Blabla time

Bonjour, moment gênant à la bibliothèque.

Hello ! 

J’ai décidé de vous raconter une petite anecdote de bibliothèque qui m’a énormément gênée il y a quelques temps…

Résultat de recherche d'images pour "Bibliothèque municipale evreux" Je me rends régulièrement à la bibliothèque comme vous le savez, et je fais aussi des réservations des livres que je n’arrive pas à avoir car il s’agit d’un réseau de plusieurs bibliothèques. Bref, il m’arrive aussi de réserver des titres que je n’ose pas demander.

Et c’est ce qui s’est passé ce jour là, j’avais réservé par internet un livre sur les esclaves sexuelles de l’armée japonaise, notamment les coréennes. On ne trouvait pas le livre malgré la réservation, comment dire que, le fait d’appeler toutes les bibliothèques en parlant d’un livre qui se nomme  » Esclaves sexuelles de l’armée japonaise  » en précisant qu’il s’agit d’une BD et à haute voix, c’est assez gênant ? D’autant plus qu’il n’y a rien de génial dans ce livre. On nous décrit des femmes qui arrivent enfin à faire parvenir leur combat, à parler et on nous explique ce qui s’est passé pendant cette fameuse guerre.

Alors, certes, ça m’a marqué, mais je ne l’ai pas mal pris. Ce que je prends un peu mal dans les bibliothèques, mais aussi les librairies, c’est le fait de se moquer des clients… De leur rappeler qu’ils n’ont pas la culture que vous avez. Mes bibliothécaires sont des anges, vraiment très gentilles, même si, sur ce coup là, je me suis sentie un peu gênée alors qu’il n’y avait pas de raison. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Résultat de recherche d'images pour "Bibliothèque municipale evreux"

J’ai du mal à encadrer les personnes qui parlent comme si une littérature prédominait une autre, et quand cela vient de la part de professionnels du livre, ça me gêne d’autant plus ! Comme quand j’entends parler de lecture pour filles et de lecture pour garçons.

Petite anecdote que m’a racontée une amie : quand vous demandez dans certaines librairies, le rayons érotique ou le rayon dark romance et qu’on vous regarde de façon outrée, là encore, c’est quelque chose qui me choque profondément. Comme le fait d’hurler devant les autres clients à des jeunes filles que 50 nuances de Grey ce n’est pas de leur âge, ou encore de leur faire la morale devant les… parents !

Il est toujours très gênant de se retrouver face à ce genre de professionnels… Alors si vous avez des anecdotes, je vous en prie, ne vous privez pas ! Après tout… Je pense que chaque grand lecteur y a toujours droit à un moment ou à un autre ! Je vous épargne la tête des libraires quand je passe avec mes livres érotiques entre les mains, ou pire, avec mes dark romance.

 

Publicités
Blabla time·J'ai testé pour vous...

La PAL, utile ou non ?

Bonjour ! 

Je vous retrouve pour vous parler de quelque chose qu’on voit beaucoup sur les blogs mais aussi les réseaux sociaux, et notamment Instagram : les PAL (du mois ou de la semaine.) Alors pour ceux qui ne le sauraient pas, la PAL c’est une Pile à Lire. 

En gros, avoir une PAL c’est soit :

  • Tous les livres que vous avez en votre possession et que vous n’avez pas lu.
  • Une pile de livres que vous devez lire à tel moment, souvent dans le mois ou pour un événement.

Résultat de recherche d'images pour "Pile à lire"

En ce qui me concerne… Je ne fais jamais de PAL en dehors des événements qui l’imposent plus ou moins ou en dehors de mes vacances parce qu’il faut bien que je sache ce que je vais emporter comme livres… (Je dis ça, mais ça ne marche absolument pas pour la liseuse !)

Pourquoi je ne fais jamais de PAL ? 

Hé bien, en ce qui me concerne, il ne s’agit plus d’une pile à lire, mais d’une montagne. Je pense que l’Everest est plus simple à escalader… Pour vous faire une idée, je pense que je dois bien avoir 400 ou 500 livres à lire entre ma liseuse et mes formats papiers. (Merci d’appeler les pompiers immédiatement, j’en vois quelques-uns qui sont tombés dans les pommes devant l’écran !)

