Blabla time·J'ai testé pour vous...

La PAL, utile ou non ?

Bonjour ! 

Je vous retrouve pour vous parler de quelque chose qu’on voit beaucoup sur les blogs mais aussi les réseaux sociaux, et notamment Instagram : les PAL (du mois ou de la semaine.) Alors pour ceux qui ne le sauraient pas, la PAL c’est une Pile à Lire. 

En gros, avoir une PAL c’est soit :

  • Tous les livres que vous avez en votre possession et que vous n’avez pas lu.
  • Une pile de livres que vous devez lire à tel moment, souvent dans le mois ou pour un événement.

Résultat de recherche d'images pour "Pile à lire"

En ce qui me concerne… Je ne fais jamais de PAL en dehors des événements qui l’imposent plus ou moins ou en dehors de mes vacances parce qu’il faut bien que je sache ce que je vais emporter comme livres… (Je dis ça, mais ça ne marche absolument pas pour la liseuse !)

Pourquoi je ne fais jamais de PAL ? 

Hé bien, en ce qui me concerne, il ne s’agit plus d’une pile à lire, mais d’une montagne. Je pense que l’Everest est plus simple à escalader… Pour vous faire une idée, je pense que je dois bien avoir 400 ou 500 livres à lire entre ma liseuse et mes formats papiers. (Merci d’appeler les pompiers immédiatement, j’en vois quelques-uns qui sont tombés dans les pommes devant l’écran !)

Je ne fais pas de PAL pour la simple et bonne raison que je ne m’y tiens jamais. Je suis très indécise et mes lectures dépendent énormément de mon humeur, de la période de l’année, de ce qui se passe autour de moi. Je choisis mes lectures plus ou moins au hasard. Je sais juste m’organiser quand j’ai des SP (= Services presses). Pour mes lectures personnelles, je dois bien avouer que c’est l’apocalypse ! C’est aussi une manière pour moi de ne pas me culpabiliser si je ne lis pas ce que j’avais prévu de lire. Si je n’avais rien prévu, je ne peux pas m’en vouloir !

Et toi ? Tu fais une PAL ? Tu t’y tiens ? 

Publicités
J'ai testé pour vous...

J’ai testé pour vous… Lire des auto-édités.

Bonjour ! 

Je vous retrouve pour un rendez-vous, et comme je vous en avais déjà parlé dans l’article sur les partenariats, je vais vous parler un peu de mon expérience avec l’auto-édition.

Résultat de recherche d'images pour "Auto édition"

L’auto-édition c’est quoi ? 

L’auto-édition, ce sont ces auteurs qui ne parviennent pas à se faire publier par une maison d’édition, ou tout simplement ceux qui ne veulent pas pour des raisons qui leurs sont propres et que je peux amplement comprendre. Traduction ? Vous n’avez presque pas d’entremetteurs et d’étapes entre l’auteur et le lecteur, ne serait-ce que la plateforme de vente qui est régulièrement Amazon ou autres grandes plateformes.

Où est-ce que je peux lire de l’auto-édition ? 

Partout ! Vous pouvez retrouver ces livres dans des grandes surfaces, sur les plateformes… Vous avez également des sites internet qui ne proposent que des auteurs qui ne veulent pas passer par les maisons d’édition.

Et alors toi ? Tu en penses quoi ? 

Pour être tout à fait sincère, j’accroche rarement avec les auteurs qui ne passent pas par une ME. Non pas qu’ils soient moins bon que les autres etc, mais je trouve qu’on sent qu’une dizaine de personne n’a pas planché jour et nuit sur le livre. Il y a de très bons livres, je vous en ai d’ailleurs déjà présenté, notamment Outrage ou encore Dark Psycho T2. Mais j’admets que les auteurs qui sont venus me démarcher pour des partenariats, sans avoir une ME derrière… J’ai accepté en pensant que ça me plairait, et j’ai toujours été déçue.

Je ne veux pas dire qu’il n’y a pas de travail derrière, mais on sent clairement que ce n’est pas la même chose, au contraire, c’est totalement différent, du moins à mon sens. Vous avez plus souvent des coquilles qu’avec une ME (quoique… Tout dépend de la ME, certains sont spécialistes !) J’ai essayé de travailler notamment avec Librinova, et j’ai eu beaucoup de mal. J’ai parfois eu des belles surprises, mais elles ont été rares…

Et vous ? Vous appréciez l’auto-édition ? Si oui, n’hésitez pas à me proposer des titres ! Je serai ravie de tenter. 

