Films & Séries

Mini série : Chernobyl.

Hello ! 

Je viens vous proposer une nouvelle catégorie d’articles Films & Séries étant donné que j’en regarde de plus en plus depuis un peu plus d’un an ! On commence donc par cette mini série dont tout le monde parle depuis plusieurs semaines.

Résultat de recherche d'images pour "Chernobyl série"

Chernobyl est une mini-série de 5 épisodes qui traite de la catastrophe nucléaire qui a eu lieu le 26 avril 1986 à Tchernobyl en Ukraine. Elle est disponible en replay sur OCS.

Dans cette série, on retrouve de nombreux éléments sur cette catastrophe mondiale : les retombées, comment s’est arrivé, pourquoi, et comment des centaines, des milliers de personnes se sont sacrifiées pour sauver les autres… Des grands ingénieurs, à ceux qui ont été évacués, ceux qui ont subi les radiations, vous aurez une vision assez large de ce qui s’est passé là-bas et de ce qu’ont vécu les gens qui ont vécu en Ukraine à ce moment-là et qui ont été plus ou moins proches de la centrale. Vous saurez également ce qui s’est passé les heures qui ont suivi l’accident, les jours et les mois.

C’est une série très bien faite, avec une documentation excellente et un jeu d’acteurs assez ahurissant. Je vous recommande vraiment cette série qui est une véritable mine d’informations et pour une fois : elle n’est pas trop longue !

J’ose également espérer que désormais, je n’aurai plus besoin d’expliquer ce qu’est Tchernobyl à mes élèves… 

Vous avez regardé cette série ? Vous en pensez quoi ? 

Publicités
Chroniques·Les lectures de la prof

[CHRONIQUE] Mauvais genre

Mauvais genre. 

Auteur : Chloé Cruchaudet. Genre : Historique.  Edition : Delcourt. Pages : 160.


 

Couverture Mauvais genre

 

Paul et Louise s’aiment et finissent évidemment par se marier, jusqu’à ce que la première guerre mondiale éclate. Paul est alors appelé et ils sont séparés. Traumatisé par la guerre, Paul s’échappe et devient déserteur. Louise tente alors de leur rendre la vie plus douce et le cache dans une chambre d’hôtel qu’il ne supporte plus. La solution ? Se transformer en femme. Paul devient Suzanne, par obligation, puis par jeu et enfin par envie, jusqu’à l’irréparable. 

 

Avis Demynotebook.

Je vous retrouve encore une fois pour la chronique d’un roman graphique, je commence à y prendre goût ! Et, par pur hasard, ce roman graphique a rejoint le roman que je viens de vous présenter : George, puisqu’on parle également d’identité, de genre…

Cela faisait un moment que ce roman graphique me donnait envie, je le voyais régulièrement sur internet, et dans les bons commentaires, alors quand je l’ai vu à la bibliothèque, pas besoin de réfléchir, je l’ai embarqué. C’était d’ailleurs une très bonne idée car ça a été un vrai coup de cœur.

Les dessins sont magnifiques, et j’ai beaucoup aimé le jeu des couleurs avec le rouge, qui est bien plus important qu’on ne le pense, et ce, jusqu’aux toutes dernières pages. Les étapes de la transformation de Paul sont bluffantes autant dans les dessins que dans la façon de le raconter, et de faire vivre ce nouveau personnage qu’est Suzanne, car il s’agit bien de ça, d’un renouveau.

Il est très agréable de lire ce roman graphique, qui se termine malheureusement très vite. Cependant, il faut faire attention, car elle peut s’avérer particulièrement choquante, on y parle tout de même de traumatisme de guerre, mais la fin l’est également. J’ai été d’ailleurs très surprise. Je pense qu’il y a peu de chance qu’on s’attende réellement à cette fin, même si tout laisse présager que rien n’ira pour le mieux pour nos personnages. Paul est bien trop entré dans le rôle de Suzanne et commence même à prendre la place de sa propre femme, et ce, jusque dans les recoins les plus intimes de leur être.


