Chroniques

[CHRONIQUE] Disparition

Disparition

Auteur : C. L. Taylor

Edition : Marabout

Nombre de pages : 394

Résumé : Vous aimez votre famille. Vous lui faites une confiance aveugle. Le devriez-vous vraiment ? Quand Billy Wilkinson, 15 ans, disparaît une nuit de l’été 2015, sa mère Claire, est dévastée et submergée par la culpabilité. Elle n’est pas la seule. Chacun des membres de la famille de Billy se sent coupable. Mais les Wilkinson sont si rompus à l’art de garder des secrets que ce n’est que six mois plus tard qu’émerge la terrible vérité.
Claire a cependant la certitude que Billy est toujours vivant, et que sa famille n’a rien à voir dans sa disparition. Ne dit-on pas que l’instinct maternel est infaillible ? Ou pas…

Avis : Merci aux éditions Marabout et à la Masse Critique de Babelio pour cet envoi !

J’avais choisi ce livre pour son résumé et pour sa couverture que je trouvais à la fois simple mais emprunte de l’angoisse qui doit prendre Claire, la mère de Billy, qui cherche désespérément son fils. Simple mais efficace !

Dès les premières pages, on est tout de suite plongé dans le vif du sujet. Billy a disparu, et on ne sait pas pourquoi, ni comment, et cela fait déjà plusieurs mois. Pas de blablatage intempestif, pas de description trop longue, bien au contraire, du stress, de l’attente, et ce dès le départ ! Un très bon point pour moi. Et cette action, ce stress constant ne fait qu’accroître au fur et à mesure que l’on tourne les pages.

L’écriture est fluide, et à la fois terriblement angoissante. J’ai aimé le fait qu’on alternait entre les textos, et le roman en lui-même. Ça permet de lâcher un peu de lest, de respirer convenablement… Même si les textos ne sont pas toujours une bouffée d’oxygène en ce qui concerne les émotions !

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Claire, et étant donné que l’intrigue tourne majoritairement autour d’elle, à la recherche de son fils, j’ai eu du mal à m’attacher aux autres personnages. Ils ont tous leur défaut, et petit à petit, l’auteure réussit à nous infliger la même chose qu’à Claire. C’est-à-dire que l’on doute de tout et de tout le monde.

J’ai aimé la fin, même si je n’ai pas eu la sensation d’être menée en bateau jusqu’à ce que l’on sache toute la vérité ! J’avais des doutes, et j’avais déjà mon idée qui s’était faîte au fur et à mesure de ma lecture, des sms, des événements…

Je relirai avec plaisir un livre de cette auteure ! C’est même déjà prévu.

Note : ♥♥♥♥

Publicités
Chroniques

[CHRONIQUE] Hôtel Grand Amour

Hôtel Grand Amour.

[Partenariat NetGalley : Didier Jeunesse]

Couverture du livre : Hôtel Grand AmourAuteur : Sjoerd Kuyper

Editeur : Didier Jeunesse

Nombre de pages : 256

Résumé : Au moment où Vic, 13 ans, marque le but qui qualifie son équipe, son père s’effondre, victime d’un infarctus. Il est emmené d’urgence à l’hôpital et Vic et ses trois soeurs doivent alors gérer seuls l’hôtel familial. Très vite, c’est le grand n’importe quoi ! Les clients s’enfuient, les créanciers débarquent : il ne reste plus que quinze jours pour sauver l’hôtel ! Sans rien dire à leur père…

Un homme ne doit jamais essayer de ressembler à un autre. Elle disait : S’il veut être comme quelqu’un d’autre, alors moi, je veux être avec cet autre-là.

Avis : Tout d’abord, merci à NetGalley et aux éditions Didier Jeunesse, qui une fois de plus m’a fait confiance pour cet ouvrage.

J’ai choisi ce livre parce que j’aimais bien la couverture, parce que j’avais besoin de lire quelque chose de léger, et il me semblait qu’un livre jeunesse s’accordait parfaitement avec ça. J’ai aimé le résumé qui promettait à la fois de l’humour et de la tendresse. Et j’ai été servie !