J'ai testé pour vous...

J’ai testé pour vous… Devenir partenaire de maisons d’édition.

Bonjour ! 

Je vous retrouve pour un article qui, je pense, suscite toujours pas mal de foule… Les partenariats avec les maisons d’édition qu’on appellera gentiment ME tout au long de l’article parce que je suis une flemmarde. Ca, c’est dit.

Pour ceux qui le savent, j’ai la chance d’être dans un partenariat régulier avec Michel Lafon (merci à eux!) et j’ai également travaillé avec Ofelbe pendant un petit moment. J’aimerais vous dire que c’est grâce à mon travail etc. Alors oui, bien sûr, ça en fait partie, mais c’est aussi du piston… Néanmoins, ce piston n’arrive pas seul : si vous ne soignez pas votre blog, si vous ne postez pas, et que vous écrivez comme à l’époque de SkyblOg avec des Majuscules Partout et en doublant toutes les leettrees… Vous vous doutez bien que ça ne va pas le faire. Après si vous avez la chance de connaître quelqu’un qui fait partie de ces ME qui proposent de rajouter au bout d’un certains temps, des personnes, avec par la suite leur validation… N’hésitez pas.

Vous voulez que je sois sincère ? Je n’ai jamais eu une réponse positive (pour le moment, je touche du bois et de la peau de singe !) de la part d’une maison d’édition par mail.

Résultat de recherche d'images pour "Partenariat maison d'édition"

Avant tout, sachez que les ME ne répondent pas toujours à vos mails : ils croulent dessous. Si en plus votre blog est tout neuf, il y a peu de chances que vous soyez pris. Généralement, on vous demande d’avoir un blog que vous tenez depuis au moins un an, avec une fréquence de publication, et parfois… Beaucoup d’abonnés sur vos réseaux sociaux. Je suis d’accord, ce n’est pas juste, mais ça fonctionne parfois comme ça pour certains même si le nombre d’abonnés ne garantit pas la qualité, je ne vous apprends rien.

JACKPOT ! 

Une ME vous accepte ! Génial. Ca se passe comment maintenant ? Ca dépend énormément des ME… Sachez que ce partenariat vous engage à recevoir un livre que vous allez chroniquer, généralement on vous laisse un délai d’un mois. Vous ne payez pas votre livre, mais en échange vous devez faire une chronique. Un petit conseil, n’acceptez pas les partenariats où on vous demande forcément de faire une chronique sympathique… Si vous n’avez pas aimé le livre, vous ne l’avez pas aimé. C’est dommage, mais ça arrive.

Résultat de recherche d'images pour "Partenariat"

Généralement, la ME vous propose les sorties et choisi qui les recevra, ou alors c’est à vous de demander ce que vous souhaitez. On ne vous envoie pas un livre que vous ne voulez pas : ça n’a aucun intérêt.

En dehors des ME, vous pouvez aussi avoir des auteurs qui vous contactent. Soit ils font déjà partie d’une ME, soit ils sont auto-édités. Je dois dire que je lis très peu d’auto-édités et que je n’accepte plus les partenariats de ce type, mais je vous en parlerai une autre fois. Quand ces auteurs vous contactent, généralement on va vous demander votre adresse etc, et vous aurez aussi probablement un délai ! Mais techniquement, comme vous le voyez, tout se passe bien. Si vous êtes en retard, vous contactez votre ME ou l’auteur concerné.

Quelques petits conseils pour débuter ? 

  • Tentez votre chance sur Babelio.

C’est comme ça que j’ai réussi à avoir mes premiers partenariats, sur des livres plus ou moins récents et en choisissant ce que je souhaitais.

  • Ne prenez pas des livres qui ne vous intéressent pas.

Ca parait logique, je suis d’accord avec vous. Mais combien le font quand même ? Si vous lisez de la romance et que vous détestez les polars, n’acceptait donc pas un policier ! Votre lecture sera fastidieuse et vous risquez de ne jamais finir le livre, donc de ne pas rendre votre chronique, donc de vous attirer le gourou des ME.

  • Si vous n’avez pas le temps, vous n’avez pas le temps.

