Chroniques

[CHRONIQUE] La couleur du mensonge

La couleur du mensonge.

Auteur : Erin Beaty

Editeur : Lumen

Nombre de pages : 506

À Demora, ce sont les entremetteuses qui font et défont les unions, et façonnent ainsi le paysage amoureux et politique du royaume. Sage Fowler, seize ans, n’a rien du parti idéal : indisciplinée et rebelle, c’est de surcroît une bâtarde. Pourtant, son oncle parvient à lui obtenir un rendez-vous chez l’une des marieuses les plus réputées du pays – sa seule chance de trouver sa place dans la bonne société. Mais une surprise de taille l’attend : son franc-parler et sa vivacité d’esprit ne lui obtiennent pas un beau mariage… mais au contraire un apprentissage auprès de l’entremetteuse.

Or la guerre menace. C’est donc escortée par une troupe de soldats aguerris que Sage devra traverser le pays en compagnie des plus beaux partis de la région pour rallier la capitale et assister à l’événement matrimonial le plus attendu de ces cinq dernières années. Mais en chemin, l’un des soldats lui propose d’aider l’armée en espionnant pour son compte…

 

Avis.

Je ne savais pas dans quoi j’allais m’engager avec ce livre. Néanmoins, la couverture me plaisait, et le résumé aussi, donc je me suis lancée un peu à corps perdu dedans. (Quand je vous dis que je choisi mes livres au hasard et à cause de la couverture…) Heureusement pour moi, même si j’ai eu du mal aux premières pages, j’ai ensuite été captivé par ce qui m’a semblé être une véritable réécriture de… Mulan ! Cette idée de marieuse et de Sage qui passe son temps à faire des catastrophes… Etant une grande fan des dessins animés de Disney, et donc des deux animés qui ont été fait pour Mulan… Autant vous dire que j’ai été réellement ravie !

J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteure, c’est très fluide, et on place les lieux avant de rentrer dans l’histoire avec les personnages. Des personnages dont je suis vraiment tombée amoureuse, surtout en ce qui concerne Sage et Ash. Enfin, si on peut dire ça. En effet, l’autre partie de cette histoire qui m’a plu est le fait qu’on passe son temps à être surpris, même si parfois, cela reste compliqué à suivre sur le moment précis, c’est toujours limpide derrière.

Je trouve que les personnages sont réellement très bien travaillés même si au début vous pouvez avoir du mal à vous repérer entre les soldats et les filles à marier au Concordium. On a un caractère spécifique à chacun, qui fait que pour une fois, je n’ai détesté personne hormis le personnage de Jacqueline, mais qui, heureusement, n’est pas prépondérant. Je pense que j’aurai fait en sorte qu’elle se fasse tuer sinon. Les personnages de Ash et Sage m’ont tout simplement transporté dans un autre monde, j’étais prête à les suivre partout où ils allaient, j’ai eu peur pour eux, je les aimé, détesté quand ils faisaient des choix stupides. Mais j’ai aimé la force de caractère, la sensibilité rare mais présente tout de même à travers des moments un peu plus subtils que les autres.

J’ai aimé toute l’action qui découlait du roman, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Les personnages sont rusés, intelligents, et il y a très peu de temps morts une fois que l’intrigue est lancée. C’est très agréable, et à la fois, vous ne pouvez pas vous séparer de votre lecture. L’action, les mensonges, les trahisons vous tiennent en haleine jusqu’aux dernières pages. C’est d’ailleurs la seule chose qui a pu me laisser pantoise, ces fameuses dernières pages… Je ne voulais pas que ça s’arrête.

Un autre tome est prévu, il ne sortira en anglais qu’en juillet 2018 malheureusement, alors je pense que ma curiosité va devoir atteindre car je ne lis qu’en français… Mais c’est avec un grand bonheur que je lirai le prochain tome !

Pour faire court, c’est un Young Adult qui mêle espionnage, romance, action qui mérite sa place, il est intéressant, on se lasse pas au fur et à mesure que les pages tournent, bien au contraire, et on s’attache profondément aux personnages. Je pense que c’est une petite pépite, et pour ma part ça a été un coup de coeur. 

Note : ♥♥♥♥♥

Publicités
Chroniques

[CHRONIQUE] King’s Game

King’s Game

Auteur : Nobuaki Kanazawa

Editeur : Lumen

Nombre de pages : 374

Genre : Light Novel / Horreur

Tiré du manga : King’s Game

Avertissement : Ce Light Novel est clairement réservé à des fans d’horreur et de gore.

 

Résumé : Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange sms qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un “King’s Game”. Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence: ils ont 24 heures pour s’exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort. Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu’elles soient, quoi qu’elles tentent pour s’échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu’il ne s’abatte ? King’s Game… 1 classe, 32 élèves, 24h pour obéir. Une seule sanction : la mort.

Avis :

J’ai choisi ce livre pour me lancer dans les Light Novel à la base, ça faisait longtemps qu’il traînait dans ma pile à lire, et j’ai décidé de l’en sortir ! Pour le meilleur ou pour le pire ? Je vous laisse le découvrir. J’avais envie d’horreur, de choc, quelque chose qui m’empêche presque de dormir la nuit tellement j’aurai eu peur pour moi ! Eh bien disons que ce n’est pas tout à fait ce qui s’est passé…

Pourtant, j’ai été emballée dès le début, le fait d’avoir une classe, des gages, une histoire qui commence doucement sans trop prendre son temps non plus, tout était bon pour moi. Mais on est monté d’un seul coup dans l’horreur au lieu d’y aller petit à petit et ça m’a déjà un peu gêné. J’ai eu l’impression qu’on se précipitait. Bon, admettons, après tout, j’avais envie d’horreur, de glauque et de frissons, donc pourquoi pas ?

Oui, seulement avec toute une classe, dur, dur de se souvenir de tous les personnages hormis Nobuaki… Je ne me suis pas assez attachée aux personnages car le livre tombe vraiment uniquement dans le gore. Le glauque pour le glauque. Je n’ai pas retrouvé le suspense que j’attendais, on devine rapidement comment ça va se terminer, et pour moi j’ai eu des passages qui n’étaient pas assez réalistes du tout. Je sais bien qu’on est dans une espèce de thriller un peu glauque, donc forcément, oui ce n’est pas réel, mais je n’ai pas eu la sensation que ça aurait pu me tomber dessus si c’était réalisable. Pareil pour les personnages, autant les réactions de certains sont compréhensibles, autant pour d’autre, ça ne l’est absolument pas !

Je sais qu’il y a d’autre tomes, et je ne sais pas si je vais les lire parce que j’ai vraiment été déçue. Je pense que si je les lis c’est justement parce que je n’ai pas eu les explications que j’aurai souhaité. Car sincèrement, si quelqu’un est capable de m’expliquer la fin, ne vous gênez pas !

Note : ♥♥♥♥♥