Haul·In My Mailbox·Non classé

IMM : Juin 2019.

Bonjour ! 

Je vous retrouve pour le bookhaul / in my mailbox de ce mois-ci, qui est bien plus conséquent que le mois dernier, notamment aussi parce qu’il s’agissait de mon anniversaire.

J’ai premièrement fait mon achat trimestriel chez FL : 

  • Izzy + Tristan de Shannon Dunlap.
  • Derniers sacrements de M.J. Arlidge.

Deux livres totalement différents donc puisqu’il s’agit d’une romance et d’un thriller/horreur !

 

Les partenariats.

J’ai eu la chance de recevoir La peau des hommes de Camille Lanvin chez Harper Collins. Merci beaucoup à elle ! On est ici dans un genre très contemporain.

 » Estelle multiplie les rencontres. Qu’ils soient tendres, drôles, égoïstes ou spirituels, elle aime observer les hommes et les mettre à nu avec d’autant plus d’entrain qu’elle fuit sa propre histoire. Car l’avantage de tous ces hommes, c’est qu’ils ne sont pas lui : Ganaël, celui qu’elle a réussi à quitter dans un ultime réflexe de survie. L’amour de sa vie à qui elle avait tout donné. A Paris, elle tente désormais de tourner la page, et c’est à travers le regard des hommes qu’elle va chercher la femme en elle, celle dont elle a perdu la trace… « 

 

Les mangas : 

Là encore, des genres très différents ! On retrouve du contemporain, de la réflexion sur le fait d’être auteur/mangaka, mais aussi du thriller/horreur ! Bref, j’ai commencé à relire sérieusement des mangas et du coup, il y en a partout puisque que j’ai été dans la librairie de mangas de BD de ma ville par la suite…

Sans les afficher, j’ai également eu les tomes 2 & 3 de My home hero ainsi que le second tome de Re/member. 

Et vous ? Quels sont vos achats et vos réceptions ? Des avis sur ces différents livres ? 

Chroniques

[CHRONIQUE] Nos plus belles étincelles

Nos plus belles étincelles

Auteur : Jamie McGuire. Genre : Romance.  Edition : Michel Lafon. Pages : 462.


 

Couverture Nos plus belles étincelles » On n’oublie jamais son premier amour
Depuis qu’il a croisé son sourire mélancolique derrière l’objectif de son appareil photo deux ans plus tôt, Elliott n’a jamais cessé d’aimer Catherine. Pourtant, la même année, il a été obligé de quitter la ville, la laissant seule au moment où elle avait le plus besoin de lui…
Aujourd’hui, Elliott rentre enfin et il est bien décidé à reprendre le fil de cette histoire d’amour qu’il n’a jamais oubliée. Mais Catherine ne lui a pas pardonné son départ, et le secret qui pèse sur elle pourrait étouffer à tout jamais l’étincelle de leur amour. « 

Avis Demynotebook.

Avant tout, merci beaucoup à la maison d’édition Michel Lafon pour ce partenariat ! Malheureusement, pour moi c’est un flop. Voilà plus d’un mois que je tente de lire ce livre qui traine vraiment trop en longueur pour moi. J’ai trouvé l’écriture « fade » et je ne me suis pas attachée aux personnages… Les sujets sont pourtant intéressants à traiter entre le harcèlement et le racisme, mais ce n’est pas assez développé à mon goût… J’ai lu la fin pour me donner bonne conscience, et je ne sais pas comment on en arrive là. Mais même comme ça, ça ne m’a pas donné envie de reprendre.

Je suis pourtant une adepte de la romance, mais le livre est déjà un petit pavé, écrit petit, alors avec les longueurs qui n’en finissent pas… J’ai l’impression que l’on n’avance toujours pas au bout de 200 pages.