Ne vous forcez pas à prendre des SP (= Services presse) parce qu’ils vous tentent peut-être alors que vous n’avez pas le temps de le lire… Encore une fois, vous allez vous créer un propre blocage, et ce n’est pas le but…

  • Soyez sincères.

Ne démarchez pas des maisons d’éditions qui ne vous intéressent absolument pas. Si vous ne lisez pas de mangas, n’allez pas voir Kazé ou Ki-Oon, c’est logique… C’est comme si personnellement j’allais voir des ME qui proposent en grande majorité des polars alors que je déteste ça… De plus, quand vous faites une chronique, restez sincère… Inutile de vouloir faire plaisir à la ME ou à l’auteur si ce n’est pas ce que vous pensez. Cela ne vous empêche pas de lui glisser un petit mot de remerciements tout de même !

Pour le moment je suis bien dans ma petite bulle avec Michel Lafon et les quelques auteurs qui ont le courage et la gentillesse de me demander mon avis sur leur livre. C’est vrai que j’aimerais beaucoup étendre mes recherches, ma culture, à travers ce genre de partenariat plutôt du côté des mangas, mais sachez vous contenter de ce que vous avez. Vous n’avez pas assez ? Continuez de bosser sur votre blog, je vous assure que ça finira par payer. Paroles d’une jeune femme qui a voulu tout supprimer il y a quelques mois avant de s’y remettre à fond.

J'ai testé pour vous...

J’ai testé pour vous… Lire des mangas.

Bonjour !

Décidément, on est parti sur une lancée de test ces derniers temps !

En effet, comme vous avez pu le remarquer, je me suis lancée dans la lecture de mangas, cela fait maintenant un petit moment que j’en lis, mais c’est désormais plus assidu et je ne les chroniquais pas auparavant.

Résultat de recherche d'images pour "Mangas"

Black Butler.

Le manga c’est cette BD japonaise souvent en noir et blanc qui se lit à l’envers ! Ca vous dit quelque chose ? Parfait parce qu’il est de plus en plus souvent dans nos librairies et nos bibliothèques ! Ils sont également très présents à la télé à travers les animes !

En ce qui me concerne, j’ai commencé les mangas avec du Shôjo : Fruit Basket ou encore Shugo Chara, Chocola & Vanilla… J’étais en 5ème, et je regardais également les éternels Pokémon, Yu Gi Oh !, Naruto et Detective Conan à la télé ! Ah ça y est, on parle de Pokémon, tout de suite, ça parle à tout le monde !

Résultat de recherche d'images pour "Manga Ikigami"

Ikigami

Avant de me lancer dans la lecture de mangas, je suis surtout passée par le Light Novel : ces romans issus des mangas, notamment avec King’s game et… surprise, j’ai été très déçue du LN alors que par la suite, j’ai beaucoup aimé le manga. C’est à ce moment-là que je me suis rendue compte de la grande diversité des mangas japonais… De l’horreur, du thriller, du kawai, de la romance… On y retrouve de tout, et c’est ce que j’adore !

Résultat de recherche d'images pour "Manga Death Note"

Death Note.

J’ai eu la sensation de m’ouvrir à un autre monde, et c’est ainsi que je m’apprête à vivre ma première Japan Expo elle se déroulera le week-end du 6 juillet si ça vous intéresse. Là où pendant longtemps, on a parlé du manga comme d’un livre violent, j’y ai retrouvé de grandes histoires, une culture différente et très riche à travers certaines anthologie sur les classiques japonais. La littérature japonaise est bien plus libre que la nôtre, et je trouve, plus riche, c’est ce qui m’a énormément plu.

Résultat de recherche d'images pour "Manga Shugo Chara"

Shugo Chara.

J’ai du mal à envisager que l’on puisse ne pas aimer les mangas ou les BDs, je pars du principe que c’est comme les : J’aime pas lire ! Il faut juste trouver le sujet qui nous captivera… Après, il est vrai que les dessins sont spécifiques, mais là encore, on trouve beaucoup de différences entre plusieurs mangas. Pour ce qui est de mon avis personnel, j’ai une passion pour ces personnages aux grands yeux ! Et j’espère que les mini chroniques qui sont de plus en plus présentes sur le blog vous donneront envie de les découvrir, que ce soit en horreur, en shôjo ou en shônen !

