la seconde guerre mondiale et Lou : La cabane. 

 

Et vous, vous lisez-quoi ? Est-ce que vous connaissez certaines de ces oeuvres ? Un avis ? 

Haul·In My Mailbox

IMM Mai 2018

Bonjour !

Voilà très longtemps que j’avais oublié de faire ce rendez-vous ! Il s’agit du In My Mailbox. Mais, je dois bien avouer que j’achète beaucoup moins de livres, surtout depuis que je vais à la bibliothèque ! J’en achète toujours car je suis notamment fan de la Mille et un livre box, même si je ne suis pas abonnée. Je suis également abonnée à France loisirs pour ceux qui le savent, j’en parlerai bientôt.

Couverture L'Arrache-mots

 

Voici le livre que j’ai reçu dans la Mille et un livre box ! Il s’agit de L’arrache-Mots de Judith Bouilloc. J’admets que j’avais deviné avant le livre, car je fouillais sur les sorties qui pourraient m’intéresser au mois de mai, et j’ai tout de suite été attirée par la couverture, et quand j’ai lu le résumé… Hé bien je me suis rendue compte que je me suis auto-spoilée ! Tant pis. En tout cas, j’ai hâte de le lire.

 

Couverture Everless, tome 1

 

Dans un autre contexte puisqu’il s’agit d’un cadeau coup de tête de mes parents, j’ai pris Everless de Sara Holland. Je l’ai vu passé sur Bookstagram, et j’admets qu’il ne me tentait pas tant que ça au début, et en faisant quelques courses, j’ai lu le résumé et… Et Bam. Haha. Oui, c’est exactement ça, je suis tombée dans le panneau !

 

Alors, est-ce qu’ils vous tentent ? Et vous, vous avez été sage ce mois-ci ou vous avez complètement craqué ? 

 

Chroniques·Les lectures de la prof

[CHRONIQUE] Le faire ou mourir

Le faire ou mourir.

Auteur : Claire-Lise Marguier. Genre : Ado / LGBT. Edition : Rouergue Pages : 103.


Il n’est pas si facile de s’affirmer face à ses proches.

Couverture Le faire ou mourir

 

Vus de l’extérieur, ils faisaient plutôt peur, ceux de la bande à Samy, avec leurs coupes de cheveux étranges, leurs vêtements noirs, leurs piercings… Mais le jour où les skateurs s’en sont pris au nouveau du collège, Dam, avec son physique de frite molle, c’est Samy qui s’est interposé et lui a sauvé la mise. Et c’est comme ça qu’ils se sont rencontrés, et que l’histoire a commencé. Samy a essuyé le sang qui coulait de la tempe de Dam, avec sa manche noire.
C’était la première fois que quelqu’un le touchait avec autant de douceur…

 

Avis DemynoteBook.

Voilà longtemps que je n’avais pas fait de chroniques, j’en avais perdu le goût, mais ce livre m’a réellement donné envie de vous parler. Il s’agit de l’histoire de Dam, un ado au collège qui se rend compte petit à petit de son attirance pour Samy, celui qui l’a sauvé face aux skateurs.

On assiste dans ce livre à la transformation de Dam, à la fois mentale et physique. Tout le cheminement est d’ailleurs très bien expliqué ! Mais il y a un soucis, ses parents et sa soeur. Et plus précisément son père, qui n’accepte pas les nouvelles « tendances » vestimentaires de son fils, sans parler de ce garçon qu’il fréquente assidument avec sa bande !

C’est un livre qui se lit très facilement, mais il est parfois compliqué à lire ! Il parle clairement d’amour, des difficultés pour être soi-même, mais aussi de mutilation et certaines scènes peuvent choquer les plus fragiles d’entre-nous.

J’ai été notamment prise à la gorge par la fin du roman. Je ne comprenais pas ce qui était arrivé à l’auteure ! Qu’est-ce qui lui prenait de mener un tel dénouement ! Elle fait une entourloupe qui est réellement digne d’un polar, un joli cliff-hanger. Et cela nous permet également de réaliser l’importance de l’écoute, et ce qui peut se passer dans ces moments compliqués pour ces personnes.


Image associée

L’avis de la prof.

Je pense que c’est un bon roman, dont j’aimerais probablement parler avec mes élèves, mais uniquement avec des élèves matures et au minimum en troisième, voire des lycéens ! Il me semble évident que ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains. Certaines scènes sont extrêmement violentes, mais à la fois, ça pourrait être un très bon support pour parler des LGBT, du besoin de parler, de la mutilation et des problèmes relationnels avec les parents…

♥♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] Gros sur le coeur.

Gros sur le coeur.

Auteur : Carène Ponte. Genre : Young Adult. Edition : Michel Lafon Pages : 254.


La lutte contre le harcèlement scolaire continue.