C’est la première fois que je lisais cet auteur et je suis particulièrement déçue. Je ne comprends pas l’ambition que ce roman suscite… Tout le monde parle de claque, de quelque chose d’exceptionnel, pour ma part, je suis passée à côté alors que j’avais été très attirée par le résumé et la couverture qui est, il faut le noter, sublime ! Mais pour ce qui est du reste…

Elliott et Catherine sont des personnages que je trouve trop « doux » trop « gentillets ». Je n’ai pas vu assez de caractère, assez d’action. Tout simplement, je ne me suis pas retrouvée à travers eux. J’ai l’impression d’avoir été trompée sur la marchandise, je m’attendais probablement trop à une romance type New Adult, un peu comme les romans de Brittainy C. Cherry ou Colleen Hoover… Et évidemment, ça n’a aucun rapport… Je me suis probablement mal renseignée, ou alors ce n’est juste pas pour moi.

J’ai d’autres livres en attente de cette auteure… Donc je tenterai, mais pas maintenant, la déception a été trop grande pour le moment, et j’ai envie d’une lecture doudou où je sais que tout ira bien : bref, ma zone de confort !

Top 10 tuesday

TTT : Les dix choses que j’aime dans les histoires d’amour entre protagonistes.

Bonjour ! 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour le TTT, que vous pouvez retrouver sur le blog de Frogzine. On va parler de romance et plus précisément des choses que j’aime entre les personnages ! Je vous préviens, je suis une indicible idiote fleur bleue qui aime les clichés à gogo !

Image associée

  1. Les personnages qui ne peuvent pas se voir en peinture !

Je vous avais prévenu qu’on allait tomber dans les clichés ! J’adore quand, au début du roman, du manga ou autre, l’un des deux personnages ne peut pas voir l’autre en peinture ! J’admets, j’ai lu les livres de Sophie Jomain récemment, et je me souviens encore de Fruit Basket et de A Silent Voice…

2. Le mec ou la fille torturé.e par la vie.

Evidemment ! Comment pourrais-je passer à côté de ça ? J’aime les drames. Je dirais même plus, j’adore ça. J’adore les personnages pour lesquels j’ai tout de suite de la peine mais aussi de la tendresse. Pas d’âme torturée ? Pas de romance !

3. Les scènes érotiques ! 

Sincèrement ? Que serait une romance sans LA scène où les personnages finissent par s’unir, s’embrasser comme des fous et ça se finit sous la couette.

4. Les chamailleries.

J’ai notamment en tête Un palais de colère et de brume ! Rien ne vaut un couple qui se chamaille, qui se rabiboche, et qui en plus, adore ce genre de chamaillerie ! Un bon coup derrière la tête, un petit rire, et je suis conquise.

5. Les personnages qui se découvrent dans les bras de l’autre.

Alors là, on sort un peu de la romance à proprement parler, mais j’aime beaucoup les romances où les personnages se rendent compte que finalement ils sont homosexuels ou autre, dans les bras de LA fameuse personne, LE grand amour.

Image associée

6. Le fait de ne pas comprendre dès le début que c’est LUI ou ELLE.

J’adore quand la romance à tendance à prendre un peu de temps à se mettre en place. Non, les personnages ne pensent pas tout de suite en voyant, en face d’eux, cette superbe créature, c’est le grand amour ça y est ! J’aime quand ils font traîner les choses en longueur.

7. La fille superbe et le mec qui ne croit pas en lui. 

J’aime les clichés, mais j’aime aussi quand on change de genre. Oui, le mec peut être inexpérimenté, oui la fille peut-être carrément badasse ! Le fait d’avoir une fille sûre d’elle, qui finit par se rendre compte que les mecs qui ne sont pas les boys du lycée ou de la boite, bah c’est cool aussi.

8. La dark romance.

Je vous arrête, ce n’est pas au goût de tout le monde, je le sais parfaitement ! Néanmoins, pour le côté torturé, ça c’est clair que je m’y retrouve ! J’aime beaucoup le lien qu’il y a à la fin des livres, généralement, en dark romance, entre les deux personnages.

