Chroniques

[CHRONIQUE] November 9

November 9

[Coup de coeur]

Auteur : Colleen Hoover

Editeur : Hugo&Cie

Nombre de pages : 340

Résumé : Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer.

La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain.

Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre.

Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie.

Jusqu’au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?

Avis : Wahou, wahou. Par où commencer ? Je me suis procurée ce livre dès sa sortie, je n’ai pas pu attendre, et je l’ai enchaîné dans la foulée. Même si je n’étais pas fan de la couverture, je me suis laissée séduire par le résumé qui m’a beaucoup attiré, et je dois avouer que l’auteure est, en général, pour ma part, source de lectures formidables et intenses pour moi. Je n’ai donc pas hésité longtemps à me lancer dans l’histoire de Ben et Fallon.

On entre tout de suite dans le vif du sujet dès les premières pages avec la découverte de Fallon, de son père, de sa vie… Dès le début, les émotions sont fortes, présentes, et intransigeantes, on se demande même comment Colleen Hoover peut faire en sorte que le soufflet ne retombe pas par la suite. J’ai eu très peur d’être déçue, notamment parce que le sujet, ces deux personnages qui se retrouvent une fois par an à la même date, cela peut être rapidement redondant, et on peut tomber dans l’ennui avec une aisance assez troublante. Mais non, l’auteure réussit à faire en sorte que les émotions qu’elle fait passer soient de plus en plus intenses, et c’est une réussite, comme toujours. On grandit avec les personnages, avec leur douleur, leur joie, leur peur.

Colleen Hoover a une façon de faire passer les sentiments qui reste vraiment naturel dans le sens où on ne sent pas qu’elle en fait trop, c’est ce qu’on peut ressentir dans la vie de tous les jours, mais en plus décuplé à travers les personnages. C’est toujours les bons mots, aux bons moments.

Les personnages… Parlons en des personnages ! J’admets que Fallon m’a parfois un peu énervée à être aussi indécise, et même si je la comprends, j’ai du coup préféré le personnage de Ben. Ce genre de garçon qu’on rêve de rencontrer dans la vraie vie, tendre, gentil, toujours là au bon moment (tiens, ça me rappelle une certaine auteure!). Les passages de leur vie sont tellement émouvants, tellement prenants. J’admets, j’ai versé ma larme plus d’une fois, préparez les paquets de mouchoirs. Ben et Fallon sont des personnages que l’on oublie pas au bout de quelques semaines après la lecture. La preuve, c’est que je fais ma chronique longtemps après ma lecture, et je m’en souviens comme si je l’avais terminé il y a une heure. J’ai eu besoin de pas mal de temps pour m’en remettre, pour me décoller des personnages, pour rester dans ma vie et quitter leurs univers qui m’a fait frissonner d’amour, de peur, de colère. J’ai aussi eu un coup de cœur pour les personnages secondaires, qui ont eux-mêmes réussi à me faire pleurer, je vous laisse savoir le pourquoi du comment en lisant ce livre qui est vraiment une petite pépite. Je me retrouve à travers les personnages, à travers l’écriture de Ben, et ça fait autant de bien que de mal. Tout ce qu’il faut pour faire d’un livre un coup de cœur pour moi.

La fin est belle, mais en revanche, elle ne m’a pas marqué, ce n’est pas une fin inoubliable à mes yeux. Pour ma part, elle a été mal ajustée, mais ça ne regarde que moi, disons simplement que je m’attendais à quelque chose de plus lisse, plus coulant. Mais c’est une belle fin !

Evidemment, je continuerai à lire les livres de Colleen Hoover car ça a aucun été un coup de cœur pour moi. Coup de cœur lu en seulement quelques heures ce qui est assez compliqué pour ma part depuis quelque temps !

Note : ♥♥♥♥♥

Publicités
Bilan du mois

Bilan août 2017

Bonjour !

Je vous retrouve pour le bilan d’août 2017 qui s’annonce assez chargé à certains points !

 

Côté lecture

Ce mois-ci j’ai pu lire 8 livres pour 2496 pages. Je me suis notamment remise aux mangas et aux BDs ! J’ai eu un coup de coeur pour Re : Zero.

