Mini chroniques

[Mini chronique] My home hero.

Bonjour ! 

Résultat de recherche d'images pour "My home hero"

Aujourd’hui, je viens vous parler d’une série de manga que j’ai commencé il n’y a pas longtemps. J’ai lu uniquement le 1er et le 2nd, mais à l’heure où je vous écris, je pense que je vais lire le 3e étant donné que je l’ai sous la main !

On suit un homme, Tetsuo qui a voulu protéger sa fille mais qui vient de faire à la fois, ce qui lui paraissait juste, mais aussi une grosse connerie. Ce commercial de 47 ans réalise que sa fille est frappée par son petit ami. Il tombe d’ailleurs sur lui, sans le savoir, et se fait frapper. Il jure de protéger sa fille. Simplement, maintenant que le jeune homme est mort, comment va-t-il faire ? Qui sera le plus inquiétant ? La police ou les yakuzas ? Comment protéger sa famille ? Bienvenu dans la vie de ce commercial qui semble être dans de beaux draps.

Résultat de recherche d'images pour "My home hero"

J’ai été tellement surprise par cette série ! Non seulement je l’adore, mais je suis vraiment restée sur les fesses quand j’ai vu notre personnage principal. Père de famille, la quarantaine bien entamée, un coeur d’or… qui se retrouve dans une sacré pagaille ! On voit la transformation effective du personnage dans son physique, dans ses pensées, en restant toujours accroché à son objectif : protéger sa fille et sa femme.

Les dessins sont superbes, bien travaillés, avec beaucoup de détails, tout comme cette histoire. J’ai eu la sensation de voir le professeur dans La casa de papel : tout planifier, et toujours avec un coup d’avance. Hé oui, c’est pratique d’écrire des thrillers et des polars ! (Rappelez-moi de ne jamais m’y mettre !) L’histoire est cohérente, et complètement folle ! On ne s’arrête jamais, les péripéties s’enchaînent, et les tomes aussi !

En résumé, une très bonne série de mangas, et j’ai hâte de la continuer.

 

Vous connaissez ? Vous l’avez lu ? Vous en pensez quoi ? 

Publicités
Films & Séries

Animé : Glambing School

Salut ! 

Je vous retrouve pour vous parler d’un animé cette fois, que je n’ai pas lu en manga, mais qui existe aussi en série !

Résultat de recherche d'images pour "Glambing School"

Cet animé est disponible sur Netflix et il y a actuellement deux saisons d’une dizaine d’épisodes chacune. On suit Yumeko, la jeune fille ci-dessus qui vient d’intégrer une prestigieuse école où le maître mot est le jeu. Je vous préviens, si on vous dit toujours qu’on peut développer une addiction aux jeux d’argent, ici, on est très proche de la folie ! Vous allez tomber sur des jeunes filles et des hommes qui parient leur vie, leurs ongles, leur tête, leurs doigts et j’en passe !

Je vous préviens à l’avance : c’est un animé prenant, mais particulièrement malsain. On est quand même dans des jeux d’argent particulièrement glauques et où tout ce qui fait plaisir à Yumeko, c’est le risque, le jeu pour le jeu… Le jeu prend des tournures d’allures sexuelles : le plaisir passe par le jeu, et ce n’est pas la seule pour qui c’est le cas.

Malgré tout, l’animé est passionnant parce que Yumeko peut perdre ! Elle n’est pas intouchable, et j’adore voir les tricheries des adversaires démasquées, ou pas, parfois. Il est agréable de voir un animé aussi bien ficelé, du moins à mon sens. Je trouve les dessins superbes, très colorés, c’est un plaisir de regarder ! D’ailleurs, j’ai littéralement avalé les deux saisons en deux jours…

Néanmoins, ce n’est pas une série à mettre entre toutes les mains : elle est réservée à un public averti (sans que ce soit trop trash ou autre) mais elle n’est clairement pas à mettre dans les mains de pré-ados !