Alors, adepte du manga également ou totalement rebuté ? Et pourquoi ? Qu’est-ce qui vous plait et vous déplait ? 

J'ai testé pour vous...

J’ai testé pour vous… Lire de la dark romance.

Bonjour ! 

Je vous retrouve pour vous parler d’un sujet qui gêne encore certains lecteurs… La dark romance ! Si vous ne savez pas ce que c’est, il s’agit d’un genre assez spécifique. Si vous ne le connaissez pas encore, je vous conseille de lire le très bon article d’une amie qui en avait parlé : Histoire Naturelle de Bibliophiles. Elle explique parfaitement ce qu’est la dark romance sans jugement, et c’est pour ça que j’aime cette fille !

Pour résumer : Il s’agit clairement d’une romance glauque, à prendre avec des pincettes et à ne pas mettre entre les mains de n’importe qui puisqu’on y retrouve des scènes de tortures, viols et j’en passe. Autrement dit, un mélange de romance et de thriller. Où est la romance vous me direz ? Hé bien elle réside souvent dans le fait que la victime tombe amoureuse de l’agresseur.

Bon si ça peut vous rassurer, je suis saine d’esprit, promis. Aussi saine d’esprit que quelqu’un qui lit Stephen King, Maxime Chattam, Patrick Senécal, les contes interdits et autres joyeusetés ! Vous savez, ce genre horrible qui ne choque personne ? Bon, on est d’accord. Je ne suis pas plus folle que les autres, je ressens de l’empathie, j’ai parfois envie de vomir en lisant un livre alors même que je le trouve aussi fascinant !

Il faut aussi savoir qu’il y a différents degrés dans la dark romance. Forbidden dont on a beaucoup entendu parler est considéré comme une dark romance car l’histoire d’amour est considérée « contre-nature » pour autant, on ne trouve aucune torture psychologique ou physique dans cette relation ! Pareil en ce qui concerne With you où on est clairement sur de la dark romance avec des scènes trash. Pour autant, la relation qu’entretiennent les deux personnages principaux n’a rien de violente entre eux. Ici, pas d’amour pour l’agresseur ou autre… Bon, ensuite on peut passer rapidement à autre chose en lisant Captive in the dark (que j’avais beaucoup aimé) tout comme Heartless. Actuellement je suis en train de lire le second tome de Dark Psycho je peux vous assurer qu’on est dans une autre tranche. Là, je vous l’accorde, pour le dernier, on est vraiment dans la torture autant psychologique que physique. On a quand même une relation spéciale au deep web et au meurtre. J’ai d’ailleurs lu le premier tome et ce tome-ci par curiosité. Si certaines Dark romance sont écrites dans le but de vous faire éprouver de la compassion pour des grands malades, ça ne fonctionne pas toujours ! (Et ne me faites pas croire que vous n’avez jamais éprouvé de la compassion pour des hommes horribles dans les séries et j’en passe !) Ca regarde GOT sans soucis, mais ça m’empêche de lire mes livres de « dégénérée ». Hm.

Résultat de recherche d'images pour "Dark romance outrage"

Si vous n’avez encore jamais entendu parler d’Outrage le roman de Maryssa Rachel qui a fait couler de l’encre, c’est que vous n’êtes plus au fait depuis un moment ! Ce livre où on a accusé l’auteure d’être folle, de parler de zoophilie, de torture, et j’en passe. Si ça vous intéresse, toutes mes chroniques sont présentes sur le blog.

Cette femme en a pris PLEIN LA TRONCHE et encore je suis gentille. Généralement, c’est pareil pour les lectrices et lecteurs, autant de ce livre que de la dark romance en général. Alors voilà, depuis plusieurs années, je lis de la dark romance, et je trouve que c’est un genre aussi intéressant que l’horreur, les thrillers, les romances et le young-adult. Oui, on s’adresse clairement à un public particulier et averti, mais beaucoup cessent de penser au fait que c’est de la fiction. Quand vous regardez des films d’horreur, c’est la même chose : de la fiction. Quand vous regardez des séries comme Esprits criminels ça ne fait pas de vous des psychopathes ? Alors je n’en suis pas une non plus. J’aime la dark romance car c’est une lecture comme une autre qui me permet de m’évader, parfois ça fonctionne, parfois non et je ne m’attache pas aux personnages : tant pis.