 

Du côté du blog, pour ce mois-ci c’est 658 vues, 265 visiteurs, 262 likes et 129 commentaires. C’est énorme, et vous êtes aujourd’hui 69 à me suivre. Alors 69 fois merci. Et merci d’être resté en août, de m’avoir suivi alors que j’étais partie en vacances, que je mettais parfois beaucoup de temps à vous répondre, et que les articles n’étaient pas forcément bien programmés. Merci beaucoup. ♥

Côté films et séries

Ce mois-ci j’ai relancé mon abonnement Netflix ! J’en ai donc profité pour regarder Nos étoiles contraires que j’avais déjà vu et que j’aime encore énormément ! Et je me suis mise à la série The Client List, je suis une grande fan de Jennifer Love Hewitt depuis Ghost Whisperer ! Autrement, j’ai également regardé Everything Everything où pour une fois j’ai préféré le film au livre. Ainsi que Raid dingue en compagnie de Monsieur, mais ça a été sans plus, nous n’avons pas ri comme nous l’espérions…

Côté personnel

Je me suis retrouvée très seule pendant la première et l’avant dernière semaine de ce mois, car mes parents sont partis en vacances avant moi, sont revenus après, et mon copain travaillait, mais ça m’a laissé du temps pour profiter de lire, de reprendre un peu les séries… J’ai repris activement mon Bullet Journal et mon Journal Intime, ainsi que le blog ! Et ça fait un bien fou…

Autrement, je suis donc partie en vacances à Cagnes sur Mer et à Saint-Maime près de Forcalquier. Je vous ferai sûrement un article Lifestyle. J’ai découvert des nouvelles activités que je n’avais jamais pratiquées, c’était un vrai moment de bonheur !

Autrement, je suis à la recherche d’un emploi, activement, et j’ai repris le sport et un rééquilibrage alimentaire. Le mois d’août c’est donc quelques joggings, pas mal de marche et la reprise de la natation au minimum une fois par semaine ! Plutôt pas mal donc pour le moment.

Chroniques

[CHRONIQUE] Forbidden

Forbidden

[Avertissement, ce livre a pour sujet l’inceste.]

Auteur : Tabitha Suzuma

Edition : Milady (New Adult)

Résumé : Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Il n’y a ni loi ni barrière pour les sentiments. Nous pouvons aimer aussi profondément que nous en avons envie.

Avis : J’ai eu envie de lire ce livre de par son sujet inhabituel, et notamment grâce à Margaud Liseuse qui en a beaucoup parlé. J’ai commencé cette histoire le soir du live sur Youtube qui a eu lieu à propos de ce livre avec Margaud et Moody.

J’ai pris ce livre en ebook dès sa sortie, néanmoins, il est possible que je tente de prendre ce livre en format VO pour sa magnifique couverture, couverture que je trouve d’ailleurs plus jolie en noire qu’en rouge !

En ce qui concerne l’histoire en elle-même, le livre est entraînant dès le début. Le stress est grandissant au fur et à mesure du livre car on veut savoir comment ça va se passer entre Lochan et Maya. Comment ils arrivent à gérer leur relation, leur famille, leur vie de lycéen ? On dévore le livre pour pouvoir connaître la fin. Pour savoir comment se manifeste leur amour. Je ne pense pas avoir été la seule à me demander s’ils s’embrassaient, s’ils allaient au-delà, ou s’ils freinent complètement ce qu’ils ressentent !

On a une écriture fluide, efficace et stressante qui nous mets dans de bonnes conditions pour comprendre la psychologie des deux personnages principaux qui ne sont pas du tout les mêmes. On a une écriture douce, emplie d’espoir en ce qui concerne Maya et ce pendant tout le roman, tandis qu’on a une écriture cash, stressante, pour Lochan qui est profondément touché, stressé. On a vraiment une aura de ténèbres qui est déjà présente au début du livre, mais qui en plus, se développe au fur et à mesure des pages, autour de lui, de ses agissements, de ses pensées.

L’auteure a une très bonne idée de prendre les deux points de vue de Maya et de Lochan et de les alterner pour pouvoir nous faire entrer dans l’histoire, dans ce qu’ils ressentent.