Vous connaissez ? Vous avez déjà vu l’animé ? La série ? Ou alors vous avez lu les mangas ?

Mini chroniques

[Mini chronique] Le couvent des damnées.

Résultat de recherche d'images pour "Le couvent des damnées"

Bonjour !

Ca fait un petit moment que je nous avais pas présenté une belle série de manga, et j’ai voulu attendre bien avancer dans celle-ci. Il s’agit du Couvent des Damnées où on suit Ella, une jeune fille dont la maman a été mise sur le bûcher, accusée d’être une sorcière. Ella est donc envoyée dans un couvent pour « filles de sorcières ». Mais Ella est animée par la vengeance et elle va lutter contre la torture et les pires sévices psychologiques.

Résultat de recherche d'images pour "Le couvent des damnées"

Comme vous pouvez le voir, les dessins sont superbes et très bien travaillés ! C’est le genre de mangas que j’adore ouvrir, l’histoire est aussi attirante que les planches ! On a un petit côté horreur que j’aime beaucoup ! On est pas sur de l’horreur pour l’horreur, l’histoire est ficelée de sorte à ce que ce ne soit pas gratuit et que ça fasse avancer l’histoire, c’est ce que je préfère.

Résultat de recherche d'images pour "Le couvent des damnées"

Les personnages d’Ella et Théa sont sans aucun doute mes préférés ! Les blessures de ces jeunes filles me touchent particulièrement et j’adore leur caractère, leur carapace, leur force. Hilde est aussi un personnage que j’apprécie, même si elle est plus frêle, plus douce, un peu paumée… Elle n’est pas celle sur laquelle je compterai car elle me rappelle un peu mon peu de compétence dans certains domaines, et le fait que je ne sais absolument pas me servir de mes deux mains. Traduction : Ne me proposez pas de faire Koh-Lanta, on va manger des feuilles les gars !

En résumé, c’est une très bonne série de mangas, qui possède 6 tomes. Elle est terminé, alors j’espère bien que l’auteure a pour projet d’en faire un autre, car je pense que je viens d’adhérer à sa plume autant qu’à ses dessins !

 

Haul·In My Mailbox·Non classé

IMM : Juin 2019.

Bonjour ! 

Je vous retrouve pour le bookhaul / in my mailbox de ce mois-ci, qui est bien plus conséquent que le mois dernier, notamment aussi parce qu’il s’agissait de mon anniversaire.

J’ai premièrement fait mon achat trimestriel chez FL : 

  • Izzy + Tristan de Shannon Dunlap.
  • Derniers sacrements de M.J. Arlidge.

Deux livres totalement différents donc puisqu’il s’agit d’une romance et d’un thriller/horreur !

 

Les partenariats.

J’ai eu la chance de recevoir La peau des hommes de Camille Lanvin chez Harper Collins. Merci beaucoup à elle ! On est ici dans un genre très contemporain.

 » Estelle multiplie les rencontres. Qu’ils soient tendres, drôles, égoïstes ou spirituels, elle aime observer les hommes et les mettre à nu avec d’autant plus d’entrain qu’elle fuit sa propre histoire. Car l’avantage de tous ces hommes, c’est qu’ils ne sont pas lui : Ganaël, celui qu’elle a réussi à quitter dans un ultime réflexe de survie. L’amour de sa vie à qui elle avait tout donné. A Paris, elle tente désormais de tourner la page, et c’est à travers le regard des hommes qu’elle va chercher la femme en elle, celle dont elle a perdu la trace… « 

 

Les mangas : 

Là encore, des genres très différents ! On retrouve du contemporain, de la réflexion sur le fait d’être auteur/mangaka, mais aussi du thriller/horreur ! Bref, j’ai commencé à relire sérieusement des mangas et du coup, il y en a partout puisque que j’ai été dans la librairie de mangas de BD de ma ville par la suite…

Sans les afficher, j’ai également eu les tomes 2 & 3 de My home hero ainsi que le second tome de Re/member. 

Et vous ? Quels sont vos achats et vos réceptions ? Des avis sur ces différents livres ? 