Dès les premières pages on comprend que le livre se lit très vite. Il est court, et l’écriture est enfantine puisque c’est un livre jeunesse, vous ne serez donc pas gêné par les tournures de phrases compliquées ! Mais peut-être perturbés par l’écriture tout de même. J’ai d’ailleurs eu parfois du mal à différencier qui parlait entre les différents clics du magnétophone à travers lequel Vic, notre personnage principal, s’exprime.

Je n’ai pas retrouvé ce problème dans la suite de ma lecture. J’ai eu envie de découvrir la suite même si je m’attendais parfois à plus d’émotions que je n’en ai eu !

L’écriture est simple, on s’adresse à un public relativement jeune. Je dirais plutôt des pré adolescents étant donné qu’on a des petites informations très légèrement sexuelles, rien de choquant bien sûr, juste une découverte du corps. Cependant, l’écriture est parfois trop enfantine pour moi. On lit le livre à travers les expressions et les façons de parler de Vic, et parfois il y a des tournures de phrases qui m’ont vraiment dérangée même si je sais parfaitement qu’on est calé sur un enfant de 13 ans, et évidemment, cet enfant de 13 ans ne joue pas avec les mots comme un adolescent ou un adulte. Même si ça n’a pas bloqué ma lecture, ça m’a parfois gêné. D’autant qu’on aborde des thèmes importants comme le décès d’un des parents, la maladie de l’autre, on s’approche également du viol.

Les personnages principaux sont attachants, notamment Vic et ses sœurs, j’ai eu ma préférence pour Alex et Pétro, la plus jeune, même si j’ai apprécié Laeti tout en trouvant qu’elle faisait trop jeune pour l’âge qu’on lui donne. Même si les personnages sont attachants, je n’ai pas réussi à m’identifier à eux, même en prenant en compte le fait que c’était un livre jeunesse. L’histoire est belle, mais pas assez réaliste à mon goût, même en ce qui concerne vraiment le caractère, notamment celui du père.

En ce qui concerne la fin de ce livre, j’ai été très touchée, presque émue aux larmes, de ce pré adolescent en train de grandir qui s’adresse à sa mère décédée sans jamais tomber dans la tristesse infinie. On a vraiment un beau livre sur ce sujet, qui prône l’envie de vivre, et l’amour. Le fait de continuer à vivre, sans oublier pour autant… C’est vraiment un beau livre, et il peut, à mon avis, être une belle histoire pour ces enfants qui perdent un de leur parent trop tôt… On n’est pas seulement dans la tristesse, on trouve de l’humour, énormément de choses rigolotes à lire. On ne se retrouve pas du tout dans un livre dramatique, mais dans un livre empli d’espoir.

Je ne pense pas que je relirai un livre jeunesse de cet auteur parce que ce n’est pas mon genre. Néanmoins, à travers le livre jeunesse et l’humour, on a un livre qui traite de sujets compliqués de façon douce, et avec intelligence.

En amour, je suis bègue.

Note : ♥♥♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] Spice & Wolf T1

Spice & Wolf T1

[Partenariat Ofelbe]

Auteur : Isuna Hasekura

Editeur : Ofelbe

Nombre de pages : 470

Résumé : Déesse de la moisson, Holo est une louve qui peut prendre l’apparence d’une attirante jeune fille. Délaissée par les paysans de son village pour qui les vieilles légendes ne servent plus qu’à effrayer les enfants, Holo décide de rejoindre ses terres natales du Nord à bord de la carriole d’un marchand itinérant, l’énigmatique Lawrence Kraft. Tandis qu’ils découvrent de nouveaux horizons en troquant leurs cargaisons de ville en ville, le duo va apprendre à se connaître et rapidement devenir très complice. Mais méfiance : les faux-semblants, les arnaques et les dangers bordent leur chemin… Le talent divin de Holo pour comprendre la nature humaine leur sera bien utile pour reconnaitre les bonnes affaires et déjouer les tromperies. Êtes-vous prêts à suivre cette charmante déesse dans un voyage initiatique parsemé de plaisirs simples, de rencontres, mais aussi de dangers ?