Je ne fais pas de PAL pour la simple et bonne raison que je ne m’y tiens jamais. Je suis très indécise et mes lectures dépendent énormément de mon humeur, de la période de l’année, de ce qui se passe autour de moi. Je choisis mes lectures plus ou moins au hasard. Je sais juste m’organiser quand j’ai des SP (= Services presses). Pour mes lectures personnelles, je dois bien avouer que c’est l’apocalypse ! C’est aussi une manière pour moi de ne pas me culpabiliser si je ne lis pas ce que j’avais prévu de lire. Si je n’avais rien prévu, je ne peux pas m’en vouloir !

Et toi ? Tu fais une PAL ? Tu t’y tiens ? 

Blabla time·Tribulations

Moi, de toute façon, j’aime pas lire.

Bonjour ! 

Aujourd’hui je viens vous parler du plus gros mensonge auquel j’ai le droit chaque année, voir à chaque changement d’établissement quand ça concerne les élèves ! Oui, car ça ne concerne pas que les élèves. Je suis avec quelqu’un qui n’aime pas lire, qui ne lit jamais, autant vous dire que logiquement, il n’est pas tombé sur la bonne personne ! Mais il s’en accommode, alors je fais de même.

Image associée

Adultes, élèves, adolescents, proches : même combat !

Je pars du principe qu’il est impossible, selon moi, de ne pas aimer lire, pourquoi ? Tout simplement parce qu’il me semble plutôt que c’est comme regarder la télé. Il y a toujours quelque chose qui finit bien par nous plaire, mais encore faut-il trouver ce que c’est…

J’ai dû expliquer à mes collégiens que s’ils lisaient des mangas, c’est qu’ils aimaient lire. Certains m’ont dit : Bah non, ce n’est pas de la lecture. Bah si ! Bon dieu. La lecture ce n’est pas que les romans. J’estime que chacun aime lire quelque chose : des romans, des BD, des mangas, la presse… D’autant plus qu’on lit tous les jours : sur nos pc, nos portables, pour lire des articles, des sms, des conversations, des histoires… A mes yeux, on aime forcément lire !

 » Oui, ok, mais je n’aime pas me retrouver devant un livre. »

Encore une fois, je pense qu’il s’agit d’une question de goût et d’attente. Mon conjoint déteste lire mais à l’occasion, il peut lire une BD, ou un magazine de rallye, de sport… A mes yeux, il s’agit encore de lecture. Après tout, peut-être qu’il ne s’agit pas non plus seulement du support, mais aussi tout simplement du sujet !

Je suis une lectrice facile en ce qui me concerne : je lis des romans, des mangas, des BDs, mais peu de documentaires et d’essais. Mais les sujets sont très divers et variés, je lis de la romance, de l’horreur, du young adult, des thrillers, de la dark romance, des témoignages… Et il y a encore énormément de genres, que je n’apprécie pas forcément, mais qui peuvent être tout aussi géniaux ! A mes yeux, il s’agit surtout de choisir le genre, et ensuite de choisir le support…

Personnellement, je conseille beaucoup les livres selon l’âge, les passions, les impressions… (Et j’ai tapé dans le mille deux ou trois fois pour mes élèves cette année avec Lux et Entre chiens et loups pour deux jeunes filles qui ne voulaient pas ouvrir un livre d’autant plus que  » Madame je comprends pas avec ma dyslexie « .) C’est moi évident avec les adultes tout simplement car ce n’est pas mon genre de prédilection pour ce qui est du contemporain, humour, comédie…

Et vous ? Vous connaissez des personnes de votre entourage qui n’aiment pas lire ? Comment vous réagissez ? Vous pensez que c’est possible de ne pas aimer lire du tout ? Vous avez déjà réussi à convaincre quelqu’un de lire, et au final… Cette personne a apprécié ? 

Blabla time·Tribulations

Jeunes contre adultes : on compte les points.

Bonjour ! 