Chroniques·Mini chroniques

[CHRONIQUE] Errance

Errance

Auteur : Inio Asano. Genre : Manga contemporain.  Editeur : Kana. Pages : 246.


Couverture Errance

 

 » Kaoru Fukazawa est un mangaka à succès. Mais il sombre dans le doute et l’incertitude à la fin de sa série, revendiquée comme un des meilleurs mangas. Il ne sait pas dans quoi il doit se lancer : un manga à succès qui ne l’intéresse pas, ou quelque chose qui lui tient à coeur. Ces doutes vont l’amener à se poser des questions sur lui-même et sur ses propres envies. « 

 

Avis Demynotebook.

Ce manga est un one-shot, c’est la raison pour laquelle je lui consacre une chronique complète. C’est un manga qui change énormément de ce que j’ai l’habitude de lire, et je l’ai découvert avec plaisir sur le blog de Xander, si vous aimez les mangas, allez faire un tour, vous ne serez pas déçu et je pense que vous pouvez faire de nombreuses découvertes très intéressantes !

Mais pour en revenir à mon mouton, je me suis lancée un peu au hasard dans ma lecture. Elle n’aura pas attendu longtemps sur le coin du bureau, je dois bien l’avouer. Les dessins m’ont beaucoup plu d’entrée, notamment avec la partie colorée du manga. La jaquette et cette première partie sont vraiment superbes. Les dessins sont doux et j’ai apprécié le peu de transition que le mangaka a mis en place sur certains passages.

L’histoire est assez complexe, recherchée et bien traitée, c’est ce qui m’a tout de suite beaucoup plu et c’est également ce qui fait que j’ai tenté de faire durer ma lecture. On rentre vraiment dans la peau du personnage, dans ses doutes, et ce jusqu’à la fin du manga. Personnellement, j’ai transposé certaines questions sur ma propre personne. Pour autant, je ne sais pas si j’ai apprécié le personnage principal ou non, peut-être justement parce qu’il s’agit de Monsieur Tout le monde dans ce manga, et non pas un super mangaka idolâtré de tous.

On a pas de réponses réelles au final de ce manga, et c’est en revanche ce qui m’a le plus dérangée. Pour autant, cela n’empêche que j’ai passé un bon moment et que ce manga a égayé ma curiosité ! J’espère pouvoir lire d’autres oeuvres et notamment La fin du monde avant le lever du jour qui est également un one-shot et qui me tente beaucoup !

On a un positionnement réel sur l’importance des mangas et sur ce qu’ils peuvent nous apporter, j’ai eu la sensation d’apprendre des choses et ça m’a aidé à prendre conscience de ma consommation de mangas, mais aussi de romans. J’ai trop souvent tenté des lectures « par hasard » ou tout simplement parce que le roman, la saga marchait bien. J’ai eu de nombreuses superbes lectures ainsi ! Mais je me suis aussi laissée bernée parce que je n’ai pas lu correctement le résumé, parce que la couverture ne m’attirait déjà pas plus que ça de base. Ce manga est une manière de nous apprendre à se poser les bonnes questions sur ce qu’on doit faire, mais aussi, il me semble sur ce que l’on doit lire.

Et vous ? Vous connaissez ce manga ? Vous avez des livres comme ça qui vous ont appris de nombreuses choses sur vous-même et sur votre consommation d’un « produit » ?

Mini chroniques

[Mini chronique] Ikigami.

Bonjour ! 

Justement, on parlait de mangas alors je pense que c’est le moment de vous faire découvrir une série que j’ai tout simplement adoré : Ikigami.

Résultat de recherche d'images pour "Manga Ikigami"

Bienvenus dans un pays où vous devez tout faire pour la prospérité nationale. Petit, vous êtes vacciné : vous avez une chance sur mille de mourir entre vos 18 et 24 ans à cause de ce vaccin. Quelle chance, vous allez mourir pour la nation ! Oui, mais ça ne se passe pas toujours bien… On vous livre votre Ikigami : le papier comme quoi vous savez que vous allez mourir, 24h avant l’heure fatidique ! Alors, qu’allez vous faire pendant ces 24h ? 

