Top 10 tuesday

Top 10 Tuesday : Les 10 sagas que je dois vraiment commencer

Bonjour !

Aujourd’hui je vous retrouve pour un Top 10 spécial car je n’ai pas suivi le thème de base qui était : Les 10 trucs trop cool dans l’univers Harry Potter... Sauf que, à défaut d’avoir lu la saga, je ne l’ai pas lu ! Du coup j’ai eu envie de vous présenter ces 10 sagas qu’il faut vraiment que je lise un jour, au lieu de les laisser traîner dans ma PAL !

  • Harry Potter
  • Red Queen
  • Zodiaque
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers
  • Outrepasseurs
  • Les étoiles de Noss Head
  • Marked Men
  • Les chroniques lunaires
  • The Curse
  • L’école du bien et du mal

Il y en a bien d’autres qui méritent d’être lues, mais on va commencer par les sagas qui sont dans ma PAL ! Si vous avez des avis sur ces sagas, n’hésitez pas à me les donner, pour me motiver à les lire, ou au contraire pour m’en repousser certaines peut-être haha. Et vous ? Quelles sont ces sagas que vous devez absolument lire ?

Publicités
Chroniques

[CHRONIQUE] Entre chiens et loups, tome 1.

Entre chiens et loups tome 1.

entre-chiens-et-loups-tome-1-entre-chiens-et-loups-741922-264-432Auteur : Malorie Blackman

Série : Entre chiens et loups. Tome 1/4

Editeur : Milan

Nombre de pages : 397

Résumé : Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s’affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C’est un monde où Callum et Sephy n’ont pas le droit de s’aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d’un rebelle clandestin.

Avis : J’ai lu un premier livre de Malorie Blackman il y a quelques mois, pendant mes vacances d’hiver. Il s’agissait de Boys don’t cry, que j’avais largement sous estimé en commençant ma lecture. Ca avait été un énorme coup de cœur pour l’auteur, alors quand j’ai reçu, lors de la box de juin, le premier tome de sa saga, Entre chiens et loups, j’ai choisi de le lire rapidement. Le résumé est tentant, on sait déjà qu’on va avoir à faire à un roman sérieux, poignant, et la couverture a achevé de me convaincre. Il faut bien avouer, je la trouve vraiment jolie.

J’ai eu la même réflexion que pour ma première lecture de cette auteure pour les premières pages : je risque de m’ennuyer, ça fait très enfantin. Et comme d’habitude, on m’a fait mentir dès que je m’étais lancée dedans. On est dans un monde où tout ce qui est noir est riche et beau, et tout ce qui est blanc est pauvre et méprisé. Vous sentez un peu le retour de claque par rapport à ce qu’on vit tous les jours ? Oui ? Hé bien vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Les premières pages sont empreintes de la douceur des enfants face aux parents, mais plus le roman avance, plus on est dans la violence de la vie, de ce qui a pu se passer dans notre monde, et de ce qui se passe encore, mais retourné. Nos personnages passent du collège aux grandes études, à La milice de Libération, à l’armée… On les voit grandir, et on sent l’horreur se développer au fur et à mesure du roman. Certes, ce roman est une fiction, mais il est impossible de ne pas faire les rapprochements avec notre époque.

Les personnages de Sephy et Callum sont terriblement poignants, ils sont tout ce qui nous représentons aujourd’hui pour la plupart et expriment parfaitement où les hommes se sont perdus. Ils sont perdus entre leur amour et l’impossibilité de celui-ci car ils font partis de ceux qui n’ont pas de problème avec la différence de couleur de peau. Et c’est cette impossibilité qui mène au racisme des deux côtés, sauront-ils passer au-delà ? Le combattre ?

On a également des personnages détestables à première vue, comme Jude, le frère de Caleb, ainsi que la mère de Sephy. Et plus on avance dans le roman, plus on comprend qu’on ne peut pas détester ces personnages, pour la bonne et simple raison que Malorie Blackman parvient à nous faire comprendre les pensées de ses personnages, ils n’agissent pas uniquement parce qu’ils sont aveuglés, ils agissent par la peur, et par le besoin de sortir de leur situation.

On a ici un premier tome très dur moralement, à soutenir. Parce que Malorie Blackman joue avec notre cœur tout au long du livre, entre les retournements de situation, les drames… On perd des personnages, on en récupère d’autre, on ne sait plus où donner de la tête, et pourtant on s’accroche avec eux. C’est terriblement déstabilisant.

