Blabla time

Bonjour, moment gênant à la bibliothèque.

Hello ! 

J’ai décidé de vous raconter une petite anecdote de bibliothèque qui m’a énormément gênée il y a quelques temps…

Résultat de recherche d'images pour "Bibliothèque municipale evreux" Je me rends régulièrement à la bibliothèque comme vous le savez, et je fais aussi des réservations des livres que je n’arrive pas à avoir car il s’agit d’un réseau de plusieurs bibliothèques. Bref, il m’arrive aussi de réserver des titres que je n’ose pas demander.

Et c’est ce qui s’est passé ce jour là, j’avais réservé par internet un livre sur les esclaves sexuelles de l’armée japonaise, notamment les coréennes. On ne trouvait pas le livre malgré la réservation, comment dire que, le fait d’appeler toutes les bibliothèques en parlant d’un livre qui se nomme  » Esclaves sexuelles de l’armée japonaise  » en précisant qu’il s’agit d’une BD et à haute voix, c’est assez gênant ? D’autant plus qu’il n’y a rien de génial dans ce livre. On nous décrit des femmes qui arrivent enfin à faire parvenir leur combat, à parler et on nous explique ce qui s’est passé pendant cette fameuse guerre.

Alors, certes, ça m’a marqué, mais je ne l’ai pas mal pris. Ce que je prends un peu mal dans les bibliothèques, mais aussi les librairies, c’est le fait de se moquer des clients… De leur rappeler qu’ils n’ont pas la culture que vous avez. Mes bibliothécaires sont des anges, vraiment très gentilles, même si, sur ce coup là, je me suis sentie un peu gênée alors qu’il n’y avait pas de raison. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Résultat de recherche d'images pour "Bibliothèque municipale evreux"

J’ai du mal à encadrer les personnes qui parlent comme si une littérature prédominait une autre, et quand cela vient de la part de professionnels du livre, ça me gêne d’autant plus ! Comme quand j’entends parler de lecture pour filles et de lecture pour garçons.

Petite anecdote que m’a racontée une amie : quand vous demandez dans certaines librairies, le rayons érotique ou le rayon dark romance et qu’on vous regarde de façon outrée, là encore, c’est quelque chose qui me choque profondément. Comme le fait d’hurler devant les autres clients à des jeunes filles que 50 nuances de Grey ce n’est pas de leur âge, ou encore de leur faire la morale devant les… parents !

Il est toujours très gênant de se retrouver face à ce genre de professionnels… Alors si vous avez des anecdotes, je vous en prie, ne vous privez pas ! Après tout… Je pense que chaque grand lecteur y a toujours droit à un moment ou à un autre ! Je vous épargne la tête des libraires quand je passe avec mes livres érotiques entre les mains, ou pire, avec mes dark romance.

 

Publicités
Tribulations

Pourquoi avoir choisi d’enseigner le français ?

Hello ! 

Je vous retrouve pour un post qui a plus attrait à mon métier, mais aussi à ma passion pour la littérature. C’est une question à laquelle j’ai souvent répondue lorsque je suis devenue professeure : Pourquoi le français ? Chose à laquelle j’ai souvent eu de répondre : Une intuition ? Parce que je sais pas faire une addition trop complexe de tête ? Parce que je connais pas les capitales de chaque pays ? Parce que je suis une QUICHE en science, ou peut-être parce que j’ai un accent anglais à couper au couteau… Bref, toutes ces réponses étaient valables, mais pourtant, c’est pour une autre raison…

cropped-img_20160918_080926.jpg

J’aime la littérature. Tout simplement, j’adore lire, écrire, j’adore découvrir de nouvelles choses, et j’adore les partager avec les autres.

A la fois j’ai choisi le français par hasard, et à la fois pas du tout. Certes, j’ai fait des études de lettres, mais bon, parmi les lectures que vous voyez-là, à part vraiment L’écriture ou la vie de Jorge Semprun… Proust et moi on est toujours pas copains !