Avis : Avant tout, merci à Ofelbe pour l’envoi de Spice & Wolf !

Ofelbe a eu la gentillesse de me prévenir que ce livre était un peu long à démarrer, et qu’il était un peu plus adulte que le premier envoi que j’avais eu et qui était Re : Zero. Je me suis donc lancée avec un peu d’appréhension mais une grande envie de découvrir Holo, la demoiselle de la couverture ! J’avais choisi ce livre également par envie de sortir de ma zone de confort.

Du coup, dès les premières pages je me suis lancée, et j’ai été ravie de découvrir Holo et Lawrence, nos personnages principaux. Je ne me suis pas ennuyée même si j’ai mis un peu de temps à m’adapter pour comprendre le monde dans lequel ils vivent, cette impression de Moyen-Âge qu’habituellement je n’apprécie pas du tout ; mais qui, ici, ne m’a pas dérangé.

Au fur et à mesure de l’avancée des pages, on a de plus en plus d’action, notamment quand on a passé la première partie du livre, et je me suis donc mise à lire d’un coup sans m’en rendre compte ! On découvre de nouveaux personnages, dont Nora. Et j’avais envie de savoir où tout cela menait puisque Lawrence est un marchant itinérant en quête d’argent, tandis qu’Holo voyage avec lui dans le but de retrouver ses terres natales, tout en l’aidant.

En ce qui concerne l’écriture du livre, je me suis parfois perdue, parce que je trouve que c’est un livre qui, pour comprendre le monde dans lequel on se trouve plongé, nécessite de la concentration pour ne pas perdre le fil de l’histoire. Mais même sans être exactement au courant du cours de l’argent du livre etc, on reste dans une histoire qui est vraiment intéressante, et dès qu’il y a peu d’action, l’écriture devient fluide et le livre se lit tout seul à mon sens !

J’ai trouvé les personnages très attachants, avec un caractère complexe qui m’a plu, surtout en ce qui concerne Holo. Elle peut se montrer à la fois adorable, dangereuse, comme terriblement énervante et j’ai pu me retrouver à travers elle. Cette déesse (qui n’apprécierai pas de me lire si je l’appelais comme ça) a un côté très humain. Je me retrouve à travers cette jeune femme qui pour exprimer sa tristesse parce qu’elle a été blessée ou vexée, se montre colérique, implacable. Elle aime avoir le dernier mot, toujours. Si ça peut énerver certaines personnes, pour ma part j’étais ravie d’avoir un personnage qui ne sort pas tout droit d’un conte de fée ! J’aime beaucoup Lawrence également, tout comme Holo, fin stratège, d’une grande gentillesse… Le compagnon idéal que ce soit pour la route ou en amour il me semble ! L’auteur a su rendre ce personnage très charismatique. Tout comme il a su me faire douter à propos du personnage de Nora qui est pourtant le personnage timide et agréable par excellence ! L’auteur parvient à jouer avec ses personnages et c’est magnifiquement bien réussi !

Les illustrations de ce Light Novel sont magnifiques. Les personnages sont bien dessinés, bien cernés, on a des illustrations qui sont vraiment aux bons moments pour illustrer les bonnes scènes, et elles sont bien disséminées. C’est-à-dire que l’on n’en a ni trop, ni pas assez.

J’étais complètement affolée par la fin. Elle m’a fait passer par toutes les émotions, est ce que Lawrence et Holo vont se sortir du pétrin dans lequel ils se sont mis, encore une fois ? Est-ce-que leur tour de passe-passe va marcher ou pas du tout ? Est-ce-que Holo aura ENFIN ses pêches au miel ! En tout cas c’est une fin que j’ai appréciée, où on se contente du strict minimum sur la situation, ce qui m’a grandement donné envie de lire la suite.

