In My Mailbox

In My Mailbox Juillet 2017

Bonjour !

Ca y est le mois de juillet est terminé, alors pour la première fois je vous propose mon premier In My Mailbox qui aura lieu tous les mois ! Celui-ci est très conséquent car mon blog a bien avancé, donc entre les commandes de livres d’occasion, la box Once Upon a Book, trois magnifiques partenariats avec Michel Lafon, Ofelbe et Librinova, des cadeaux… Hé bien on ne s’en sort plus ! Bref, je vous présente tout ça. N’hésitez pas à me donner vos avis sur les livres !

Les réceptions partenariats.

 

Merci infiniment aux éditions Ofelbe, Michel Lafon et Librinova qui me font confiance !

Les réceptions cadeaux.

 

Merci à Yamishadow !

.

La vente privée livres de plage !

 

.

La box Once Upon a Book.

 

.

Les très nombreux achats d’occasion chez Noz !

 

.

Les échanges de livres avec la BAL de ma ville !

 

.

Les craquages Gibert Joseph / Carrefour …

 

.

Je ne vous présente pas les ebooks, ce haul est déjà assez long ! Les vacances auront eu raison de mon porte-monnaie ! Mon blog est une véritable source de bonheur pour moi, tout autant que la lecture, alors merci à vous… C’est toujours un plaisir de vous parler ! J’espère que ce petit rendez-vous vous plaira.

Publicités
Chroniques

Inaccessibles T1 : La tour aux milles étages

inaccessibles-tome-1-la-tour-aux-mille-etages-878348-264-432Auteur : Katharine McGee

Série : Inaccessibles

Editeur : Michel Lafon.

Nombre de pages : 411.

Partenariat avec éditeur.

Résumé : New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal.
Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage…

Qui a pu accéder à cet étage? Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux…
• L’image parfaite de Leda Cole cache une addiction à une drogue qu’elle n’aurait jamais dû essayer et à un garçon qu’elle n’aurait jamais dû toucher.
• La vie merveilleuse et sans problèmes d’Eris Dodd-Radson vole en éclats quand une horrible trahison brise sa famille.
• Le travail de Rylin Myer dans l’un des plus hauts étages la propulse dans un monde – et une histoire d’amour – qu’elle n’aurait jamais imaginé. Mais que lui coûtera cette nouvelle vie ?
• Watt Bakradi est un génie de la technologie qui cache un lourd secret : il sait tout sur tout le monde grâce à une IA qu’il a créée. Pourtant quand il est engagé par une fille des étages supérieurs pour espionner un garçon, il se retrouve piégé dans une toile de mensonges inextricable.
• Et vivant au-dessus de toute cette agitation, Avery Fuller, génétiquement créée pour être parfaite. Celle qui semble tout avoir est pourtant tourmentée par la seule chose qu’elle n’aura jamais...

.

Avis : Avant tout, merci à Michel Lafon dont je suis devenue partenaire, et qui m’a laissé le choix de choisir un premier livre joker. J’ai donc choisi celui-ci pour le bien que j’en avais entendu, pour la couverture, qui il faut bien l’avouer, est juste sublime ! Elle change de l’ordinaire et donne un côté doré que j’aime beaucoup. Et enfin, et ce qui est normal, aussi à cause du résumé qui m’a donné terriblement envie, le petit côté Gossip Girl qui m’a bien plu, étant une grande fan de cette série.

Dès les premières pages, je me suis dit que j’allais être déçue. Il y avait beaucoup trop de personnages d’un coup pour moi, je me mélangeais, on retournait deux mois avant le fameux drame qui s’est passé au 1000ème étage. Et de ce fait, les premières pages ont été vraiment très longues.

J’ai changé d’avis et j’ai été contente ensuite d’avoir choisi ce livre car, contrairement aux premières pages, le reste s’enchaîne assez rapidement. Même si j’ai mis du temps à le lire, on a énormément de rebondissements à assimiler à partir de 150 pages environ. Et c’est prenant. Et d’un coup je comprends mieux l’allusion à Gossip Girl… Cette jeunesse dorée de Manhattan, complètement au-dessus de tout, avec une technologie incroyable…

J’ai trouvé l’écriture de notre auteure (à moins que ce ne soit le traducteur du coup…) un peu lourde. J’ai eu du mal à lire cette histoire dans le sens où je prenais du temps, je crochais dans ma lecture sans le remarquer. Néanmoins, j’ai apprécié le mystère qui prend place à chaque fin de chapitre, l’envie de retrouver les autres personnages pour savoir où ils en sont eux aussi ! Car, effectivement, on a le point de vue des personnages les plus importants du roman. Et ce point de vue change à chaque nouveau chapitre.