C’est un très beau manga qui mêle anticipation et thriller ! On suit notre personnage principal qui est le livreur d’Ikigami dans ses livraisons, ses doutes et les problèmes que ceux-ci lui engendrent : la société n’aime pas qu’on pense à contre-sens ! Et surtout, pendant une grande partie, on suit les condamnés pour la prospérité nationale, et ils ne sont pas tous d’accord pour se laisser mourir ! Si certains tentent de faire une dernière bonne action, d’autres ne l’entendent pas de la même façon et comptent bien se venger d’une manière ou d’une autre de ceux qui les ont fait souffrir !

Vous connaissez ce manga, vous l’aimez ? Et vous, s’il ne vous restait que 24h à vivre, que choisiriez-vous de faire ? 

J'ai testé pour vous...

J’ai testé pour vous… Lire des mangas.

Bonjour !

Décidément, on est parti sur une lancée de test ces derniers temps !

En effet, comme vous avez pu le remarquer, je me suis lancée dans la lecture de mangas, cela fait maintenant un petit moment que j’en lis, mais c’est désormais plus assidu et je ne les chroniquais pas auparavant.

Résultat de recherche d'images pour "Mangas"

Black Butler.

Le manga c’est cette BD japonaise souvent en noir et blanc qui se lit à l’envers ! Ca vous dit quelque chose ? Parfait parce qu’il est de plus en plus souvent dans nos librairies et nos bibliothèques ! Ils sont également très présents à la télé à travers les animes !

En ce qui me concerne, j’ai commencé les mangas avec du Shôjo : Fruit Basket ou encore Shugo Chara, Chocola & Vanilla… J’étais en 5ème, et je regardais également les éternels Pokémon, Yu Gi Oh !, Naruto et Detective Conan à la télé ! Ah ça y est, on parle de Pokémon, tout de suite, ça parle à tout le monde !

Résultat de recherche d'images pour "Manga Ikigami"

Ikigami

Avant de me lancer dans la lecture de mangas, je suis surtout passée par le Light Novel : ces romans issus des mangas, notamment avec King’s game et… surprise, j’ai été très déçue du LN alors que par la suite, j’ai beaucoup aimé le manga. C’est à ce moment-là que je me suis rendue compte de la grande diversité des mangas japonais… De l’horreur, du thriller, du kawai, de la romance… On y retrouve de tout, et c’est ce que j’adore !

Résultat de recherche d'images pour "Manga Death Note"

Death Note.

J’ai eu la sensation de m’ouvrir à un autre monde, et c’est ainsi que je m’apprête à vivre ma première Japan Expo elle se déroulera le week-end du 6 juillet si ça vous intéresse. Là où pendant longtemps, on a parlé du manga comme d’un livre violent, j’y ai retrouvé de grandes histoires, une culture différente et très riche à travers certaines anthologie sur les classiques japonais. La littérature japonaise est bien plus libre que la nôtre, et je trouve, plus riche, c’est ce qui m’a énormément plu.

Résultat de recherche d'images pour "Manga Shugo Chara"

Shugo Chara.

J’ai du mal à envisager que l’on puisse ne pas aimer les mangas ou les BDs, je pars du principe que c’est comme les : J’aime pas lire ! Il faut juste trouver le sujet qui nous captivera… Après, il est vrai que les dessins sont spécifiques, mais là encore, on trouve beaucoup de différences entre plusieurs mangas. Pour ce qui est de mon avis personnel, j’ai une passion pour ces personnages aux grands yeux ! Et j’espère que les mini chroniques qui sont de plus en plus présentes sur le blog vous donneront envie de les découvrir, que ce soit en horreur, en shôjo ou en shônen !

Alors, adepte du manga également ou totalement rebuté ? Et pourquoi ? Qu’est-ce qui vous plait et vous déplait ?