J’avais juste envie de parler de ma passion, d’aider les autres à comprendre pourquoi on aime lire, et qu’est-ce que cela peut nous apporter : une morale, de la compassion, un enseignement, un savoir, une nouvelle culture…

Certes, j’enseigne également la grammaire, mais ce n’est pas ce que je préfère. Je l’enseigne car c’est indispensable, car j’ai de vrais petits écrivains devant moi parfois ! Mais malheureusement, ils font parfois encore beaucoup de fautes. Je ne les juge pas, il est bien possible que des coquilles se glissent dans mes articles ! J’oublie parfois des lettres ou des mots, ou je fais un mauvais accord sans m’en rendre compte. Mais j’adore voir ce moment où ils comprennent comment ça fonctionne et qu’ils me disent :  » Mais Madame c’est simple !  » Est-ce que c’est vraiment simple ? Sincèrement, parfois, non. C’est même un vrai casse-tête.

J’ai choisi le français car c’est une matière très touche à tout : je fais de l’histoire, de la géographie, de l’histoire des arts, de la littérature, de la langue, du latin… On écoute de la musique, on lit des textes de romans, d’essais, de théâtre, de poésie, des nouvelles, on regarde des films, des épisodes de séries, des animés, des court-métrages, des documentaires. Bref, j’essaye de faire en sorte de leur donner un peu de ce que je sais, un peu de ce que j’aime apprendre dans tous les domaines possibles.

received_1589557088016814

Les programmes sont pour la plupart très intéressants, même si j’ai toujours mon niveau chouchou autant pour les élèves que pour le programme : les 3e. Tout au long du collège, on a la chance de pouvoir travailler sur Les monstres avec les 6e, Les héros et le harcèlement avec les 5e, Dire l’amour et le fantastique avec les 4e. Pour les 3e, j’adore travailler sur L’autobiographie ou encore sur La dystopie dans le but de parler argumentation, sociétés arbitraires…

Je ne suis pour autant jamais posée la question : si je devenais professeure, il était évident que ce serait pour me diriger vers le français, ou alors éventuellement vers une voie pro qui mélange le français et l’histoire / géographie.

Si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas… Et si vous avez éventuellement des idées ou des choses à me proposer en lecture pour les élèves, ce sera avec plaisir ! Je suis bientôt en vacances et donc en recherche perpétuelle de nouvelles choses à communiquer ! 

J'ai testé pour vous...

J’ai testé pour vous… Lire des mangas.

Bonjour !

Décidément, on est parti sur une lancée de test ces derniers temps !

En effet, comme vous avez pu le remarquer, je me suis lancée dans la lecture de mangas, cela fait maintenant un petit moment que j’en lis, mais c’est désormais plus assidu et je ne les chroniquais pas auparavant.

Résultat de recherche d'images pour "Mangas"

Black Butler.

Le manga c’est cette BD japonaise souvent en noir et blanc qui se lit à l’envers ! Ca vous dit quelque chose ? Parfait parce qu’il est de plus en plus souvent dans nos librairies et nos bibliothèques ! Ils sont également très présents à la télé à travers les animes !

En ce qui me concerne, j’ai commencé les mangas avec du Shôjo : Fruit Basket ou encore Shugo Chara, Chocola & Vanilla… J’étais en 5ème, et je regardais également les éternels Pokémon, Yu Gi Oh !, Naruto et Detective Conan à la télé ! Ah ça y est, on parle de Pokémon, tout de suite, ça parle à tout le monde !

Résultat de recherche d'images pour "Manga Ikigami"

Ikigami

Avant de me lancer dans la lecture de mangas, je suis surtout passée par le Light Novel : ces romans issus des mangas, notamment avec King’s game et… surprise, j’ai été très déçue du LN alors que par la suite, j’ai beaucoup aimé le manga. C’est à ce moment-là que je me suis rendue compte de la grande diversité des mangas japonais… De l’horreur, du thriller, du kawai, de la romance… On y retrouve de tout, et c’est ce que j’adore !

Résultat de recherche d'images pour "Manga Death Note"

Death Note.