Couverture Gros sur le coeur

 

C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.
C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui séduit.
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

 

Avis Demynotebook.

Avant tout, merci aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat et à l’auteure Carène Ponte pour la dédicace de ce premier roman Young Adult. J’ai en quelques termes foncé sur ce roman car j’avais déjà lu Tu as promis que tu vivrais pour moi qui avait été un réel coup de coeur il y a maintenant un peu plus d’un an.

J’étais en quelque sorte dans une panne de lecture, dont ce roman m’a sortie étant donné que je viens de le terminer en une journée et que j’avais envie de vous en parler à chaud ! Ce roman parle de Mélissa, une adolescente un peu ronde, mal dans sa peau, qui est harcelée au lycée etc. J’ai envie de vous dire, à la base, du vu et du revu. Mais ça va plus loin que ça, car on balance réellement ce qui peut se passer, que ce soit au collège ou au lycée. On ne reste pas dans les exemples ou dans les « voilà ce qu’il pourrait se passer ». On vit la situation avec le personne principal.

Je me suis retrouvée les fesses entre deux chaises dans ce roman (et encore, je reste polie !), et c’est ce qui m’a perturbée au plus haut point. En effet, je suis prise entre Mélissa, l’adolescente harcelée que j’ai été, pour d’autres termes, et David, car pour ceux qui passent occasionnellement par ici, je suis professeure contractuelle (au collège pour le moment.) Je me suis donc retrouvée dans un mélange qui m’a beaucoup gênée, vous comprendrez sûrement pourquoi quand vous aurez lu ce livre ! Par ailleurs, je serais donc ravie d’en parler avec ceux qui le souhaitent, je veux juste éviter le spoil !

Je me suis attachée à Mélissa, car je sais ce que c’est que d’être la dernière choisie en sport, je sais également ce que c’est que de prendre des remarques sur ses habits ou ses cheveux. Mais je souviens aussi de ce que ça fait de voir des commentaires défiler sur internet. Sortir de cette situation est évidemment très compliqué, mais Carène Ponte gère la situation avec brio, et je ne peux que la féliciter là-dessus même si je ne suis pas tout à fait d’accord avec le mot de la fin !

Tout comme à la fin de cette oeuvre, je tiens à rappeler qu’un numéro est disponible pour les victimes de harcèlement scolaire : le 3020, n’hésitez pas à l’utiliser, à en parler avec vos proches. Carène Ponte a su apporter un roman young adult sur le sujet qui ne soit pas non plus trop enfantin, et qui s’adresse réellement à des adolescents, avec des problèmes d’adolescents ! L’écriture est encore une fois, très agréable, et on s’empreigne rapidement du roman. Cette femme a une écriture innée pour raconter les choses, sans jamais les juger, c’est ce qui m’a davantage plu ici.

♥♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] Le parfum de la trahison.

Le parfum de la trahison.

Auteur : Erin Beaty. Genre : Young Adult. Edition : Lumen Pages : 512.


Le mensonge fut surpassé, mais en sera-t-il de même pour la trahison ?

Etant donné qu’il s’agit d’un second tome et que le résumé révèle beaucoup du premier tome, je vais devoir vous priver de résumé ! Néanmoins, je tenais tout de même à vous donner mon avis sur cette suite.

Avis Demynotebook.

J’avais longtemps attendu cette sortie ! En effet, comme pour le premier tome, j’ai trouvé le début un peu long, mais j’ai été ravie de retrouver Sage et Alex !

Encore une fois, la première partie pourra vous sembler longue, sans pour autant être intéressante ! Mais il y aura peu d’actions. Et à nouveau… Je vous conseille de tenir, de continuer, car c’est dans une explosion que j’ai retrouvé mes personnages préférés ! J’ai été particulièrement fascinée par tous les détails de paysage et de relations entre les différents pays qu’a pu mettre l’auteure dans ce roman, à nouveau ! Cela nous transporte rapidement, même s’il est parfois difficile de suivre au début.

Les personnages sont toujours hauts en couleurs, parfaits. Sage est réellement badass en tant que femme ! Elle se bat toujours aussi bien, et elle ne manquera pas de nous le rappeler ! Les 150 dernières pages m’ont clairement avalée dans un espace temps. J’ai dévoré la dernière partie de ce roman où les morts se bousculent, et où mon coeur se brise, et où je me suis retrouvée à prier pour mes personnages favoris jusque dans les dix dernières pages !

C’est encore une fois un très grand coup de coeur pour ma part. J’ai donc hâte de connaître la suite des aventures de nos personnages…

♥♥♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] Grace and Fury

Grace and Fury.

 

Auteur : Tracy Banghart. Genre : Dystopie & Young Adult. Edition : Hachette romans.

Pages : 360. Prix : 18e00.