Image associée

En ce qui me concerne, je n’utiliserai pas cette œuvre avec des collégiens, elle me parait trop crue, trop difficile même si elle est résolument magnifique. En revanche, ça pourrait être un bon support avec des lycéens lorsque l’on parle des traumatismes de guerre, ou encore avec les BTS dans le thème « Seul avec tous ».

Mini chroniques

[Mini-chroniques] Les BDs.

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler bandes-dessinées car j’en ai énormément lu ces derniers temps, je compte dans cette catégorie les romans graphiques !

En effet, j’ai eu la chance de lire :

  • Le journal d’Anne Frank.

J’ai beaucoup aimé l’adaptation de ce grand classique de la seconde guerre mondiale ! J’ai trouvé les dessins magnifiques, et plutôt fidèle à ce que j’avais ressenti durant ma lecture.

.

.

.

 

.

  • Péchés mignons T1, d’Arthur de Pins.

J’ai connu Arthur de Pins à travers la BD que j’avais lu au lycée : Zombillénium ! Ca avait été un vrai coup de coeur, et j’avais découvert quelques planches de Péchés mignons sur internet, alors forcément, il y a un mois, quand j’ai trouvé les trois premiers tomes en occasion. Je n’ai pas pu m’empêcher de les prendre ! J’aime beaucoup l’humour qui s’en dégage et le style de dessin.

 

  • La petite mort T1 de Davy Mourier.

Encore un artiste que j’ai découvert à travers ses planches sur internet, mais aussi à travers les court-métrages disponibles sur différentes plateformes ! Alors encore une fois, quand j’ai vu deux tomes de cette merveilleuse BD, pleine d’humour noir, je me suis immédiatement jetée dessus !

 

 

Chroniques

[CHRONIQUE] Collaboration horizontale.

Collaboration horizontale.

Auteurs : Mademoiselle Navie et Carole Maurel. Genre : Roman graphique. Edition : Delcourt. (Mirages)

Pages : 144. Prix : 18.95e.


L’utilisation des romans graphiques en cours ?

Je compte utiliser ce roman graphique pour les cours de français qui se mêlent d’ailleurs à l’histoire avec mes 3e. Je trouve cette BD plus parlante pour ces élèves qui ont parfois du mal à lire, ou qui n’aiment tout simplement pas la lecture. Cela nous permet également d’aborder la guerre de manière « civile ». Il est important de parler de ce que l’on vivait quand on n’était pas, et d’autant plus lorsque l’on était une femme.


Collaboration Horizontale

 

 

Le quotidien d’un immeuble et d’une communauté de femmes solidaires dans le Paris occupé, en 1942. Pour sauver Sarah, son amie juive, Rose entame une relation passionnée un officier allemand.

 

 

 

Avis Demynotebook.

Merci beaucoup à ma copine Histoire Naturelle de Bibliophiles qui me prête son roman à la fois pour que je le découvre, et à la fois pour mes petits monstres !

J’aime beaucoup les romans graphiques, et encore plus ceux qui traitent de la Seconde Guerre Mondiale et notamment de ce qui se passait dans les villes. Dans ce roman, on aborde de nombreux sujets : l’amour entre une française et un allemand, les femmes tondues, le fait de cacher les juifs, les soucis au sein d’une communauté…

Je me suis bien sûre beaucoup attachée aux personnages, mais surtout aux illustrations… Il y a un travail magnifique avec notamment plusieurs doubles pages qui sont juste sublimes ! C’est un grand plaisir de lire une histoire si bien écrite avec des illustrations si expressives, sans jamais être dans la vulgarité ou l’agressivité, bien au contraire.

Est-ce que vous connaissez des romans graphiques très beaux ? J’aimerai en découvrir de nouveaux !

♥♥♥♥♥

Coup de coeur.