Justement, parlons des personnages. J’ai eu du coup assez de mal à les différencier jusqu’à la moitié du livre, car ils sont nombreux, et les filles qui sont Leda, Avery et Eris, à mes yeux, se ressemblaient énormément en ce qui concerne le caractère. C’est après cette moitié qu’on se rend compte qu’elles sont totalement différentes. On retrouve aussi par la suite, d’autres personnages comme Rylin et Mariel. Ce sont d’ailleurs ces deux filles que j’appréciais le moins au début de l’histoire, avec Eris. Et au fur et à mesure, Katharine McGee trouve le moyen d’inverser les rôles. De rendre Mariel, Rylin et Eris, sympathiques, on a envie de les aider dans ce qui leur arrive à chacune. Tandis que, personnellement, plus on avance dans l’histoire, plus Leda m’insupporte. Avery, en revanche, c’est le personnage adorable, qu’on ne peut qu’aimer, mais qui m’énerve facilement. Oui, elle est parfaite, et justement, elle l’est de trop. Je ne suis pas parfaite, personne ne l’est, et avoir un personnage qui réagit « correctement » à chaque fois, ou du moins, sans faire trembler la tour entière, et bien ça m’énerve.

Mais attention, il est possible que les secrets de chacun y seront pour beaucoup dans votre appréciation des personnages. Dans ce livre, il y a beaucoup de seconds rôles, surtout en ce qui concerne les personnages masculins. Mais sachez que j’aime Cord et Watt d’amour ! Atlas ne m’a pas donné envie de le découvrir, je ne me suis pas sentie proche de ce personnage, tout comme Avery du coup. Et j’ai détesté Hiral. Hiral, c’est le personnage qu’on adore détester, clairement.

En ce qui concerne la fin… Waouh. C’est un retournement de situation que je trouve vraiment extraordinaire et finement joué de la part de l’auteure, même si je ne suis pas du tout d’accord avec ! Je ne vous dirai pas pourquoi tant que vous n’aurez pas lu le livre, mais je serai ravie d’en discuter avec vous dans les commentaires en revanche ! C’est le genre de fin où pendant tout le livre je me suis dit : est-ce que je vais lire le prochain tome… Et avec ce genre de cliff-hanger la réponse devient : C’est évident que oui, je n’ai plus le choix !

En conclusion, c’est une lecture que j’ai apprécié, même si je l’ai trouvé un peu laborieuse. Le début est trop long à mon goût, et je pensais que je saurai ce qui s’était passé dès le début de l’histoire, ce qui n’est pas du tout le cas. Néanmoins, je lirai le second tome, parce que la fin m’y oblige pour la grande curieuse que je suis ! Et surtout, je suis une grande fan des petits secrets de cette jeunesse de Manhattan. Oui, c’est encore mon petit côté Gossip Girl qui ressort ! D’ailleurs, si vous aimez ce genre de livres et de séries, je vous conseille celui-ci. Si ce n’est pas le cas, ou que vous ne savez pas, à vous de vous lancer !

Note : ♥♥♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] Tu as promis que tu vivrais pour moi

Tu as promis que tu vivrais pour moi.

[Coup de coeur]

tu-as-promis-que-tu-vivrais-pour-moi-915720-264-432

Auteur : Carène Ponte

Editeur : Michel Lafon

Nombre de pages : 360 pages

Ton absence me confirme cruellement qu’on n’a pas forcément tout le temps devant soi.

Résumé : Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Tu dois rire, aimer, danser, vibrer, tomber mais te relever, ne jamais renoncer, jamais.

Avis : Ce livre me faisait envie depuis longtemps, notamment à cause de sa couverture qui, il faut l’avouer, est magnifique et de son résumé, puis je me suis dit : tiens, voilà un livre qui part d’un phénomène dur et douloureux, et qui part vers un feel good book on dirait, on prend, on verra bien. Il n’est pas sorti depuis très longtemps, autant dire qu’il n’a même pas dû rester un mois dans ma PAL. (Je suis sincèrement désolée pour ceux qui y sont depuis au moins trois ans.)

Le livre démarre sur le résumé du roman : l’enterrement de Marie, la meilleure amie de Molly. Autrement dit, préparez les mouchoirs avant de commencer la lecture, y a de quoi renifler dès la page 15 ! (Oui, je suis concernée.) Dès le départ, le livre est très touchant, et même si on remonte vers le haut au fur et à mesure de la lecture, qu’on a de l’humour, de la tendresse, il reste touchant malgré tout, et ce jusque dans les dernières pages, sans que ce soit non plus un livre mélodramatique. J’ai rigolé, pleuré, aimé pendant les 360 pages de ce livre, du début à la fin sans aucun arrêt. J’ai d’ailleurs lu ce livre très rapidement car il est prenant.