Je vous retrouve aujourd’hui après les différents événements qui ont eu lieu dans la sphère scolaire : les lycéens ont passé leur BAC et les collégiens… Bah mes collégiens chouinent parce qu’on leur a repoussé le brevet. (Et je les comprends.)

Résultat de recherche d'images pour "BAC et brevet"

Aujourd’hui, je dois avouer que je suis un peu mécontente de certains de mes collègues, mais surtout des adultes en général. Je viens défendre mes petites têtes blondes qui en ont pris plein la figure entre le fait que certains élèves qui passaient le BAC n’ont pas compris qu’Andrée était une femme, et que mes petits collégiens sont des fragiles qui ne peuvent pas composer avec la canicule.

Ô toi cher adulte qui a la culture la plus grande, explique-nous donc qui est Andrée Chedid.

Comment ça vous ne savez pas m’expliquer qui est Andrée Chedid, grand-mère du musicien M ? Vous n’avez jamais étudié cette grand dame ?! Honte à vous ! Ah bah, en fait, moi non plus, je n’avais jamais croisée cette dame malgré un BAC L, deux ans de prépa et un an de licence de lettres. Alors, soyons sincères, qui est capable de me dire ce que cette dame a écrit ? J’ai beaucoup de respect pour elle, c’est une évidence. Mais j’en ai beaucoup moins pour ces adultes et ces collègues qui ont critiqué ouvertement nos collégiens qui n’ont pas fait la différence entre  » Andrée  » et  » André « . Nous sommes les premiers en tant que professeur, à avoir des soucis sur les féminins et masculins de certains prénoms. Certes, il y avait de quoi le remarquer, mais pendant une épreuve et avec un stress quand même assez conséquent, permettez-moi d’en douter.

La jeunesse, cette grande inculte de la France.

Hé oui. Nous apprenons chaque jour par tous ces vieux c….hanceux (!) que nous, jeunes de France, sommes des incultes. Merci. Si vous avez de 11 ans à 28 ans : sachez-le, vous n’avez plus aucune culture générale mes petits ! (Est à la recherche d’un gif de papi avec sa canne qui râle.)

Pour être tout à fait sincère, moi aussi, ça me choque quand mes collégiens me disent qu’ils ne savent pas ce que c’est les tours du World Trade Center, Tchernobyl… (On espère que ce sera plus le cas maintenant grâce à cette série.) Mais non, ils ne sont pas incultes et ils m’en apprennent même tous les jours alors que je ne suis pas beaucoup plus vieille qu’eux. Certes, nous n’avons pas les mêmes priorités, ce qui est NORMAL, mais ils ont leur propre culture !

Nous oublions trop rapidement que les jeunes, et je ne parle pas forcément de moi, mais aussi de mes petits élèves de 11 ans à 15 ans, sont ceux qui nous sauveront demain de maladies, ou encore ceux qui apprendront des choses à nos propres enfants. Ils sont jeunes, ils vont se développer et continuer à apprendre jusqu’à la fin de leur vie, comme moi, comme mes parents, comme chaque adulte de cette planète. J’ai dû mal à concevoir qu’on dise sans arrêt aux jeunes qu’ils sont feignants (je songerai à vous raconter mes galères pour trouver un emploi, on va voir qui est feignant et on va bien rire, surtout quand on vous recale parce que vous êtes trop diplômé, que vous n’avez pas d’expérience et que vous êtes trop jeune.)

Résultat de recherche d'images pour "Brevet décalé"

Comme vous le savez, le brevet a été décalé, en dehors de la panique engendrée chez nous, chez les parents et du fait que nous avons tous appris la nouvelle de la même façon : les médias, hem… J’ai, à mon goût, trop entendu le fait que nos collégiens étaient fragiles pour refuser de faire le brevet dans la canicule.

Spoiler alerte : Les collégiens n’ont rien demandé. Et après un petit sondage dans ma classe, je me rends compte que la plupart aurait préféré le passer tout de même à partir d’aujourd’hui. Ils auraient été en vacances plus tôt, ils auraient cessé de stresser, et certains avaient prévu non pas de partir en vacances, mais de profiter du week-end pour aller à un grand festival qui se passe à côté de chez nous. Mais pour être sincère, mardi quand je les ai eus, ils dégoulinaient et certains se sentaient mal… Pourtant, aujourd’hui, le collège est ouvert et nous devons accueillir les élèves qui viennent.