9. Le moment où rien ne va plus. 

Généralement, vous avez presque forcément un moment où plus rien ne va. Les personnages sont au bord de la rupture, envahis par leurs pensées. J’adore ce genre de moment qui serait capable de me tirer les larmes.

10. Les histoires d’amour qui finissent… mal. 

Oui, désolée, j’aime beaucoup quand ça finit bien, mais alors les histoires d’amour qui finissent mal me marquent beaucoup plus et font que j’apprécie l’histoire dans sa sincérité et dans sa complexité. Bien sûr, je ne donnerais pas d’exemple pour ne spoiler personne mais bon… Je pense que vous en connaissez plusieurs !

Alors, vous, qu’est-ce qui vous plait dans une romance entre les protagonistes ? Et si ce top vous a donné des titres en tête, je vous en prie, partagez-les ! Rien de mieux que de découvrir de nouvelles choses !

Chroniques

[CHRONIQUE] D’un commun accord

D’un commun accord.

Auteur : Sophie Jomain. Genre : Romance/Erotique. Edition : J’ai lu Pages : 446.


Entre amour et haine…

Couverture D'un commun accord

 

D’un commun accord est la suite de Cherche jeune femme avisée. Dans ce tome, on retrouve Jane et Martin, les amis d’Adrien et Gabi de Bérail. Ceux-ci se fréquentent régulièrement, jusqu’au jour où Jane a un accident de voiture avec Martin. Si celle-ci s’en sort indemne, lui se voit amputé d’une jambe et il ne lui pardonnera pas. Mais Jane, notre avocate sulfureuse, doit revoir Adrien pour des affaires professionnelle. Lors de son retour à Paris, elle croisera forcément Martin. Si elle compte s’excuser, lui compte bien se venger… L’amour de Jane contre la haine de Martin. Lequel l’emportera ? 

Avis Demynotebook.

J’avais adoré le premier tome, et c’est grâce à ce livre que je suis tombée amoureuse de la plume de Sophie Jomain et de ses romances. C’est aussi grâce à elle que j’ai pu découvrir, par la suite, la littérature érotique et notamment la New Romance ou Mommy porn. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire cet article : lien.

Ici, on retrouve Jane que j’avais tout simplement détesté au premier tome, qui est l’amie d’Adrien, et Martin, détesté tout également au premier tome, ami de Gabi ! Ces deux personnages passent au second plan pour que l’on puisse désormais se concentrer sur nos deux personnages détestés : Jane et Martin, qui visiblement, se sont bien trouvés puisque leurs soirées sont assez rythmées, mais sans sentiments ! Jusqu’au jour où Jane provoque un accident de voiture où Martin n’en ressortira pas indemne. Et surprise le jour où elle revient à Paris après trois ans… Elle veut se faire pardonner, lui veut se venger. Et à partir de là, on se retrouve dans une histoire entre romance, vengeance, sexe… Enfin bref, un bon gros bordel à proprement parler !

J’ai aimé cette lecture, je l’ai lu très rapidement, et j’ai finalement fini par apprécier Jane, mais je n’ai pas accroché avec Martin. En effet, je trouve que certaines scènes de sexe sont vraiment limites, à cause de ce personnage. Je ne suis pas en train de lire une dark romance… Alors ça me gêne un peu. C’est aussi ambigu pour les personnages que pour moi en tant que lectrice ! Néanmoins, l’histoire m’a plu. Mais j’ai eu tendance à la trouver un peu trop précipitée, un peu bâclée, même si le temps passé est relativement clair et réaliste dans le livre. J’ai trouvé que les choses se déroulaient un peu trop simplement à vrai dire.

Cependant, de nouveaux personnages sont apparus et notamment Léonie, ou encore Antoine, dit Toto. Et je les ai tout bonnement adorés ! Ils sont simples, doux, gentils. Ca a été un vrai bonheur, la bouffée d’air frais du roman, de les retrouver régulièrement à travers les pages !