Résultat de recherche d'images pour "Romance bdsm"

Certains iront dire que j’entretiens la culture du viol : NON. Certainement pas ! Je n’entretiens pas non plus les tueurs en série quand je regarde la télé, bien heureusement ! Ce genre est pris en grippe par une grande partie des lecteurs, je peux le comprendre, mais je pars du principe qu’il faut essayer avant de juger : il n’est pas compliqué de commencer par une dark romance plus ou moins tendre et saine : Forbidden conviendra parfaitement. Si vous voulez une dark romance avec une relation entre les deux personnages où on est loin de l’amour pour l’agresseur, le kidnappeur etc : essayez With You. Et si vous êtes prêts à vous lancer dans une vraie dark romance où vous serez susceptible de vous attacher, je vous propose la saga Heartless, je n’ai pas encore lu les livres d’Anna Zaire, mais ils ont une bonne notoriété au sein de la communauté des lectrices et lecteurs de dark.

Je ne tente pas de désensibiliser qui que ce soit à ce genre qui reste compliqué à avaler, même pour moi, et pour toute personne normalement constituée, tout comme quand je lis Misery de Stephen King ! Vous m’excusez, mais les scènes de tortures sont sympathiques aussi ! Simplement, je me suis laissée tenter et ça a bien fonctionné.

J’ai testé pour vous… un genre qui n’est pas apprécié du grand public et qui est même méprisé, mais j’y ai trouvé mon compte selon les degrés de violence et autre.

La seule chose que je regrette réellement, c’est le manque de communication sur ces livres : on les méprise, mais on les laisse en tête de gondole sans apporter aucun commentaire sur les risques de ces livres, sur leur contenu. Non, c’est vrai, il ne s’agit pas d’une simple romance et les adolescentes de 14 ans n’ont rien à faire avec ce genre de livre entre les mains ! (Et pourtant je suis clairement pour le vivre et laisser vivre aux ados, et ça jusque dans leurs lectures !)

Alors ? Vous vous laissez tenter aussi ? Ou vous savez déjà que ça n’ira pas ? Un avis spécifique sur ce genre ?

J'ai testé pour vous...

J’ai testé pour vous… France loisirs.

Bonjour ! 

Aujourd’hui je viens vous parler du très décrié… France loisirs !

Résultat de recherche d'images pour "France loisirs evreux image"

J’avais fait une petite FAQ sur instagram et vous m’avez posé quelques questions auxquelles je vais répondre ici.

Qu’est-ce que France Loisirs ? 

C’est un groupe assez connu en France qui vous propose de vous abonner pour acheter des produits culturels qui ne sont pas uniquement que des livres, même si, personnellement, je n’achète que ça.

Comment ça marche ? 

Quand vous vous abonnez, vous vous engagez à acheter un livre tous les trois mois, à chaque trimestre donc, pendant deux ans !

Et qu’est-ce que ça apporte ?

En échange de cet abonnement, vous avez un livre gratuit tous les 100 points (un livre acheté = 10 points) et des réductions de 5% sur les livres publics et jusqu’à 30% sur les livres à prix club.

Est-ce que ça vaut le coup ?

Je ne saurai pas vous répondre pour vous personnellement, mais en ce qui me concerne oui car je suis une acheteuse compulsive et que je lis beaucoup (même si je ne lis pas toujours très vite.) Je pense que j’ai économisé beaucoup d’argent jusque-là dans mes lectures, et j’ai fait de belles découvertes également.

Y-a-t’il des dates à respecter ? Comment je le sais ? 

Oui ! Chaque trimestre vous avez une date limite à respecter. Vous pouvez voir cette date sur votre compte internet France Loisirs ou alors quand vous recevez le catalogue qui vous ai adressé chaque trimestre. Généralement, vous avez un mois si je ne me trompe pas, pour acheter votre livre.

Et si je ne veux pas acheter de livre ?

Pas de soucis du moment que vous prenez quelque chose à 5e. Vous pouvez prendre un livre, un ebook, des tirages photos, peu importe ! Vous pouvez retrouver tout ce qui est disponible sur le site de France Loisirs directement, ou encore chez Chapitre car ils y sont désormais affiliés.

Mince ! J’ai oublié !