Nos jeunes sont des personnes normales : « y en a des biens, et y en a des pas biens ». Pour autant, j’ai une grande majorité d’élèves gentils, qui essaient réellement de progresser. Ils se sentent mal quand il fait trop chaud, ils paniquent quand ils se rendent compte qu’ils sont passés à côté de quelque chose par peur que nous ne soyons pas cléments dans notre correction. Ils ont des rêves, des envies, certes, elles ne sont peut-être pas encore très proches de la réalité, mais qu’est-ce que ça change ? Ils se détendent, comme nous.  » Ils sont abrutis par la télé et les smartphones.  » Je tiens tout de même à vous rappeler que quand ils sortent dehors, on les traite comme des voyous et on demande aux parents pourquoi ils trainent ! En dehors de ça, n’oublions pas que les chiens ne font pas des chats.

Dans une majorité de cas, on a ses enfants comme on les éduque.

Si vraiment notre jeunesse française ne nous plait pas, nous ferions mieux de revoir comment on les éduque et qu’est-ce qu’on leur apprend. Moi, je les trouve courageux. Une fois adulte, on oublie trop facilement ce que c’est que le stress de passer un examen.

Blabla time

[Coup de gueule] Je ne suis pas saine d’esprit.

Bonjour !

Voilà un simple article pour vous faire part du fait que je suis complètement aliénée… Alors je vous rassure, il me semble tout de même que je ne me sens pas si mal que ça dans ma tête et dans mon corps ! On est pas toujours d’accord sur tout eux et moi, mais on se débrouille pas si mal après tout.

Résultat de recherche d'images pour "Les contes interdits"

La raison pour laquelle je ne suis pas saine d’esprit ? Elle est juste au dessus de vos yeux, voilà donc ce qui vaut, sur de nombreux groupes facebook de se faire traiter d’aliénée, de folle, de schizophrène et autres maladies difficiles à vivre qu’on prend désormais pour des insultes. (Vous noterez l’intelligence des gens, au passage.) Mais bon, c’est moi qui est bizarre, que voulez-vous…

Si vous lisez Les contes interdits, soyez prévenus, bande de fous furieux. Enfin, vous avez probablement entendu parler du problème qu’a engendré la réécriture du conte Hansel et Gretel : on attaque l’auteur pour pornographie juvénile. L’enseignante a porté plainte et elle n’y va pas de main morte. J’ai lu ce livre, effectivement, c’est terriblement glauque, malsain… Un conte interdit en somme. Il est peut-être plus touchant parce que les victimes sont de jeunes enfants. Est-ce que j’ai lu ce livre en pensant que j’y éprouverai du plaisir ? Oui et non. Oui tout simplement parce que j’aime lire, j’aime l’horreur, j’aime me faire des frayeurs toute seule à 2h du matin juste avec un livre plutôt qu’avec des scream à la télé. (Là, je veux bien vous accorder le bénéfice du doute sur ma santé mentale.) Non parce qu’il n’y a jamais rien d’excessivement agréable lorsque vous lisez des scènes comme celles qui se trouvent dans ce livre : la scène est évidemment répugnante. Pour autant, est-ce que j’ai détesté ce livre ? Absolument pas. J’ai pris le livre dans sa globalité, comme je le fais pour les autres livres de cette série. Je ne me suis pas arrêtée sur LA scène tant redoutée, notamment peut-être parce que j’ai lu le livre il y a quelques mois avant tout le tapage que l’on en fait désormais. Si vous cherchez à connaître mon avis, je ne l’avais pas mis car je ne chroniquais presque plus mais j’avais apprécié l’écriture du livre, mais sans plus, car je m’étais perdue dans les détails, dans les nombreux personnages et que oui, effectivement, j’avais passé un stade au-dessus du glauque. Pour autant, je n’ai pas détesté ce livre, et je ne l’ai pas laissé de côté non plus.