C’est la première fois que je lis Carène Ponte, et j’ai beaucoup aimé son écriture. Elle trouve les mots justes, elle est à la fois touchante, et terriblement drôle. J’ai eu un faible pour les notes de bas de page et je pense qu’Emile Zola acceptera les excuses présentées dans ces dernières ! Je me suis surprise à rire et à sourire toute seule plusieurs fois en lisant ce livre, chose qui m’arrive assez peu régulièrement tout de même ! C’est une écriture pleine de vie que possède cette auteure, une écriture qui fait du bien là où ça fait mal. Merci à elle pour ça.

Grâce à cette écriture, elle donne vie à ses personnages de manière tellement approfondie. Je n’avais pas la sensation d’avoir des personnages dans un livre, mais vraiment des personnes, avec des craintes, des peurs, des attentes, des fous rires… Des personnes réelles, avec qui j’aurai pu être moi-même amie. J’ai beaucoup apprécié cette sensation, la sensation de se retrouver dans les personnages, d’être parfois à leur côté. Je suis tombée littéralement sous le charme de Molly, elle est à la fois forte et tellement fragile, tellement réelle, c’était presque surréaliste de sortir du livre sans la voir débarquer à côté. J’ai eu plus de mal avec le personnage de Viviane, et pourtant, c’est, à la fin, un personnage auquel je me suis attachée également. Parce qu’elle représente la droiture, la jalousie, mais aussi la fragilité, le besoin de stabilité, ce que je suis également à mes yeux parfois. En fait, pour faire simple, j’ai aimé le panel des personnages. De la serveuse à l’avocate, de l’enfant surprotégée par sa mère à celle qui n’en a plus. On est pas fixé sur un monde en particulier, et cela m’a grandement plu.

La fin est un petit moment de bonheur également, quoi de mieux pour une fin feel good qu’une femme qui reprend sa vie en main et qui se termine sur une jolie mise en scène par rapport à la scène de départ ? J’ai aimé cette fin, cette petite touche qui dit de ne pas perdre espoir, de faire ce qu’on veut, car après tout, on ne nous le rappellera jamais assez, la vie est trop courte. Je n’aurai pas imaginé meilleure fin je pense. Je me suis sentie réellement mieux lorsque j’ai terminé ce livre, malgré un passage à vide. C’est 360 pages de bonheur, de tendresse, de franchise et de prise de conscience.

Pour moi, ce livre est un réel coup de cœur et je n’hésiterai pas à relire un des livres de cette auteure qui m’a comblé !

Passer du rouge-Pomme-Blanche-neige au vert-grisâtre-Voldemort !

Note : ♥♥♥♥♥

C'est lundi que lisez-vous ?

C’est lundi que lisez-vous ? #7

Bonjour ! En ce lundi pluvieux, je vous retrouve pour notre petit rendez-vous habituel, même si je n’ai eu le temps de lire que deux livres cette semaine, en revanche, je suis également en parallèle, en train d’en lire deux, dont un que j’ai bien entamé et qui me plait énormément… J’ai une petite surprise aussi pour la suite !

.

Qu’ai-je lu ?

Cette semaine, pas de romance, rien que de l’angoissant ! J’ai donc lu ces deux livres et vous pouvez retrouver les chroniques sur le blog. J’ai beaucoup aimé Les Revenants, tandis que j’ai été déçue par certains aspects de La mécanique du Chaos. Pas de coup de cœur pour cette semaine donc.

.

Que suis-je en train de lire ?

C’est avec grand plaisir que j’ai choisi mes nouvelles lectures ce week-end… Le troisième tome de la saga The elements me faisait énormément envie depuis longtemps, ce sera donc une lecture sur Kindle puisque je me le suis procurée dès sa sortie, et pour une lecture papier, un achat récent qui m’a fait énormément envie également… Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte.

.

Résumé :tu-as-promis-que-tu-vivrais-pour-moi-915720-264-432

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Résumé : elements-tome-3-the-silent-waters-898027-264-432

Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes.

J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape.

Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.

C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

Que vais-je lire ensuite ?

inaccessibles-tome-1-la-tour-aux-mille-etages-878348-264-432Alors, tout d’abord, je ne sais pas réellement ce que je vais lire ensuite, mais j’attend un partenariat avec la maison d’édition Michel Lafon où j’ai été acceptée. (Merci à Yami Shadow) Et j’ai donc pu choisir un premier livre pour ce partenariat, et j’ai demandé Inaccessibles tome 1 : La tour aux milles étages ! de Katharine McGee. J’attend donc cette réception avec impatience car ce livre me fait très envie depuis des lustres et (heureusement ?) je ne l’ai jamais trouvé en boutique !

Pour ce qui est d’une autre éventuelle lecture puisque je lis toujours en parallèle sur Kindle et sur papier, je ne sais pas, ce sera selon mes envies ! Pareil pour le livre papier car je pense finir Carène Ponte avec la réception.