Pas de panique. On va certainement vous envoyer un livre que vous devrez payé et il sera choisi selon vos goûts. Vous n’en voulez pas ? Il ne vous plait pas ? Pas de soucis, vous pouvez aller l’échanger en magasin contre autre chose !

Après, pour être très sincère, ça ne m’est jamais arrivée, je vous réponds donc avec ce que m’avait répondu mon adorable libraire France Loisirs.

Je veux me désabonner.

Pas de problème, mais vous vous êtes engagé pour deux ans soit… 8 livres. Donc, soit vous avez atteint vos deux ans et vous pouvez partir, soit il vous suffit d’avoir acheté 8 livres au total.

Voilà pour les questions d’ordre pratique… De mon côté, je vais vous parler de mon expérience personnelle avec France Loisirs, la boutique d’Evreux, la libraire, le site, mes commandes etc…

Image associée

Je me suis abonnée avec plaisir à France Loisirs grâce à une copine, et nous avions donc fait toutes les deux un parrainage qui nous avait permis d’obtenir 50e de livres. Autant vous dire que ce jour là, je m’y suis donnée à coeur joie et elle aussi !

Jusque là, pas de soucis tout va bien. Et même aujourd’hui encore, tout va bien. Je vais tous les deux ou trois mois faire mon achat dans ma boutique France Loisirs qui se trouve, en ce qui me concerne, à Evreux. La libraire est une personne adorable, vendeuse certes, mais qui fait toujours en sorte de vous donner une petite réduction, un livre en plus ou autre, et c’est toujours agréable en plus des super conseils qu’elle donne !

Personnellement, j’adore recevoir du courrier et recevoir le magasine tous les mois pour savoir ce que je vais aller prendre dans les nouveautés ou même dans des livres plus anciens, c’est toujours avec grand plaisir !

L’avantage que j’ai pu trouver à France Loisirs, c’est le fait que personnellement, je paye moins cher mes livres et je trouve parfois (pas toujours !) les nouveautés, et même si elles ne sont pas à prix club, généralement je gagne 5% dessus. Attention néanmoins, il y a un nombre limité de poches… Mais FL est en train justement de remédier à ça et vient de sortir une collection poche ! Vous pouvez aussi retrouver des livres qui sortent en avant première comme ça a été le cas cette année avec le livre d’Harlan Corben. C’est aussi parfois le cas avec les livres de Guillaume Musso et Marc Lévy.

Je ne sais pas comment est la boutique France Loisirs près de chez vous, mais en ce qui me concerne, elle est assez petite, même si généralement je trouve toujours les livres que je souhaite et que j’ai repéré dans le catalogue. Le peu de fois où ça ne m’a pas convaincue et où je n’ai rien trouvé, j’ai commandé directement sur leur site, ou en magasin. Je n’ai pas encore testé sur Chapitre mais ça peut-être une bonne solution car les livres d’occasion fonctionnent également pour votre achat trimestriel.

De ce fait, j’admets que pour moi, et malgré de nombreux avis, ça a été une bonne idée cet abonnement ! Je ne sais pas comment ça se passe en revanche quand on souhaite partir ou autre… Mais jusque là, je n’ai jamais eu à m’en plaindre, je viens d’ailleurs d’aller faire mon achat habituel et j’ai pris un Young Adult et un thriller, j’aime l’idée de trouver toutes sortes de genres !

Et vous ? Vous avez un avis à donner sur France Loisirs ? Vous évitez ? Vous hésitez à vous y mettre ? 

PS : Loin de moi l’idée de m’attirer des faveurs ou autre, même si vous le souhaitez, je serai ravie de parrainer quelqu’un qui voudrait se lancer !

J'ai testé pour vous...

J’ai testé pour vous… Les sites internet pour recenser vos lectures !

Bonjour ! 

Je reviens pour un petit article où j’espère vous faire découvrir quelques sites sympa, même s’ils sont très connus pour la plupart ! Le but de ces sites ? Vous permettre de recenser vos lectures ! Mais, vous n’êtes pas non plus obligé de passer par ces sites si vous préférez les fichiers ou le format papier !

Résultat de recherche d'images pour "Booknode"

Booknode.