La fin fait partie de ces moments que j’ai trouvé déstabilisants. Je ne vous cacherai pas que j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, quand j’ai terminé ce livre à deux heures du matin. La fin est à la fois terriblement belle et tout à fait injuste. Et pourtant, il aurait été dur de l’imaginer autrement. C’est dur de s’y faire. On se demande d’ailleurs comment va se passer ce second tome que je compte bien lire, évidemment. On pense avoir à faire à un livre qui va vous montrer que tout peu changer, que tout peut-être combattu, à la place, on vous montre la dureté de cette tache, le temps qui s’écoule inlassablement, et à travers ça, on vous montre ce qu’il en est dans la vraie vie.

Au delà du roman : Il y a également une BD à propos de ce roman, que je me procurerai pour pouvoir la lire. Elle est sortie récemment, en 2016 et je pense que ça peut-être un bon moyen pour faire passer le message à des personnes plus jeunes, à voir quand même comment on traite la BD, car mine de rien, le roman reste particulièrement violent.

Note : ♥♥♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] La mécanique du Chaos T1 : Le grand partage.

La mécanique du Chaos T1 : Le grand partage.

la-mecanique-du-chaos-933561-264-432Auteur : Tom Joad

Série : La mécanique du Chaos

Editeur : Librinova

Nombre de pages : 204

Résumé : « — C’est parti, dit Lana sans réfléchir. Ça va nous tomber dessus avec une puissance incroyable…

Comme pour lui donner raison, un sifflement s’éleva du côté est. D’abord lointain, timide, semblable au chuintement d’une cocotte-minute. Et puis de plus en plus impérieux. Il devint vite assourdissant, terrifiant. Le ciel et la terre s’étaient mis à gémir, à hurler de concert. Et ça continuait de croître de façon exponentielle. […] Le vent ne tournait pas, il fonçait en ligne droite comme un tsunami, et son souffle titanesque balayait tout sur son passage en une fraction de seconde…

— Seigneur ! » pensa Lana horrifiée. »

Alors que l’univers semble s’abattre sur Lana et son frère Alex, parviendront-ils à s’échapper avant qu’il ne soit trop tard ?

Avis :

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Merci à Netgalley et à Librinova pour ce partenariat ! J’ai eu envie de lire ce livre grâce à sa couverture, mais également grâce à son résumé qui permettait de faire comprendre une catastrophe naturelle sur laquelle se basait le livre, étant donné que c’est quelque chose que j’apprécie énormément soit dans les films, soit dans les livres, je n’ai pas hésité !

On plonge dedans tout de suite où on attend ?

Dès les premières pages, je trouve qu’on est assez loin de ce à quoi on s’attend, comme si le livre était un peu long à démarrer et se mettre véritablement dans l’action. En revanche, les pages qui suivent sont haletantes, perturbantes, et on a bien placé les personnages dès le début donc on n’est pas perdu dans la trame de l’histoire malgré quelques allers-retours dans le temps selon de quel point de vue vous vous placez dans l’histoire. En effet, on se retrouve avec deux points de vue différents, celui de Lana et Alex, et celui de Price. Autrement dit, ceux qui ne sont pas véritablement à l’abri, et ceux qui semblent y être ! Je regrette en revanche d’avoir seulement une partie d’action dans tout ce roman qui est déjà très court.

Et l’écriture ?

J’ai bien aimé l’écriture de l’auteur, même si ça fait très film américain dans les descriptions que l’on peut y retrouver, de même pour les personnages très riches, je pense notamment à Price et ses sbires. Cependant, je n’ai pas du avoir de chance car je suis tombée sur un ebook avec énormément de faux sens, de fautes, d’erreurs dans les mots qui, du coup, ne s’avéraient pas être les bons. Et à la fin, ça m’a rendu la lecture vraiment désagréable…

Les personnages ?

J’ai eu du mal avec les personnages, tout simplement parce que même s’ils sont travaillés, je n’ai pas apprécié les personnages principaux tels que Léna. Je l’ai trouvé vraiment immature, trop enfantine, je ne me suis pas du tout attachée à elle, et plus les pages passent, plus j’ai eu la même sensation avec Alex, alors que j’ai beaucoup apprécié le personnage de leur père, tout comme Terry ! Évidemment, Price est un des personnages que l’on adore détester, ce n’est donc pas une surprise. J’ai ensuite pris le temps de m’attacher à Gomez et Sérena, que l’on retouve dans le point de vue de Price, cependant, j’ai la sensation de ne pas réussir à les cerner, on reste dans le doute.

Et la fin alors ? On la change ou on la garde comme elle est ?