J’ai eu la sensation de m’ouvrir à un autre monde, et c’est ainsi que je m’apprête à vivre ma première Japan Expo elle se déroulera le week-end du 6 juillet si ça vous intéresse. Là où pendant longtemps, on a parlé du manga comme d’un livre violent, j’y ai retrouvé de grandes histoires, une culture différente et très riche à travers certaines anthologie sur les classiques japonais. La littérature japonaise est bien plus libre que la nôtre, et je trouve, plus riche, c’est ce qui m’a énormément plu.

Résultat de recherche d'images pour "Manga Shugo Chara"

Shugo Chara.

J’ai du mal à envisager que l’on puisse ne pas aimer les mangas ou les BDs, je pars du principe que c’est comme les : J’aime pas lire ! Il faut juste trouver le sujet qui nous captivera… Après, il est vrai que les dessins sont spécifiques, mais là encore, on trouve beaucoup de différences entre plusieurs mangas. Pour ce qui est de mon avis personnel, j’ai une passion pour ces personnages aux grands yeux ! Et j’espère que les mini chroniques qui sont de plus en plus présentes sur le blog vous donneront envie de les découvrir, que ce soit en horreur, en shôjo ou en shônen !

Alors, adepte du manga également ou totalement rebuté ? Et pourquoi ? Qu’est-ce qui vous plait et vous déplait ? 

Top 10 tuesday

TTT : 10 livres lus ou que j’aimerais lire avec une couverture principalement grise.

Bonjour ! 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour le TTT, que vous pouvez retrouver sur le blog de Frogzine. Je vous présente 10 livres avec une couverture principalement grise que j’aimerais lire, alors si vous avez des avis, n’hésitez pas ! Il n’y a que Captive in the dark que j’ai déjà lu et volontairement intégré car ça avait été un coup de coeur.

 

Comme vous pouvez le remarquer, il y a une grande partie de Young Adult ! Si jamais vous en avez lu certains, je serai ravie d’avoir votre avis dessus.

Bonne journée !

Blabla time·Lifestyle

Blabla time. #1

Bonjour, 

Aujourd’hui j’avais envie de faire un autre genre d’article. Un article pour parler de ma passion de la lecture, depuis quand, pourquoi, ce que ça a changé dans ma vie, la raison du blog, ce que ça m’apporte depuis presque trois mois maintenant (le temps passe vite…)

DSC_0066.JPG

La lecture ? Pourquoi ? Depuis quand ?

Je lis depuis que je suis toute petite, j’ai notamment commencé avec les livres de la bibliothèque rose. (Petit rappel de Mini-Loup…) Avant de passer aux livres de la Comtesse de Ségur, avec Les malheurs de Sophie… Ca a été un déclic, je réclamais (c’est mal !) souvent un livre à mes parents quand on allait faire les courses ! (Livre que je n’avais pas le droit de lire avant d’arriver à la maison sinon je le finissais avant le soir…) Et à partir de ce moment-là, j’avais toujours un livre dans la voiture quand on allait quelque part. (Imaginez ma déception d’avoir des parents qui faisaient 10h de route de nuit pour partir en vacances !) Vers 13 ans, j’ai commencé à piquer les livres de ma mère puis de mon arrière grand-mère. ♥ Je me suis retrouvée à lire donc mon premier Marc Lévy, et également Gueule d’ange de Jean-Marc Pitte, ainsi que Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée. Des livres donc très romance, fleur bleue, et des livres que j’ai jugé très dur à l’époque, et c’est toujours ce que je pense de ces deux livres d’ailleurs !

A l’entrée du lycée j’ai eu ce que j’appellerai une pause… J’avais du mal à lire, on me forçait à étudier des classiques que je peinais à aimer, même si je garde un très bon souvenir de L’oeuvre de Zola en revanche ! Et pourtant, j’ai détesté Germinal. (Ne me jetez pas la pierre, présentez moi un adolescent qui aurait pu apprécier ce genre de livre à 15 ans, qu’il me donne des conseils…) J’ai repris en terminale, l’année du BAC, notamment avec les livres découverts au CDI, graal où l’on trouvait les livres de Stephen King, notamment Carrie et Misery, ainsi que les livres de Guillaume Musso, je me souviens également avoir lu mon premier Amélie Nothomb avec Acide Sulfurique, et bien d’autres… Ce sont des lectures qui m’ont marqué, car j’avais la chance, (même si je ne les ai toujours pas lu, et je vais créer un scandale) de trouver dans le CDI, les sagas comme Twilight, Harry Potter, Hunger games… De bonnes choses en soi ! C’était une chance étant donné que ma médiathèque, qui se trouve à quelques kilomètres de chez moi, n’est jamais renouvelée…