Pourquoi je commence par Booknode ? Tout simpleement parce qu’il s’agit du premier site que j’ai utilisé quand j’ai commencé par recenser mes lectures en 2014, quand j’étais encore au lycée ! Je n’ai jamais aimé forcément le style graphique du site, mais j’aimais l’idée de pouvoir y mettre mon avis, et ma note. Leur bibliothèque était plus intuitive et mettait moins de temps à charger avant. Mais, l’avantage, c’est que vos lectures sont classées selon la catégorie dans laquelle vous les classez : diamant, or, argent, pas aimé, wish-list, pal… Petit bémol, vous ne trouverez pas toutes les informations nécessaires sur les livres, et il est parfois long de rentrer ses lectures.

Points positifs.

  • La possibilité de classer ses lectures par « catégorie ».
  • Un grand nombre de livres recensés.
  • Un chat agréable où vous pouvez me retrouver moi, et quelques amis.
  • Un forum à la disposition de tous.

Points négatifs.

  • Le graphisme du site.
  • Manque d’informations sur les livres.
  • Une communauté restreinte.

Image associée

Livraddict.

Il s’agit probablement du second site que j’ai testé quand je me suis remise à lire ! Le style est plus épuré, du moins à mon avis, que sur Booknode, et on trouve davantage d’informations sur les livres. Vous pouvez recenser les livres que vous empruntez, que vous prêtez, et l’édition que vous possédez, ou non, celle que vous avez lu etc. La communauté est spéciale, mais plus ouverte sur le forum, à mon humble avis ! En revanche, quelques zones d’ombres viennent également peupler ce site, qui, je pense est mon préféré. Le classement des lectures n’est pas évident, même si vous pouvez placer des filtres. Ce site sera probablement un des meilleurs pour les blogueurs car vous pouvez en parler sur le forum mais également déposer vos chroniques sur chaque livre. Un emplacement y est dédié.

Points positifs.

  • La possibilité de poster ses chroniques.
  • De nombreuses informations sur les fiches de livre.
  • Un forum très grand et très dense !
  • Le suivi de lecture.

Points négatifs.

  • Une recherche très / trop pointilleuse.
  • Le classement de vos lectures.
  • Pas d’application mobile.

Image associée

Babelio.

Dans le même genre, on retrouve également Babelio, très connu pour ses différents évènements et surtout ses masses critiques où vous avez la possibilité de recevoir un livre, généralement récent, contre une chronique, vous aurez alors un mois pour le lire et le chroniquer sur le site. Comme sur Livraddict, vous aurez la possibilité de poster le lien de votre blog, mais il vous faudra donner également votre avis sur le site pour ça. Babelio est aussi très agréable d’utilisation même si je le trouve tout de même moins intuitif que ses partenaires.

Points positifs.

  • Les rencontres avec les auteurs et éditeurs.
  • La masse critique
  • Les différentes catégories dédiées aux avis, aux citations etc.

Points négatifs.

  • Un site moins intuitif que les autres.
  • Un design un peu vieillot.

 

Pourquoi je ne parlerai pas de Goodreads ? 

Pour la bonne et simple raison que je n’ai pas tenté ni le site ni l’application car c’est en anglais, ce qui était, à cette époque une vraie barrière pour moi et que je n’aurai pas le courage de tout recommencer en terme de référencement.

Et les applications mobiles ?

Elles sont nombreuses ! Vous pouvez, déjà, retrouver les applications de Booknode et Babelio. En ce qui me concerne, j’avais également tester Collibri et Gleeph, que j’ai rapidement laissé tomber. Je ne parviens pas à faire mes références sur mon téléphone portable, ça me gêne énormément, et je ne les trouve pas assez intuitives, l’une comme l’autre. Je n’apprécie pas non plus le peu de réseau qu’il y a entre les différents lecteurs. Je n’ai pas encore trouvé l’application qui fait battre mon coeur ! Néanmoins, si vous en avez à me conseiller, ce serait avec plaisir !

 

Je sais que certains n’apprécient pas de recenser leur lecture sur des sites internet, ce que je peux tout à fait comprendre. Je vous prépare donc un autre article sur les recensements hors internet, et sur l’intérêt de ce recensement pour des novices en lecture par exemple. En attendant, je vous invite à regarder ces sites si vous ne les connaissiez pas encore !

 

Alors quel est votre site préféré ? Votre application ? En connaissez-vous d’autres ?