J'ai testé pour vous...

J’ai testé pour vous… Lire de la dark romance.

Bonjour ! 

Je vous retrouve pour vous parler d’un sujet qui gêne encore certains lecteurs… La dark romance ! Si vous ne savez pas ce que c’est, il s’agit d’un genre assez spécifique. Si vous ne le connaissez pas encore, je vous conseille de lire le très bon article d’une amie qui en avait parlé : Histoire Naturelle de Bibliophiles. Elle explique parfaitement ce qu’est la dark romance sans jugement, et c’est pour ça que j’aime cette fille !

Pour résumer : Il s’agit clairement d’une romance glauque, à prendre avec des pincettes et à ne pas mettre entre les mains de n’importe qui puisqu’on y retrouve des scènes de tortures, viols et j’en passe. Autrement dit, un mélange de romance et de thriller. Où est la romance vous me direz ? Hé bien elle réside souvent dans le fait que la victime tombe amoureuse de l’agresseur.

Bon si ça peut vous rassurer, je suis saine d’esprit, promis. Aussi saine d’esprit que quelqu’un qui lit Stephen King, Maxime Chattam, Patrick Senécal, les contes interdits et autres joyeusetés ! Vous savez, ce genre horrible qui ne choque personne ? Bon, on est d’accord. Je ne suis pas plus folle que les autres, je ressens de l’empathie, j’ai parfois envie de vomir en lisant un livre alors même que je le trouve aussi fascinant !

Il faut aussi savoir qu’il y a différents degrés dans la dark romance. Forbidden dont on a beaucoup entendu parler est considéré comme une dark romance car l’histoire d’amour est considérée « contre-nature » pour autant, on ne trouve aucune torture psychologique ou physique dans cette relation ! Pareil en ce qui concerne With you où on est clairement sur de la dark romance avec des scènes trash. Pour autant, la relation qu’entretiennent les deux personnages principaux n’a rien de violente entre eux. Ici, pas d’amour pour l’agresseur ou autre… Bon, ensuite on peut passer rapidement à autre chose en lisant Captive in the dark (que j’avais beaucoup aimé) tout comme Heartless. Actuellement je suis en train de lire le second tome de Dark Psycho je peux vous assurer qu’on est dans une autre tranche. Là, je vous l’accorde, pour le dernier, on est vraiment dans la torture autant psychologique que physique. On a quand même une relation spéciale au deep web et au meurtre. J’ai d’ailleurs lu le premier tome et ce tome-ci par curiosité. Si certaines Dark romance sont écrites dans le but de vous faire éprouver de la compassion pour des grands malades, ça ne fonctionne pas toujours ! (Et ne me faites pas croire que vous n’avez jamais éprouvé de la compassion pour des hommes horribles dans les séries et j’en passe !) Ca regarde GOT sans soucis, mais ça m’empêche de lire mes livres de « dégénérée ». Hm.

Résultat de recherche d'images pour "Dark romance outrage"

Si vous n’avez encore jamais entendu parler d’Outrage le roman de Maryssa Rachel qui a fait couler de l’encre, c’est que vous n’êtes plus au fait depuis un moment ! Ce livre où on a accusé l’auteure d’être folle, de parler de zoophilie, de torture, et j’en passe. Si ça vous intéresse, toutes mes chroniques sont présentes sur le blog.

Cette femme en a pris PLEIN LA TRONCHE et encore je suis gentille. Généralement, c’est pareil pour les lectrices et lecteurs, autant de ce livre que de la dark romance en général. Alors voilà, depuis plusieurs années, je lis de la dark romance, et je trouve que c’est un genre aussi intéressant que l’horreur, les thrillers, les romances et le young-adult. Oui, on s’adresse clairement à un public particulier et averti, mais beaucoup cessent de penser au fait que c’est de la fiction. Quand vous regardez des films d’horreur, c’est la même chose : de la fiction. Quand vous regardez des séries comme Esprits criminels ça ne fait pas de vous des psychopathes ? Alors je n’en suis pas une non plus. J’aime la dark romance car c’est une lecture comme une autre qui me permet de m’évader, parfois ça fonctionne, parfois non et je ne m’attache pas aux personnages : tant pis.

Résultat de recherche d'images pour "Romance bdsm"

Certains iront dire que j’entretiens la culture du viol : NON. Certainement pas ! Je n’entretiens pas non plus les tueurs en série quand je regarde la télé, bien heureusement ! Ce genre est pris en grippe par une grande partie des lecteurs, je peux le comprendre, mais je pars du principe qu’il faut essayer avant de juger : il n’est pas compliqué de commencer par une dark romance plus ou moins tendre et saine : Forbidden conviendra parfaitement. Si vous voulez une dark romance avec une relation entre les deux personnages où on est loin de l’amour pour l’agresseur, le kidnappeur etc : essayez With You. Et si vous êtes prêts à vous lancer dans une vraie dark romance où vous serez susceptible de vous attacher, je vous propose la saga Heartless, je n’ai pas encore lu les livres d’Anna Zaire, mais ils ont une bonne notoriété au sein de la communauté des lectrices et lecteurs de dark.

Je ne tente pas de désensibiliser qui que ce soit à ce genre qui reste compliqué à avaler, même pour moi, et pour toute personne normalement constituée, tout comme quand je lis Misery de Stephen King ! Vous m’excusez, mais les scènes de tortures sont sympathiques aussi ! Simplement, je me suis laissée tenter et ça a bien fonctionné.

J’ai testé pour vous… un genre qui n’est pas apprécié du grand public et qui est même méprisé, mais j’y ai trouvé mon compte selon les degrés de violence et autre.