Alors, de base, il n’était pas marqué sur la fiche du livre de Netgalley que ce livre était le début d’une série… Série commencée en 2015, et dont la suite devait paraître, selon les dires de l’ebook, avant les vacances 2016, sauf que ce second tome, que j’ai cherché, n’existe pas. On a des révélations sur la fin qui font que le livre est bien, mais on s’arrête sur une révélation sans savoir ce qui va se passer ensuite, sur des projets… Le livre est court, et on n’a pas la suite, on sent tout de suite qu’il manque quelque chose et ça m’a gêné.

En résumé ?

Un livre dont le fond, l’histoire, est bien, recherchée, mais qui n’est pas assez approfondi à mes yeux et qui malheureusement comporte beaucoup trop de maladresses face aux fautes, à la continuité, à la longueur du roman… J’ai aimé ma lecture, je l’ai lu très rapidement d’ailleurs, et je ne dirai pas que je ne recommande pas ce livre, l’histoire est bien, mais je ne l’offrirai pas, car j’ai eu la sensation de lire quelque chose d’inachevé.

Et si la suite finit par sortir ?

Si le second tome paraît, alors dans ce cas, je le lirai, en espérant ne pas retrouver ce qui m’a gêné, et en espérant qu’il soit un peu plus consistant !

Note : ♥♥♥♥♥

C'est lundi que lisez-vous ?

C’est lundi que lisez-vous ? #6

Hello ! Aujourd’hui c’est lundi et on se retrouve pour le petit rendez-vous habituel !

Je vous parle automatiquement de mes deux dernières semaines de lecture parce que je n’ai pas fait le petit rendez-vous la semaine dernière car j’ai un peu de mal à lire ces derniers temps, ou du moins pas aussi vite que je le souhaiterai.

.

1. Qu’ai-je lu ?

En effet j’ai lu du coup mon partenariat Netgalley, des témoignages de soignants de l’attentat du 14 juillet 2016, bientôt un an… Vous pouvez retrouver ma chronique sur le blog, même s’il est évident que vous n’y verrez aucun jugement sur l’écriture ou autre. Plus que de chronique, je parle plutôt de ressenti. Pour une note plus joyeuse, j’ai terminé ce week-end La Passe-Miroir T3 : La mémoire de Babel de Christelle Dabos. Si vous me connaissez notamment de par ma page Facebook, vous savez que je suis une grande fan de cette saga, et je vous poste ma chronique prochainement !

.

2. Que suis-je en train de lire ?

les-revenants-668713-264-432En ce moment je lis Les Revenants de Seth Patrick en lecture commune avec Emlespages ! C’est une lecture que j’apprécie beaucoup et dont j’espère vous parler pendant la semaine. Je vous laisse le résumé juste en dessous.

Résumé : 

Dans une petite ville française de montagne dominée par un immense barrage, les habitants abasourdis voient des membres disparus de leur famille revenir à la vie : le même jour, des personnes de tous âges, parfois décédées depuis des années, reprennent le cours de leur existence sans aucun souvenir de leur mort. Camille, 13 ans, tuée dans un accident de bus scolaire, Simon, qui s’était suicidé avant son mariage, Victor, un petit garçon mystérieux que personne ne semble reconnaître… Alors que chacun tente d’accepter l’impossible, des phénomènes étranges se produisent dans la ville et des meurtres sanglants, semblables à une série d’assassinats perpétrés dans la région sept ans plus tôt, terrifient la population.

Comment les habitants vont-ils faire face à cet incroyable phénomène qui suscite à la fois la joie, l’effroi et la jalousie ? Pourquoi ces revenants apparaissent-ils du jour au lendemain sans raison ? Et pourquoi eux en particulier ?

.

3. Que vais-je lire ensuite ?

la-mecanique-du-chaos-933561-264-432Je suis certaine de lire La mécanique du chaos de Tom Joad, puisque c’est un de mes partenariats avec Netgalley ! Et je ne sais pas encore quelle lecture accompagnera ce livre, qui est un ebook, donc ce sera une lecture papier.

Résumé de La mécanique du Chaos : 

« — C’est parti, dit Lana sans réfléchir. Ça va nous tomber dessus avec une puissance incroyable…

Comme pour lui donner raison, un sifflement s’éleva du côté est. D’abord lointain, timide, semblable au chuintement d’une cocotte-minute. Et puis de plus en plus impérieux. Il devint vite assourdissant, terrifiant. Le ciel et la terre s’étaient mis à gémir, à hurler de concert. Et ça continuait de croître de façon exponentielle. […] Le vent ne tournait pas, il fonçait en ligne droite comme un tsunami, et son souffle titanesque balayait tout sur son passage en une fraction de seconde…

— Seigneur ! » pensa Lana horrifiée. »

Alors que l’univers semble s’abattre sur Lana et son frère Alex, parviendront-ils à s’échapper avant qu’il ne soit trop tard ?