Je lirai donc la suite d’autant plus que j’en ai déjà lu de très bonnes critiques. J’ai d’ailleurs plusieurs fois cru comprendre que ce second tome était encore mieux que le premier. Premier que j’ai adoré ! Ce sera donc une lecture à suivre dès que possible. Je pense que je viens de me lancer dans une nouvelle saga !

Note : ♥♥♥♥

Haul·In My Mailbox

In My Mailbox Août 2017

Bonjour !

Je vous retrouve pour mes achats, réceptions et cadeaux livresque de ce mois-ci ! Je vous avoue que j’ai un peu honte, parce que je devais être en no buy, et je crois que le Book Haul est encore pire que le mois dernier. Cependant, en réalité, il y a pas mal d’ebook, énormément de livres de brocantes, quelques partenariats, notamment avec Hachette et Didier Jeunesse, et des cadeaux de mes parents ou de mon copain. Donc en vérité, il n’y a que trois livres achetés neufs !

Les livres achetés neufs.

 

Les cadeaux

 

Les livres achetés à Noz et en foire à tout / marché aux livres.

 

La boîte à livre

 

Les partenariats

 

Emprunts à la bibliothèque

 

Ebooks

 

C’est pas tout à fait ce que j’appellerai un no buy mais bon ! J’espère faire baisser ma PAL avec le Pumpkin Autumn Challenge, et le Challenge Bookjar 1 an dont je vous reparlerai plus tard !

Des avis sur ces différents livres pour m’aider dans mes choix livresques futurs ?

 

Chroniques

[CHRONIQUE] Re:Zero T1

Re:Zero T1

Re:vivre dans un autre monde à partir de zéro.

re-zero-re-life-in-a-different-world-from-zero-roman-tome-1-930431-264-432Auteur : Tappei Nagatsuki

Editeur : Ofelbe

Nombre de pages : 280

Résumé : En rentrant de la supérette, Subaru Natsuki est soudain transporté dans un autre monde. Pourtant, aucun invocateur ne l’attend, et le danger accule déjà le jeune homme sous la forme de brigands. Par chance, il est sauvé par une magnifique et mystérieuse jeune femme aux cheveux argentés et son esprit félin. Sous prétexte de rembourser sa dette, Subaru l’assiste dans la recherche d’un objet qui lui a été dérobé. Mais alors qu’ils trouvent enfin une piste, Subaru et sa compagne sont attaqués par surprise et perdent la vie. Du moins, c’est ce que pensait le jeune homme jusqu’à ce qu’il rouvre les yeux à l’endroit même où il avait été invoqué.

Avis : Pour commencer, je voudrais remercier Ofelbe pour ce nouveau partenariat, qui m’a permis de lire mon premier Light Novel qu’on m’a vivement conseillé et qui me tentait énormément, notamment à cause de la couverture et du résumé ! Il faut savoir que je n’ai jamais lu le manga, ni vu l’anime. Et je ne compte pas le faire car je ne veux pas m’auto-spoil !

J’ai été entraînée dès les premières pages dans ce nouveau monde dans lequel Subaru, notre personnage principal, est projeté. On est tout de suite mis dans le bain, et j’apprécie le fait de ne pas tourner autour du pot pendant 100 pages avant que l’action commence réellement. D’ailleurs, la suite m’a d’autant plus convaincue. On en a de plus en plus d’action petit à petit, et la moitié du livre est consacrée à la pure action, et ça j’adore ! J’ai réellement dévoré ce livre.

Fait non négligeable, ce qui m’a attiré encore plus dans ce livre, c’est la découverte des illustrations au fur et à mesure des pages. Des illustrations qui sont tout simplement magnifiques, touchantes pour certaines, et qui représentent très bien les personnages pour nous les remettre en tête.

L’écriture est vraiment fluide, on ne se perd pas dans les appellations japonaises, tout est expliqué, structuré. On n’est pas non plus perdu dans le temps avec les différentes boucles que nous rappelle bien Subaru sans nous perdre ! La lecture est efficace, rapide et agréable. On n’a pas besoin de relire plusieurs fois le passage pour s’en imprégner, pour comprendre ou juste pour apprécier le livre.