 

La dystopie, cet endroit merveilleux pour les héroïnes badass.

La révolution ne fait que commencer.

Couverture Grace and Fury

 

« À Viridia, les femmes n’ont pas le droit de lire. Pas non plus le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir. Ni d’avoir des idées. »

Depuis toujours, Serina a été formée pour devenir une Grâce et satisfaire le prince héritier, s’il la choisit. Sa sœur Nomi, elle, a été entraînée pour servir Serina et l’aider à séduire le prince.

Quand le jour de la sélection des Grâces arrive enfin, rien ne se passe comme prévu. Nomi est retenue à la place de sa sœur, et Serina envoyée en prison pour un crime qu’elle n’a pas commis.

 

Avis Demynotebook.

J’ai eu la chance de pouvoir recevoir ce livre dans ma box du mois d’octobre chez Milleetunlivresbox. C’était à la fois une réelle surprise et un déchaînement de joie car j’avais grand espoir de le trouver rapidement car il me faisait sérieusement de l’œil ! Encore une fois, j’ai fait cette lecture avec ma grande copine Histoire Naturelle de Bibliophiles.

 

J’ai entamé directement ce livre à la fois avec beaucoup d’appréhension et beaucoup d’envie. Le résumé m’a réellement donné la rage de lire si je puis dire, même si je ne me considère pas comme féministe, cette idée d’une société où les femmes n’ont pas  » les droits  » que nous avons aujourd’hui m’a à la fois mise en rogne et m’a donné envie de savoir ce que nous allions bien pouvoir faire d’un tel pays !

On retrouve donc Nomi et Serina dans ce pays que je déteste déjà. Et je suis tout de suite emballée, j’aime Nomi, la rebelle mais aussi Serina. Et surtout… Je retrouve un petit air que j’ai déjà vu dans La Selection de Kiera Cass. Oui, je l’avoue, j’adore cette idée de retrouver ce très beau luxe des robes magnifiques et du crêpage de chignon pour obtenir les faveurs d’un grand Monsieur. (Ou la défaveur d’ailleurs !) Que voulez-vous, on ne se refait pas… Ne me jugez pas trop vite, je suis sûre que vous aussi vous tomberiez dans le panneau ! Mais ce joli tableau, c’était sans compter sur Nomi et Serina qui se transforment l’une l’autre petit à petit ! 

Vous pouvez le constater, je suis très attachée aux personnages, notamment à celui de Nomi, l’attachement à Serina s’est développé au fur et à mesure du roman, elle évolue, elle grandit, et ça me plait énormément… La jeune Grâce se révèle, et c’est très plaisant. Je me suis également attachée aux personnages d’Asa et de Val. Je n’en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler ! Mais ces deux personnages m’ont réellement charmée pendant une grande partie du roman. Tandis que j’ai trouvé Malachi et Cassia détestable. (Pour ceux qui ont lu le livre, Dieu que c’est surprenant, n’est-ce pas ?)

Oui, une grande partie du roman.  Il faut savoir que je me suis sentie littéralement trahie par l’auteur ! Elle a joué avec mon cœur, avec mes sentiments, elle a craché sur ses personnages ! Elle s’est amusée avec mes pauvres petits personnages ! (Oui, je les lui vole et oui je suis en état de choc.) Et ça ne m’a pas plu du tout, du tout ! Elle nous laisse sur notre faim (fin, jeu de mots, qui n’est pas drôle, je vous l’accorde.) La fin m’a laissée sur les fesses, pardonnez-moi l’expression. J’ai besoin de la suite. J’ai besoin de savoir ce qui se passe. On entre dans le vif sujet tellement vite dans le roman, mais on ne le quitte jamais ! Il y a de l’action à chaque chapitre, chaque page… Et justement, il y a de l’action dans les dernières lignes de ce livre ! Et je vais devoir attendre, péniblement. La dernière fois que j’ai eu cette sensation, c’était en lisant Divergente de Veronica Roth. Sauf que… J’avais la suite. Ce qui n’est pas le cas ici !  Il est donc évident que je lirais la suite de cette saga, et j’ai hâte. 

Coup de coeur.

♥♥♥♥♥


Au delà de l’histoire :

Voilà un livre qui aurait été d’une grande utilité pour mes 3e sur  » Dénoncer les travers de la société « . En effet, on retrouve la domination d’un homme (plus ou moins) sur tout un état, ainsi que des éléments à dénoncer comme la situation des femmes qui ne peuvent pas lire,  » Sois belle et tais-toi « , qui ne peuvent pas choisir leur métier, leur mari… C’est également un joli pied de nez à ce qui se passe encore dans ce monde où toutes les filles n’ont pas droit à l’éducation, au fait de choisir leur vie… A la fois c’est une dystopie, mais c’est aussi terriblement d’actualité.