L’idiotie des réseaux sociaux pourrait s’arrêter là, mais non. Bêtement, j’ai tenté de discuter avec cette personne… Ceux qui comment sur ce blog le savent, j’essaye de répondre en général car j’adore discuter avec vous, même quand vous avez un avis contraire au mien, je trouve ça particulièrement agréable !

Image associée

Vous vous souvenez de ça ? On en a parlé il n’y a pas longtemps juste ici : la dark romance. Je vous avais d’ailleurs confié que j’appréciais ce style de lecture pour des raisons diverses et variées. J’ai défendu cette littérature au même titre que les autres, autant sur le blog que dans cette fameuse conversation. Haha. Hé bien figurez-vous que maintenant, j’ai encore plus de problèmes avec ma petite tête ! C’est bien connu, si vous lisez de la dark romance vous êtes un.e pervers.e psychopathe qui veut sauter sur tout le monde avant de les tuer ! Évidemment !

Je vous assure, j’attire les gens ouverts d’esprit, habituellement. Mais là, je suis tombée sur du costaud ! Le pire ? Cette personne n’est pas la seule à penser ça. Chacun pense ce qu’il veut et chacun a le droit d’aimer ou non ces genres littéraires qui sont particuliers, il ne faut pas non plus se voiler la face, on parle de livres interdits aux mineurs généralement ou destinés à un public averti et je ne le cache pas ! Bien au contraire. Si vous n’avez pas le cœur accroché, ne vous lancez pas dans Les contes interdits ni dans la dark romance ! Mais, le respect des autres, ça tient quand même à peu de choses.

Image associée

Et pourtant, nous en parlions dans la journée avec la très gentille Tess du blog voyage littéraire, et merci à elle car elle m’a donné envie de sortir cet article et m’a donné une très bonne idée pour la comparaison. Elle aussi, lit et écrit de la dark romance (une fille bien je vous dis !) et elle m’a fait remarquer que Game of Thrones était aussi pas mal dans son genre de trucs glauques. Ceux qui me connaissent bien savent que je viens seulement de démarrer la série. (Si vous me spoilez, je vous raye de la surface de la terre et je vous montrerai mon petit côté Contes interdits). Hm. Je pense que cette série a fait assez de bruit pour prouver que de nombreuses personnes (à la louche je dirais plusieurs millions étant donné le phénomène qu’a eu cette série, si on atteint pas le milliard). On a quand même des meurtres, de l’inceste et j’en suis qu’aux premiers épisodes. Hm. Bienvenus dans le club des cinglés et des bons à interner. 

Plus sérieusement, je prends les choses avec humour, mais j’ai aussi mal pris le fait qu’on classe les gens selon ce qu’ils lisent. C’est comme ça qu’on crée ce que j’appellerai des complexes de lecture. J’ai souvent été jugée pour mes lectures : je suis fleur bleue, folle à lier, trop enfantine, je ne vis pas dans le monde réel… Bref, on ne s’en sort jamais. Entre ceux qui lisent des classiques et qui appartiennent au siècle dernier, ceux qui ne sont pas de vrais lecteurs car ils lisent des romans de gare, ceux qui sont encore des enfants à lire seulement des BDs, des mangas, et ceux qui sont complètement hors contexte avec leur horreur, on encore pire… Des essais ! Quelle genre de personne peut bien lire des essais… ? Tout le monde, dans ceux que ça intéresse. Je fais partie, à ma manière, de tous ces clichés. Je les entretiens même peut-être sans le savoir, même si j’essaye de tout de même de casser ces codes littéraires que l’on impose à la société sur UN livre que vous aurez lu au lieu de se réjouir d’avoir encore de si nombreux lecteurs.

Alors c’est vrai, je ne suis peut-être pas saine d’esprit à l’égard de certaines personnes, mais je suis heureuse d’être une lectrice indépendante dans les genres qu’elle lit, où elle se forge son propre avis, où elle essaye avant de critiquer et c’est ce que je tente de communiquer à mon entourage, à mes élèves, mes amis : la tolérance, le droit d’aimer, de se tromper, d’avoir un avis tout en respectant la personne en face.