Les personnages sont très bien décrits, même si ça peut sembler perturbant au début dans la description de savoir que notre mystérieuse jeune femme a les yeux violets ! On reste très proche du manga japonais, et de sa représentation, donc si vous avez l’habitude de vous faire une représentation en chair et en os de vos personnages, ça risque de vous jouer des tours sur le coup !

En dehors de ça, j’ai adoré le personnage de Subaru, malgré son côté long à comprendre et naïf ! J’ai beaucoup aimé le Vieux Rom et Felt également. Ce sont des personnages à la fois hauts en couleurs et touchants ! Tout comme notre belle inconnue aux cheveux argentés !

Et bien sûr dans les personnages qu’on déteste… Elsa. Le personnage qu’on adore détester. Elle est belle, elle est douée dans sa catégorie, et c’est une vraie garce ! Quelle femme envieuse ne la détesterai pas autant pour tout ça que pour son rôle au sein du Light Novel !

La fin m’a tellement énervée, et surprise, vous ne savez pas à quel point ! Quand tu attends désespérément une chose, et qu’elle n’arrive jamais et qu’on te dit : Hey ciao on se voit au prochain tome, parce que je suis toujours là ! Bon tant pis, mais en plus, le retournement de situation suite au personnage du chevalier que je n’arrive pas à cerner… Bref, je suis restée là, dans mon canapé à me dire : C’est fini ? Vraiment ?

Résultat, il est évident que je vais lire le prochain tome qui sort en septembre ! J’ai vraiment hâte de savoir ce qui va arriver à nos personnages ! Je me suis vraiment attachée à eux et à l’histoire qui comme vous le savez, sort totalement de mon genre de prédilection ! En tant que roman, je suis rarement dans la fantasy comme le répète souvent Subaru, et en tant que Light Novel japonais provenant d’anime et de manga, habituellement je suis plutôt dans la catégorie Shôjo pour le peu que j’ai lu ! A voir la suite donc ! J’espère qu’elle me plaira autant que le premier tome, car c’est un vrai coup de cœur.

Note : ♥♥♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] Demain il sera trop tard

Demain il sera trop tard

couv10907533Auteur : Jean-Christophe Tixier

Editeur : Rageot

Nombre de pages : 440

Date de sortie : 13 septembre 2017

Merci à Netgalley et aux éditions Rageot pour leur confiance !

Résumé : Virgil vit dans l’insouciance. Le Terme diagnostiqué à sa naissance fait de lui un 81 (il va vivre 81 ans). Mais un jour, une Brigade tente de l’arrêter. Il s’enfuit. Débute alors sa descente aux enfers.
Enna, elle, est Court Terme et vit dans le ghetto. Elle graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule proche du pouvoir, elle jure de la venger…
Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données, qui lutte clandestinement contre le système.
Lui, Enna, Lou et d’autres sont décidés à se battre contre cette société totalitaire qui les a condamnés et à vivre intensément chaque jour, chaque minute, chaque seconde, qui restent !

.

Avis : Avant toute chose, merci énormément à Netgalley et aux éditions Rageot, qui viennent justement de rejoindre le site. J’ai choisi ce livre avant tout pour son résumé car je ne connais pas du tout l’auteur, et même si je trouve la couverture jolie, elle ne m’aurait pas tout de suite aimantée dans une librairie ou autre je pense.

Dès les premières pages, j’ai beaucoup aimé l’univers dans lequel était entraîné ! Un petit air de dystopie comme je l’aime. En effet, la technologie est tellement importante que vous connaissez la date de votre mort, vous pouvez donc être soit un court-therme, soit un moyen-therme, ou alors un long-therme. Mais ceux qui vivent le moins longtemps sont « évidemment » les plus pauvres ! Un mouvement de rébellion est en marche pour un monde meilleur !