Chroniques

[CHRONIQUE] Les Revenants

Les revenants : Tome 1

Auteur : Patrick Sethles-revenants-668713-264-432

Série : 1er tome, néanmoins, il me semble que le second n’a pas été écrit malgré les nouvelles données fin 2015.

Editeur : Michel Lafon

Nombre de pages : 412

Résumé : Dans une petite ville française de montagne dominée par un immense barrage, les habitants abasourdis voient des membres disparus de leur famille revenir à la vie : le même jour, des personnes de tous âges parfois décédées depuis des années, reprennent le cours de leur existence sans aucun souvenir de leur mort. Camille, 13 ans, tuée dans un accident de bus scolaire, Simon, qui s’était suicidé avant son mariage, Victor, un petit garçon mystérieux que personne ne semble reconnaître …

Alors que chacun tente d’accepter l’impossible, des phénomènes étranges se produisent dans la ville et des meurtres sanglants, semblables à une série d’assassinats perpétrés dans la région sept ans plus tôt, terrifient la population.

Comment les habitants vont-ils faire face à cet incroyable phénomène qui suscite à la fois la joie, l’effroi et la jalousie ? Pourquoi ces revenants apparaissent-ils du jour au lendemain sans raison ? Et pourquoi eux en particulier ?

Elle est revenue d’entre les morts.

Avis : Voici un livre que j’ai commandé il y a quelques mois, suite à une vente privée Michel Lafon sur Showroom si je ne me trompe pas de site. Et il m’avait fait de l’oeil pour la couverture un peu creepy, le résumé aguicheur… Enfin bref, j’ai craqué et je me suis dit qu’on verrait bien ! Et je l’ai sorti de ma PAL assez rapidement tout de même parce qu’il me tentait en parallèle de ma lecture du dernier tome de la Passe-miroir.

Dès les premières pages, j’ai eu un peu de mal parce qu’on se met dans la peau de différents personnages, et je me perdais entre la multitude de ceux-ci ! Mais on a un long moment dans les chapitres où on instaure le cadre, et c’est vraiment agréable de voir qu’on prend le temps, qu’on s’imagine le monde dans lequel on est. Et au fur et à mesure des chapitres on s’habitue aux différents personnages, on les regroupe… C’est de plus en plus facile à comprendre et à assimiler. Et à la fois, on sent que le roman devient de plus en plus sombre, noir, angoissant, jusqu’à l’apothéose de la fin.

C’est le premier livre que je lis de cet auteur, et j’ai été captivée par l’écriture, par la manière de rentrer dans la ville de nos personnages, et de faire entrer, en nous-mêmes, toute l’angoisse qu’ils ressentent, la peur, la méfiance, et ça peu importe qui ils sont. J’ai vraiment été eu la sensation qu’on me prenait à la gorge et que je me retrouvais parfois coincée comme les personnages l’étaient, notamment avec Julie ! Au-delà de cette sensation de prise au piège et de huis-clos, j’ai vu aussi énormément d’émotion entre les familles, et surtout dans le rapport parent/enfant notamment entre Thomas et Chloé, et Julie et Victor. À la fois, le livre est angoissant, mais aussi émouvant, et ce jusque dans les dernières pages.

Comme vous pouvez le deviner donc, je me suis sentie très proche des personnages. Et j’ai eu un petit coup de cœur pour Thomas, Victor et Julie. Ce sont des personnages que j’ai trouvé vrais, sensibles, prêts à tout par pure protection. Et pourtant, il ne s’agit pas que de personnages « en vie ». Comme je n’ai pas apprécié d’autres personnages tels que Pierre ou Simon. Qui eux, ne sont pas que des personnages « morts ». J’ai aimé le fait qu’on ait pas une distinction entre les méchants et les gentils à travers ceux qui sont morts et qui reviennent, et ceux qui sont vivants ! On a d’autres personnages que je qualifierai d’entre deux, parce que je n’ai pas réussi à les cerner, parce qu’ils m’ont agacé, c’est le cas de Léna que j’ai trouvé capricieuse et égoïste, mais aussi de Camille car je n’ai jamais su ce qu’elle tentait réellement de faire vis-à-vis des autres !

En revanche, si j’ai aimé l’histoire, la fin est une réelle déception parce que le second tome n’est jamais paru et que je n’ai pas eu les réponses à mes questions. On reste sur une fin trop énigmatique pour moi, empli entre curiosité, horreur, spéculation… On ne répond pas à certaines questions qu’on se pose même dans la quatrième de couverture du roman, et ça m’a véritablement gênée.

Cependant, ça reste une très bonne lecture, et ce livre a une adaptation sous forme de série que je regarderai probablement en espérant retrouver l’ambiance qui m’a plu dans ce livre !

Note : ♥♥♥♥