Du coup, on peut vraiment parler de personnages complexes. Je me suis extrêmement attachée à eux, notamment Maya et Lochan, mais aussi aux plus jeunes, puisqu’il s’agit de toute une famille, hormis un père disparu de la circulation. Le seul problème de cette famille étant la mère ! C’est un personnage exécrable, le genre qu’on ne peut pas aimer. Jamais présente, laissant ses enfants dans la misère. C’est une mère « adolescente » qui sort jusqu’au bout de la nuit, qui revient avec la gueule de bois. Le genre de mère à laquelle on ne laisse pas ses enfants. Mais c’est Lochan et Maya qui s’occupent de leur famille, et c’est là que, pour moi, il a été parfois difficile de les voir comme frère et sœur ! Parce qu’ils font office de parents par rapport aux plus jeunes. Ils sont attachants, spontanés dans leurs émotions, et ils font de leur mieux, on ne peut que les adorer.

La fin est terriblement coup de poing. Elle m’a traumatisé, bouleversée, et pourtant, je ne vois pas comment ça pouvait se finir autrement, et pourtant, l’auteure nous tient dans le doute jusqu’au dernier moment ! Cette fin remet en doute, pour ma part, certaines certitudes que j’avais. On a des questionnements qui prennent forme. Et je pense que si un livre ressortait sur ce sujet de l’inceste consenti entre frère et sœur, je le lirai probablement, tout comme je lirai les autres livres de cette auteure si elle en ressort !

Au-delà du livre : Ce livre m’a fait me poser beaucoup de questions. J’ai notamment recherché des informations en ce qui concerne l’inceste consenti entre personnes majeures, ce qui est légal en France, puisque rien dans le code ne sanctionne ou n’interdit les rapports sexuels, ni la conception d’enfants. (N’hésitez pas à me donner d’autres liens si je me trompe!)

Et au-delà de ce consentement, ce livre a soulevé chez moi, la question des services sociaux. On a une famille détruite, que les enfants essayent de maintenir, hors, tant que Lochan n’est pas majeur, ce n’est pas « légal » ! Ici on pose la question des placements et des personnes responsables.

Au-delà de ça, et pour revenir clairement au livre, je me suis demandée si ce manque de parents ici, n’était pas la cause de cet inceste dans l’idée de l’auteure. Est-ce qu’il en aurait été autrement si la mère était plus présente ?

Je serai ravie de discuter avec vous si vous avez des avis sur ce livre, ou simplement sur le sujet en tout cas !

Note : ♥♥♥♥♥

Chroniques

Les jours sucrés (BD)

Les jours sucrés

les-jours-sucres-740561-264-432Auteur : Loïc Clément et Anne Montel

Editeur : Dargaud

Nombre de pages : 145

Résumé : À 28 ans, Églantine apprend le décès de son père et part pour Klervi, le village breton de son enfance. Elle y retrouve sa vie d’avant, ses souvenirs et la pâtisserie paternelle (qui est désormais la sienne), mais aussi Gaël, son amoureux de l’époque, sa tante Marronde et tous les chats du village. Surtout, elle découvre le journal intime de son père. Il y a mis tous ses secrets de vie et de cuisine. Un véritable guide pour Églantine. Et si c’était l’occasion d’un nouveau départ ?

Avis : J’ai choisi de lire une BD pour sortir un peu de mes lectures lourdes et longues, même si j’ai pourtant des lectures plus courtes avec des romans, et des coups de cœur ! J’ai choisi cette BD un peu par hasard en allant à la médiathèque de mon petit village pour tout vous dire. J’ai bien aimé la couverture, et je trouvais le résumé plutôt sympathique. Alors je me suis lancée en me disant juste pourquoi pas ?

Dès les premières pages, j’ai aimé le style des dessins. Les petits débuts de chapitres avec les chats ! J’ai trouvé que ça donnait une touche marrante à cette BD construite pourtant sur un drame.

La suite m’a confirmé cette touche d’humour, et ce petit côté feel good que j’aime beaucoup quand je lis un roman, mais cette fois dans une BD très douce et très sympa, sous le signe de la gourmandise et du pain de boulangerie chaud que vous dévorez le matin !