Image associée

Pour ce qui est du caractère légal de ce genre de livre, je pense que ne pas accepter un livre, c’est avouer qu’il dérange certaines personnes. On ne censure pas un livre parce qu’il est dérangeant, sinon on va perdre une grande partie de notre littérature française. Sade, si tu nous entends, on t’aimait bien copain ! Certes, dans Hansel et Gretel, on est dans un caractère exceptionnel. Caractère qui est souvent évoqué dans les livres de témoignages comme ceux de Toni Maguire pour qui j’ai un profond respect. Le viol sur un enfant est évidemment un acte répugnant, et inadmissible. Ces mots ne sont pas assez forts, j’en ai bien conscience, mais rien d’autre ne me vient ne serait-ce qu’un smiley qui crache ses tripes. Mais à quel moment décide-t-on qu’un livre témoignage prime sur un livre d’horreur ? La raison était que l’on donnait matière à des pédophiles : ces mêmes pédophiles qui ont déjà matière sur la toile et dans les témoignages si on se focalise sur l’édition et l’écriture. Je me trompe peut-être, mais j’ai du mal à croire que ce genre d’individus (pour rester polie) se dirige vers les livres en espérant tomber dessus alors que rien ne l’évoque. Si aujourd’hui, ce livre attire les pédophiles, alors ce sera de notre faute, à nous, lecteurs, blogueurs, journalistes… qui en avons parlé. Je n’avais jamais entendu parler de ce livre publiquement avant cette plainte, en dehors des contes interdits et de ceux qui connaissaient cette série : des personnes fan d’horreur au même titre que les livres d’horreur québécois qui sont juste excellents, Patrick Sénécal en est un parfait exemple, et pourtant, des scènes choquantes s’y trouvent également.

Je suis ouverte à toute discussion sur le sujet, avec ceux qui ne sont pas saint d’esprit comme moi, avec ceux qui pensent que nous sommes des sous fifres de l’humanité… Et à ceux tout simplement, qui aime l’horreur, la dark romance, les témoignages… 

Blabla time

Blablatime : Pourquoi je ne note plus mes lectures.

Bonjour ! 

Depuis quelques temps, certains l’ont peut-être remarqué, mais je ne note plus mes lectures, hormis sur Livraddict pour me donner un ordre d’idée, je ne le fais plus sur le blog, même si je continue à vous donner mon avis sur le livre en question !

Résultat de recherche d'images pour "Note sur 20"

Parce que ça me saoule.

Ca, au moins, c’est dit et ça a le mérite d’être clair ! Me creuser la tête pour faire des articles, c’est normal, mais me creuser la tête pour attribuer une note à un livre, non merci… Soit j’ai adoré, soit c’est un coup de coeur, soit j’ai des doutes… Enfin bref, des fois, je ne suis juste pas capable de noter !

Parce que je passe déjà mon année à donner des notes !

Prof oblige, noter les autres, ça va bien 30 secondes ! Non, puis sincèrement, je note les oeuvres de mes élèves sur des critères précis que je leur ai donné à l’avance ! Comment je pourrais noter quelqu’un qui a fait son propre livre et qui n’en a rien faire que Mme Untel pense que ça ne vaut pas plus de 5/20 juste parce qu’elle a rien compris.

Plus sérieusement, le recul.

En vérité, la vraie raison qui m’a poussée, d’un coup, à ne plus noter, c’est la prise de recul. En quelques heures, je peux changer sensiblement d’avis, mais en quelques années aussi. Un livre que j’ai adoré il y a trois ans, ne m’intéresse peut-être plus du tout actuellement… Je ne suis pas non plus toujours dans la même optique de lecture. Parfois, je lis pour moi, me donner des frissons lors d’un Stephen King, ou alors je lis des romances gnan gnan au possible, pour moi ! Et des fois, je lis aussi pour mes élèves, je prends des livres que je n’aurais pas décidé de lire avant. (Bonjour les classiques ! On reparle de vous prochainement aussi.)

Parce que je ne suis personne. 