La suite est tout aussi intrigante et tentante ! J’aime le fait qu’on se retrouve dans tous les camps à la fois ! Les courts-thermes, les longs-thermes, ceux qui luttent contre le système, mais aussi ceux qui font en sorte que ça reste comme ça !

Par contre, l’écriture m’a un petit peu dérangé. En effet, il y a énormément de choses à prendre en compte, des mots nouveaux, des sortes de label… Et j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver au début, et même à la fin des fois je n’étais pas certaine de ce dont on parlait… Le roman fait 440 pages, mais il est vraiment condensé dans ses explications je trouve. Ca a un peu freiné ma lecture même si ça se lit vite et plus ou moins simplement. En gros, pour donner une idée, j’ai eu des moments de blanc où j’ai dû reprendre la phrase que j’étais en train de lire pour comprendre de quoi il s’agissait…

J’ai eu un peu le même problème avec les personnages. Ils sont extrêmement nombreux et j’avais parfois du mal à re-situer des personnages qui étaient là au début du livre, et qui ne réapparaissent qu’à la fin ! Moi et ma petite mémoire, on ne les avait pas trop enregistré en passant qu’ils ne seraient pas si importants que ça du coup.

Hormis ça, j’ai beaucoup aimé le personnage de Virgil, et également de Lou. Même si j’ai toujours eu des éléments dans leur caractère qui m’ont gêné. Je les ai parfois trouvé immature, trop sûr d’eux, trop dans leur monde dans le sens où chacun est campé sur ses positions. Les personnages ne sont pas parfaits, certes, mais ces petits défauts m’ont un peu refroidie sur certains personnages ! Du coup, même si je les ai appréciés, je ne m’y suis pas attachée. 

Je n’en ai détesté aucun il me semble même si j’appréciais moyennement Jolson et «  Yeah, monsieur » (vous comprendrez !)

Pour ma part, la fin est bien, mais trop ouverte. Et j’ose espérer qu’il y a un second tome qui va paraître ! Sinon ça fera partie des fins que je n’apprécie que moyennement. Vous aurez compris depuis le temps que les fins ouvertes, c’est pas mon truc du tout ! Je n’ai pas l’imagination pour.

En conclusion, ça n’a pas été un coup de cœur, ni une déception, disons simplement que ça m’a fait passer le temps sans plus, et que j’ai commencé à vraiment rentrer dans le livre uniquement vers la fin. S’il y a un prochain tome, je le lirai probablement, mais j’espère que ce sera une lecture plaisir plutôt qu’une lecture pour passer le temps.

Note : ♥♥♥♥♥

In My Mailbox

In My Mailbox Juillet 2017

Bonjour !

Ca y est le mois de juillet est terminé, alors pour la première fois je vous propose mon premier In My Mailbox qui aura lieu tous les mois ! Celui-ci est très conséquent car mon blog a bien avancé, donc entre les commandes de livres d’occasion, la box Once Upon a Book, trois magnifiques partenariats avec Michel Lafon, Ofelbe et Librinova, des cadeaux… Hé bien on ne s’en sort plus ! Bref, je vous présente tout ça. N’hésitez pas à me donner vos avis sur les livres !

Les réceptions partenariats.

 

Merci infiniment aux éditions Ofelbe, Michel Lafon et Librinova qui me font confiance !

Les réceptions cadeaux.

 

Merci à Yamishadow !

.

La vente privée livres de plage !

 

.

La box Once Upon a Book.

 

.

Les très nombreux achats d’occasion chez Noz !

 

.

Les échanges de livres avec la BAL de ma ville !

 

.

Les craquages Gibert Joseph / Carrefour …

 

.

Je ne vous présente pas les ebooks, ce haul est déjà assez long ! Les vacances auront eu raison de mon porte-monnaie ! Mon blog est une véritable source de bonheur pour moi, tout autant que la lecture, alors merci à vous… C’est toujours un plaisir de vous parler ! J’espère que ce petit rendez-vous vous plaira.