La fin du roman, comme le reste de l’histoire, est apparue trop vite à mon goût. Je sais que c’est une romance. Le principe d’une romance, c’est que ça se finit bien, mais là, j’ai trouvé ça vraiment trop évident et trop simple à mon goût. Ca ne m’empêche pas d’avoir réellement apprécié ma lecture, je continuerai à lire les romances de Sophie Jomain, parce que même si j’y trouve à redire, je suis toujours ravie de lire son écriture fluide et agréable.


Image associée

Les conseils de la blogueuse.

Attention à ne pas confondre Dark Romance, Mommy Porn et Romance ! Les trois sont différents et s’apparentent à plusieurs stade dans l’érotisme et dans les scènes de sexe pouvant être présentes dans les livres. La dark romance se présentant comme étant la plus choquante (viol, inceste…), et la romance comme la forme la plus « bienveillante et sage » pour l’avis populaire, des scènes de sexe.

♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] My Hipster Christmas.

My Hipster Christmas

Auteur : Mag Maury. Genre : Romance. Edition : Addictives Pages : 321.


Quoi de mieux pour Noël, qu’une romance de Noël ?

Couverture My Hipster Christmas

Il déteste Noël, elle adore… ça démarre mal ! À Liverpool, le Barbershop Hipster Maniac est une institution. Tenu par trois amis barbus et tatoués, c’est l’endroit idéal pour écouter du bon rock, se faire tailler la barbe et boire un coup ! Sauf que pour Line, c’est aussi le début des ennuis. Pour commencer, à son arrivée dans le quartier, elle a embouti la voiture de Jordan, l’un des trois barbiers. Ensuite, elle a découvert qu’ils étaient voisins de commerce… et de palier ! Impossible donc d’échapper à cet homme au regard de braise, au corps imposant de muscles et de tatouages… et au caractère insupportable ! Il l’attire, la repousse, joue avec elle, mais le pire, c’est qu’il déteste Noël… alors que c’est la période préférée de Line ! 

 

Avis Demynotebook

En cette période, il était normal que je me lance dans une romance de Noël ! D’autant plus qu’il s’agit d’une New Romance, et j’ai l’impression de ne pas en avoir lu depuis une éternité… Mais si c’est pour retrouver des personnages aussi prenants que Line et Jordan, ma foi, j’attendrais encore avant de retrouver une New Romance ! 

Comme vous vous en doutez, j’ai beaucoup aimé les personnages de Line, la douceur, la gentillesse, et le caractère de feu à la fois, mais aussi Jordan, dans le côté totalement torturé, avec un humour douteux, et je dois dire, à la limite carnassier pendant tout le début du roman ! Encore une fois, on est dans les préjugés, mais j’adore… C’est mon côté fleur bleue. 

J’ai beaucoup aimé l’histoire, et on met du temps à savoir pourquoi notre personnage principal est torturé. D’ailleurs je dois bien avouer que j’avais deviné une partie de l’intrigue seulement. Le fait de ne pas avoir deviné la totalité m’a d’ailleurs plu ! 

C’était une très belle lecture, très intéressante, où on a la chance de s’attacher aussi aux personnages secondaires, notamment les amis de Jordan. Je ne sais pas pourquoi, tout le long, j’ai eu une mauvaise sensation par rapport à un des amis de Line, mais il n’y avait pas forcément de raison. C’était peut-être simplement par expérience dans la vie réelle. En plus des personnages, j’ai été très intéressée par les grands thèmes du roman : Noël, les difficultés de la vie… Je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler, mais il y a une belle morale, et c’est ce qui m’a probablement le plus plu. 

 

♥♥♥♥

 

Chroniques

[CHRONIQUE] Heroes

Heroes

Auteur : Battista TarantiniCouverture Heroes

Editeur : Hugo &Cie

Nombre de pages : 461

Genre : Romance

La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complétement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie.

Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours.

Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.

Au cœur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

Avis.

Bonjour ! Cela fait bien longtemps que je n’avais pas pu poster… Mes monstres me prennent beaucoup de temps mine de rien ! Du coup je reviens avec un livre vu partout sur les réseaux sociaux pendant un moment, et à la fois une belle romance puisqu’il s’agit de celle de Z. et Grace !

Avant tout, il faut savoir que je raffole de l’Australie et que je rêve d’y aller un jour, alors forcément… Une histoire en Australie, au pays des kangourous, c’était pour moi ! J’avais peur de lire ce livre car j’en avais entendu énormément de bien, et finalement, je me suis lancée, même si j’avais peur d’être déçue.

C’est un livre que j’ai pris le temps de lire, pour la simple et bonne raison que l’histoire de Grace m’a touché « professionnellement » suite à quelques déboires médicaux avec mes élèves. Je me suis donc permise une pause de temps en temps. Ca mis de côté, ça allait mieux par la suite, et j’ai croqué ma lecture à pleines dents !

J’ai tout de suite adoré les personnages, même si malheureusement, j’avais déjà deviné le sombre secret de Z, à vrai dire, je ne sais pas si l’auteur a vraiment pris la peine de vouloir le cacher non plus pour être honnête. En revanche, dans l’éventuel doute, je me suis mise à dévorer la moitié du roman, simplement pour être sûre d’avoir raison, hem… En ce qui concerne les autres personnages, j’ai toujours adoré Grace et sa tante, du début à la fin. Le personnage de Z est torturé et mystérieux, tout ce que j’aime également, mais je dois bien avouer qu’il m’a agacé plus d’une fois à ne jamais savoir ce qu’il voulait vraiment.

Le petit côté thriller de la fin, avec cette chasse à l’homme, alors que je ne suis pas du tout friande de ça habituellement, ça a vraiment pimenté ma lecture. Et c’est une très bonne chose ! Je peux d’ailleurs dire que c’est un joli coup de coeur qui m’a permis d’oublier mon boulot une fois la situation initiale passée.

Note : ♥♥♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] Quand la nuit devient jour.

Quand la nuit devient jour.

Auteur : Sophie Jomain

Editeur : Pygmalion

Nombre de page : 238

Genre : Contemporain

On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.

 

Avis.

J’ai eu envie de reprendre une lecture de cette auteure après avoir vécu un énorme coup de coeur lorsque j’ai lu Cherche jeune femme avisée. Et j’ai été attirée par le résumé et la couverture que je trouve particulièrement jolie.

C’est la première fois que je lis un livre qui traite de ce sujet. D’ailleurs, Sophie Jomain nous laisse au début un mot comme quoi elle a hésité à écrire ce roman. J’ai été ravie pour ma part de voir un roman comme celui-ci même si ça n’a pas été un coup de coeur.

Ca n’a pas été un coup de coeur parce que j’ai eu du mal à m’attacher au personnage principal. J’aurai préféré qu’on se centre sur le sujet de l’euthanasie, sur ce qu’elle ressentait par rapport à ça, j’avais la sensation que ce n’était pas assez poussé même si le passage où elle doit en parler avec ses proches est très intéressant ! J’ai été gênée par le fait que j’ai eu la sensation de passer d’un fait réel à une fiction.

Cependant, j’aime toujours autant l’écriture de Sophie Jomain qui est très fluide, aucunement besoin de se concentrer ou de relire les phrases pour rentrer dans le roman dès le premier coup. Le petit détail qui m’a gêné… C’est la fin ! Comme certains le savent, je ne suis pas du tout pour les fins ouvertes, ça me dérange. Et je n’ai pas eu la sensation qu’il y aurait un second tome… Donc je suis restée sur ma faim, un peu comme une idiote devant ma liseuse en mode : Bah… Et ensuite ?!

Note : ♥♥♥♥♥