Donner son avis, tout le monde peut le faire, et surtout, chacun a le droit de le faire ! Mais donner un avis sur l’oeuvre des autres, ça reste très personnel, et je trouve que donner une note, ça rend la chose très impersonnelle, ou très hautaine. Je note mes élèves par rapport à ce qu’ils ont appris de nos séquences dans leurs rédactions : est-ce que c’est clair ? Est-ce qu’il n’y a pas trop de fautes ? Est-ce qu’on parle vraiment de Roméo et Juliette dans le thème de l’amour ? Du Cid dans les relations familiales ? Je note mes élèves parce qu’on s’est mis d’accord sur ce que je leur demandais. A aucun moment, je ne discute avec l’auteur pour mettre au point un barème.

 

Je ne juge absolument pas les personnes qui mettent des notes avec leur chronique ! Bien au contraire, mais pour ma part, je pense l’avoir fait assez longtemps et ça ne me correspond plus.

Et vous ? Vous notez vos lectures ? Avec quels critères ? Et pourquoi ? Et si vous ne notez pas non plus, quelles sont vos raisons ? 

Blabla time

Blablatime : Et sinon, c’est quoi tes autres passions ?

Bonjour ! 

Aujourd’hui, on ne va pas parler de lecture pour changer un peu, on va parler du reste, ce qui me passionne en dehors de la lecture, et sur quoi j’aime passer du temps !

Résultat de recherche d'images pour "Sport salle de musculation orange bleue"

Le sport : Je m’y suis mise récemment dans l’idée de perdre du poids, de retrouver mon corps d’avant, bref, dans l’idée de devenir moi en mieux ! J’ai commencé par des cours de zumba une fois par semaine pendant 1h30 à partir de septembre. J’y vais encore, mais j’ai rajouté le fait d’aller à la salle en plus, par séance d’1h30 également, et ce depuis début mars. Et contre toute attente, moi qui n’a jamais été une grande sportive… J’y ai pris goût ! Le vélo elliptique et le tapis de course que je redoutais tant sont devenus mes nouveaux amis, ainsi que les machines qui permettent d’avoir des abdos, ses muscles que je connaissais même pas / plus !

Image associée

Les jeux-vidéos : Je plaide coupable ! J’adore jouer aux jeux-vidéos même si c’est beaucoup moins régulier désormais. J’ai une passion pour les jeux tels que Animal Crossing ou encore Fantasy Life et je vous épargne les Pokémon… Récemment j’ai testé les NV tels que DDLC : Doki Doki Litterature Club. Je ne suis pas très fan, mais j’ai bien aimé l’histoire, à voir si je tente autre chose ou non… J’ai également craquer pour Les Sims 4 sous conseil d’une amie. J’aime également beaucoup les jeux en ligne, je dois l’admettre. On a pu me voir jouer régulièrement sur Lgel pendant un moment, même si ce n’est plus le cas désormais.

 

Résultat de recherche d'images pour "Nourriture"

La nourriture : Je vous accorde le fait que ça ne va absolument pas avec le sport ! Mais j’adore manger, j’adore aller au restaurant et j’ai une passion certaine pour le saumon. Je pense tenter de nouvelles choses prochainement notamment avec les box de nourriture japonaise. Si jamais mon avis dessus vous intéresse, ce sera avec plaisir… J’adore la pâtisserie et tout ce qui s’apparente à la mal-bouffe ! Oups !

 

Résultat de recherche d'images pour "Netflix"

Les séries : Je vous aurai menti si je ne vous avais pas parlé des séries et films sur Netflix… Actuellement je suis en train d’écrire cet article en regardant Good Girls saison 2 qui est sortie… Ce matin, vendredi 31 mai. Je plaide coupable. Je vous ai déjà parlé de mon addiction pour La casa de papel également, ou encore pour Elite si vous me suivez sur instagram. Même en dehors de Netflix, je suis souvent Clem ou Grey’s Anatomy ces derniers temps le soir, sans compter sur New York Unité Spéciale. Je regarde vraiment toute sorte de séries et je pense que je teste un peu de tout, même s’il me reste encore de nombreuses séries à voir telles que Breaking Bad ou encore GOT (non là je rigole, vous rêvez).

 

Et vous ? C’est quoi vos autres passions ?