J’ai aimé les dessins très doux, travaillés, avec un bel effort lorsqu’il s’agissait de représentation d’une maison ou d’une rue, d’une ville… C’était joli, tendre, et ça donnait envie de s’y attarder ! Les dialogues sont aussi bien ficelés. On suit facilement les personnages.

Et en parlant des personnages, on s’attache très rapidement à eux. J’ai eu un peu de mal dans les premières pages avec notre personnage principal qui est Eglantine. Pourtant, plus on poursuit notre lecture, mieux on la comprend, elle, ses douleurs, ses craintes, et plus on l’apprécie. On a envie d’être son amie Mei, qui me fait extrêmement rire d’ailleurs ! J’ai aussi ma préférence pour la tante. Et surtout… Pour Gaël, c’est le personnage qu’on ne peut qu’aimer, qui est doux, et totalement en contraste avec le caractère dur et franc d’Eglantine, qui se forge sa carapace avec son égoïsme !

La fin est un petit happy end comme on les aime ! C’est une BD que je conseille lors d’un petit coup de mou. On a une belle histoire d’amour et de famille. Une histoire d’amour entre deux personnes, avec une autre ville. C’est une jolie ode à la vie, qui veut nous emmener vers ce qu’on devrait tous connaître. J’ai donc passé un bon moment !

Note : ♥♥♥♥♥

Top 10 tuesday

TTT : Les 10 livres qui vous ont fait découvrir des auteurs que vous adorez depuis.

Bonjour !

On se retrouve pour le TTT aujourd’hui et je vais vous présenter les livres qui ont fait que j’adore leur auteur maintenant !

 

Brittainy C. Cherry – Kiera Cass – Guillaume Musso – Patrick Senécal – Stephen King.

 

Malorie Blackman – Amélie Nothomb – La Comtesse de Ségur – Sophie Jomain – Gilles Legardinier.

Et vous ? Quels sont les premiers livres que vous avez lu des auteurs que vous adorez maintenant ? 🙂

Chroniques

[CHRONIQUE] Re:Zero T1

Re:Zero T1

Re:vivre dans un autre monde à partir de zéro.

re-zero-re-life-in-a-different-world-from-zero-roman-tome-1-930431-264-432Auteur : Tappei Nagatsuki

Editeur : Ofelbe

Nombre de pages : 280

Résumé : En rentrant de la supérette, Subaru Natsuki est soudain transporté dans un autre monde. Pourtant, aucun invocateur ne l’attend, et le danger accule déjà le jeune homme sous la forme de brigands. Par chance, il est sauvé par une magnifique et mystérieuse jeune femme aux cheveux argentés et son esprit félin. Sous prétexte de rembourser sa dette, Subaru l’assiste dans la recherche d’un objet qui lui a été dérobé. Mais alors qu’ils trouvent enfin une piste, Subaru et sa compagne sont attaqués par surprise et perdent la vie. Du moins, c’est ce que pensait le jeune homme jusqu’à ce qu’il rouvre les yeux à l’endroit même où il avait été invoqué.

Avis : Pour commencer, je voudrais remercier Ofelbe pour ce nouveau partenariat, qui m’a permis de lire mon premier Light Novel qu’on m’a vivement conseillé et qui me tentait énormément, notamment à cause de la couverture et du résumé ! Il faut savoir que je n’ai jamais lu le manga, ni vu l’anime. Et je ne compte pas le faire car je ne veux pas m’auto-spoil !

J’ai été entraînée dès les premières pages dans ce nouveau monde dans lequel Subaru, notre personnage principal, est projeté. On est tout de suite mis dans le bain, et j’apprécie le fait de ne pas tourner autour du pot pendant 100 pages avant que l’action commence réellement. D’ailleurs, la suite m’a d’autant plus convaincue. On en a de plus en plus d’action petit à petit, et la moitié du livre est consacrée à la pure action, et ça j’adore ! J’ai réellement dévoré ce livre.

