Chroniques·Les lectures de la prof

[CHRONIQUE] Le faire ou mourir

Le faire ou mourir.

Auteur : Claire-Lise Marguier. Genre : Ado / LGBT. Edition : Rouergue Pages : 103.


Il n’est pas si facile de s’affirmer face à ses proches.

Couverture Le faire ou mourir

 

Vus de l’extérieur, ils faisaient plutôt peur, ceux de la bande à Samy, avec leurs coupes de cheveux étranges, leurs vêtements noirs, leurs piercings… Mais le jour où les skateurs s’en sont pris au nouveau du collège, Dam, avec son physique de frite molle, c’est Samy qui s’est interposé et lui a sauvé la mise. Et c’est comme ça qu’ils se sont rencontrés, et que l’histoire a commencé. Samy a essuyé le sang qui coulait de la tempe de Dam, avec sa manche noire.
C’était la première fois que quelqu’un le touchait avec autant de douceur…

 

Avis DemynoteBook.

Voilà longtemps que je n’avais pas fait de chroniques, j’en avais perdu le goût, mais ce livre m’a réellement donné envie de vous parler. Il s’agit de l’histoire de Dam, un ado au collège qui se rend compte petit à petit de son attirance pour Samy, celui qui l’a sauvé face aux skateurs.

On assiste dans ce livre à la transformation de Dam, à la fois mentale et physique. Tout le cheminement est d’ailleurs très bien expliqué ! Mais il y a un soucis, ses parents et sa soeur. Et plus précisément son père, qui n’accepte pas les nouvelles « tendances » vestimentaires de son fils, sans parler de ce garçon qu’il fréquente assidument avec sa bande !

C’est un livre qui se lit très facilement, mais il est parfois compliqué à lire ! Il parle clairement d’amour, des difficultés pour être soi-même, mais aussi de mutilation et certaines scènes peuvent choquer les plus fragiles d’entre-nous.

J’ai été notamment prise à la gorge par la fin du roman. Je ne comprenais pas ce qui était arrivé à l’auteure ! Qu’est-ce qui lui prenait de mener un tel dénouement ! Elle fait une entourloupe qui est réellement digne d’un polar, un joli cliff-hanger. Et cela nous permet également de réaliser l’importance de l’écoute, et ce qui peut se passer dans ces moments compliqués pour ces personnes.


Image associée

L’avis de la prof.

Je pense que c’est un bon roman, dont j’aimerais probablement parler avec mes élèves, mais uniquement avec des élèves matures et au minimum en troisième, voire des lycéens ! Il me semble évident que ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains. Certaines scènes sont extrêmement violentes, mais à la fois, ça pourrait être un très bon support pour parler des LGBT, du besoin de parler, de la mutilation et des problèmes relationnels avec les parents…

♥♥♥♥

Publicités

2 commentaires sur “[CHRONIQUE] Le faire ou mourir

    1. J’espère qu’il te plaira si tu te lances ! Je suis rarement tentée par les couvertures des éditions Rouergue, mais j’ai un faible pour les histoires qu’ils choisissent alors je me suis lancée et je ne regrette pas ! Attention peut-être à l’écriture un peu particulière. Les élèves apprécient, mais ça peut peut-être gêné un adulte. On est dans la tête de Dam et l’écriture est telle quelle : comme il pense !

      Aimé par 1 personne

Répondre à lespagesquitournent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s