La seule chose que je regrette réellement, c’est le manque de communication sur ces livres : on les méprise, mais on les laisse en tête de gondole sans apporter aucun commentaire sur les risques de ces livres, sur leur contenu. Non, c’est vrai, il ne s’agit pas d’une simple romance et les adolescentes de 14 ans n’ont rien à faire avec ce genre de livre entre les mains ! (Et pourtant je suis clairement pour le vivre et laisser vivre aux ados, et ça jusque dans leurs lectures !)

Alors ? Vous vous laissez tenter aussi ? Ou vous savez déjà que ça n’ira pas ? Un avis spécifique sur ce genre ?

Publicités

16 commentaires sur “J’ai testé pour vous… Lire de la dark romance.

    1. Non, mais en grande partie pour ton ouverture d’esprit quand même ! ♡

      Bah écoute à la base moi non plus et pourtant… Quand tu regardes le forum des passionné.es, on parle de dark romance dès que la relation est interdite normalement… Donc Forbidden, Stepbrother, les relations profs/élèves… ça en ferait partie. 🤯

      Aimé par 1 personne

  1. Un genre que j’ai bien envie de découvrir un jour. J’aime la romance et les thrillers et j’aimerai bien sortir de ma zone de confort. J’ai With you et Forbidden dans ma PAL ainsi que Dark Romance. Je commencerai avec ceux-là avant de m’attaquer à autre chose. J’avoue qu’humaniser un personnage horrible grâce à l’amour que lui porte sa victime peut être dérangeant mais c’est pour cela que ça m’intéresse car je veux voir comment c’est traité, comment cela va finir. Très bon article en tout cas, je suis parfaitement d’accord avec toi 🙂 Je ne connais pas Outrage, mais sans rentrer dans un autre débat, il semblerait qu’on est pas le droit de tout écrire dans les livres (en voyant ce qui est arrivé à la maison d’éditions et à l’un des auteurs des contes interdits), il y aura toujours des personnes qui seront choqués par certains écrits et qui seront prêts à envoyer au « bûcher » les auteurs.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour Dark Romance, je ne l’ai pas encore lu donc je ne peux pas te dire, mais j’ai beaucoup aimé les deux autres ! Les DR sont assez dérangeantes c’est vrai, mais elles sont parfois très bien écrites et c’est ce qui me plait dedans…

      C’est exactement ça, on ne peut pas tout faire… Pourtant j’ai lu le livre en question dans les contes interdits, certes, il est choquant, en même temps on parle des contes interdits… Mais quand même, de là à censurer le livre, je ne suis pas d’accord…

      Aimé par 1 personne

      1. Certains thrillers sont tout aussi dérangeant je pense. Maxime Chattam est notamment très explicite dans les meurtres, il nous montre même parfois le POV du tueur. Je ne suis pas certaine que cela soit mieux que les Dark Romance! Tout comme les thrillers psychologiques.
        Je ne l’ai pas lu je ne peux donc pas juger. Mais j’avoue ne pas comprendre cette censure. Je me souviens avoir lu une scène de viol assez explicite et longue dans un roman de Stephen King et on est ok avec elle juste parce que la victime est majeure?
        Bref, je trouve ces jugements et critiques (que ce soit la pour la Dark romance ou pour ce livre) assez hypocrite et injustifiée. C’est pourquoi j’aime beaucoup ton article car il remet bien les choses en place 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Je te remercie, c’est très gentil !
        Après effectivement, je trouve qu’on reste très hypocrite car la dark romance est aussi dérangeante, à mon sens, que les livres d’horreur de Maxime Chattam et Stephen King oui. Je ne critique pas car j’aime les deux également, mais eux ne sont pas censurés et sont mêmes adulés (que ce soit l’homme ou l’écriture) par des communautés bien fournies. Mais là, ça ne dérange pas…

        Pareil, on ne censure par les livres de Toni Maguire sous prétexte que c’est un témoignage je suppose ? Mais on parle bien de viols et violences sur un enfant également…

        Aimé par 1 personne

      3. Je crois que je ne comprendrais jamais cette hypocrisie. Je ne connais pas l’auteur que tu cites. Je pense qu’en fonction du genre d’un roman, on accepte plus ou moins certains écrits… C’est dommage.

        J'aime

  2. Un grand manque de communication et souvent l’envie d’induire leur lectorat (je parle des éditeurs) en erreur. Et aussi pour faire le buzz.

    J’en ai lu, je n’en lis plus pour le moment car je ne suis plus trop dans ce genre, mais comme pour tout, il faut savoir faire la part des choses.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis une grande adepte de dark romance, j’en lis et j’en écris, et je suis heureuse de voir un avis comme le tien. On est tant méprisé par rapport à cela … justement pour un manque de compréhension. En quoi regarder une série comme GoT (qui est trash à bien des égards) serait plus acceptable qu’une dark romance tout aussi fictive ?. Il faut effectivement savoir prendre du recul et apprécier une oeuvre pour ce qu’elle est… En tout cas, ça fera toujours jaser les méconnaisseurs, les hypocrites et les rageux, qui encenseront à côté des bouquins tout aussi glauques avec des scènes de meurtre excessivement bien détaillées. Enfin bref, personnellement j’aime les deux, et ce n’est pas pour autant que j’ai envie de reproduire le même schéma dans ma vie. Donc bon … laissons les dire, et profitons de nos lecture ahah ^^

    J'aime

    1. C’est clairement ça… Je vais faire un prochain article sur justement ce genre de choses, qui atteint du coup non pas seulement la dark romance, mais aussi l’erreur étant donné qu’on est quand même venu me dire que je n’étais pas saine d’esprit. Ca va loin !

      Aimé par 1 personne

      1. Je me suis permise de mettre un lien vers ton blog, mais j’ai oublié de faire la demande avant la publication, n’hésite pas à me dire si ça te gêne et je le retirerai évidemment !

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s