Fait non négligeable, ce qui m’a attiré encore plus dans ce livre, c’est la découverte des illustrations au fur et à mesure des pages. Des illustrations qui sont tout simplement magnifiques, touchantes pour certaines, et qui représentent très bien les personnages pour nous les remettre en tête.

L’écriture est vraiment fluide, on ne se perd pas dans les appellations japonaises, tout est expliqué, structuré. On n’est pas non plus perdu dans le temps avec les différentes boucles que nous rappelle bien Subaru sans nous perdre ! La lecture est efficace, rapide et agréable. On n’a pas besoin de relire plusieurs fois le passage pour s’en imprégner, pour comprendre ou juste pour apprécier le livre.

Les personnages sont très bien décrits, même si ça peut sembler perturbant au début dans la description de savoir que notre mystérieuse jeune femme a les yeux violets ! On reste très proche du manga japonais, et de sa représentation, donc si vous avez l’habitude de vous faire une représentation en chair et en os de vos personnages, ça risque de vous jouer des tours sur le coup !

En dehors de ça, j’ai adoré le personnage de Subaru, malgré son côté long à comprendre et naïf ! J’ai beaucoup aimé le Vieux Rom et Felt également. Ce sont des personnages à la fois hauts en couleurs et touchants ! Tout comme notre belle inconnue aux cheveux argentés !

Et bien sûr dans les personnages qu’on déteste… Elsa. Le personnage qu’on adore détester. Elle est belle, elle est douée dans sa catégorie, et c’est une vraie garce ! Quelle femme envieuse ne la détesterai pas autant pour tout ça que pour son rôle au sein du Light Novel !

La fin m’a tellement énervée, et surprise, vous ne savez pas à quel point ! Quand tu attends désespérément une chose, et qu’elle n’arrive jamais et qu’on te dit : Hey ciao on se voit au prochain tome, parce que je suis toujours là ! Bon tant pis, mais en plus, le retournement de situation suite au personnage du chevalier que je n’arrive pas à cerner… Bref, je suis restée là, dans mon canapé à me dire : C’est fini ? Vraiment ?

Résultat, il est évident que je vais lire le prochain tome qui sort en septembre ! J’ai vraiment hâte de savoir ce qui va arriver à nos personnages ! Je me suis vraiment attachée à eux et à l’histoire qui comme vous le savez, sort totalement de mon genre de prédilection ! En tant que roman, je suis rarement dans la fantasy comme le répète souvent Subaru, et en tant que Light Novel japonais provenant d’anime et de manga, habituellement je suis plutôt dans la catégorie Shôjo pour le peu que j’ai lu ! A voir la suite donc ! J’espère qu’elle me plaira autant que le premier tome, car c’est un vrai coup de cœur.

Note : ♥♥♥♥♥

Throwback Thursday

Throwback Thursday Livresque 6

Bonjour !

On est jeudi, je reviens pour le Throwback Thursday Livresque de chez Bettierosebook ! Un thème que j’affectionne particulièrement cette semaine puisqu’il s’agit de vous présenter un livre avec un personnage tatoué ! J’ai pensé à deux livres différents.

.

J’ai donc pensé à deux livres très connus de la blogosphère ! La saga Phobos de Victor Dixen avec le personnage de Marcus et ses tatouages dont  » Cueille le jour  » et le début du prénom de Léonor. Mais aussi au personnage de Dean Holder dans Hopeless de Colleen Hoover où il a tatoué le vrai prénom de Sky !

Ce sont deux livres que j’affectionne beaucoup, même si je n’ai pas encore lu le deuxième tome de la duologie Hopeless. Dean Holder est un de mes bookboyfriend favoris, alors que j’avais eu beaucoup de doutes en ce qui concerne Marcus, et ce dès le début de la saga. (Oui, je fais partie de la team Mozart !) Même si aujourd’hui, j’aime autant Marcus dans Phobos ! Je vous épargne les résumés parce que je pense que tout le monde, ou presque, les connait et sinon ils sont disponibles, notamment sur Booknode. Ici pour Hopeless et Ici pour Phobos !

J’ai pensé au fait que je n’avais aucun personnage féminin en tête qui serait tatouée ! Si vous en avez, je serai ravie de les connaître, étant une grande fan de tatouage !