Mon amour de la lecture m’a conduite dans des études de lettres ! En effet, après un bac littéraire, je suis passée en prépa, puis j’ai fait ma dernière année en FAC de Lettres modernes. Si ça vous intéresse, je pourrais vous en faire un autre article blabla. J’avais commencé un blog, sur WordPress, appelé Books and Sleepless, mais avec la prépa, je n’ai pas eu le temps de m’en occuper, et je l’ai laissé tomber pendant les premières petites vacances ! Même si je continuais à lire, j’avais découvert le site de Booknode, et mon gros achat avec mon premier salaire a été… Une liseuse ! A partir de ce moment là, j’ai commencé à lire énormément, et notamment mes premières saga avec Kaleb et La Sélection… J’ai continué à m’offrir et me faire offrir à chaque Noël et anniversaire, des livres papiers, notamment les Guillaume Musso. Certains diront que c’est de la littérature de gare ! Chose qui ne me gêne aucunement. Et depuis, je lis de plus en plus, autant sur liseuse qu’en papier…

 

 

Mais pourquoi avoir repris un blog maintenant ?

Alors… Il faut savoir que je suis actuellement à la recherche d’un emploi pour la rentrée, et que je viens de terminer mes études. Et je vous avoue que j’avais sacrément besoin de m’occuper en attendant les résultats des partiels si je ne voulais pas devenir folle ! Donc, avant les partiels même, je me suis crée un blog. Notamment parce que, pour ceux qui me connaissent, je suis sur Instagram depuis un très long moment. Même s’il est un peu fouillis d’ailleurs. Et je parle régulièrement lecture. J’avais déjà une page Facebook qui est Au Rythme de Noémie, depuis novembre. Mais même si j’avais quelques retours, je n’avais pas de suivi, et la mise en page ne me convenait pas assez… Donc je me suis dit, bah écoute, pourquoi ne pas retenter un blog. Merci d’ailleurs à ceux qui m’ont aidé à me lancer, parce que ça n’a pas été facile au début ! ♥ J’avais envie de partager mes avis avec vous, de découvrir plus de livres, plus de personnes…

DSC_0075.JPG

Alors ? Après 3 mois de blogging ? Ca donne quoi ?

Déjà, merci à tous, sincèrement. Parce qu’après 3 mois de blogging, quelques mois sur Facebook et plusieurs années sur Instagram, vous me suivez à hauteur d’une quarantaine de personnes sur le blog, près de 100 pour Facebook, et 300 sur instagram. Ca peut paraître peu, mais je trouve ça énorme. Je faisais ce blog pour moi, et c’est toujours le cas, mais maintenant je le fais également parce que j’aime cette proximité avec les auteurs, les éditeurs, et les lecteurs que nous sommes tous. J’aime découvrir de nouvelles choses, j’aime les rendez-vous littéraires, vos blablas, vos Bookhaul… Et j’aime regarder ma PAL grandir indéfiniment à cause de vous, même si je ne sais jamais quoi lire !

J’ai fait de très belles rencontres grâce au blog, grâce à Booknode et autres réseaux littéraires, notamment Bookstagram. 3 mois de blog, c’est des centaines de commentaires où j’ai pu parler avec vous, c’est des partenariats avec des auteurs géniaux qui m’ont fait confiance. C’est la découverte des partenariats Netgalley, et la Masse critique Babelio que j’ai adoré. C’est également, depuis récemment, un partenariat avec Michel Lafon, un article à la une sur Hello coton avec la critique Entre chiens et loups ! Un millier de vues, des conseils, des critiques, une cinquantaine d’articles, bref, c’est complètement fou. Alors je pense qu’on va continuer à se voir encore un moment sur ce blog, car ça m’apporte bien plus qu’on ne peut le penser ! Merci ♥