Chroniques·Les lectures de la prof

[CHRONIQUE] Khalil

Khalil

Auteur : Yasmina Khadra. Genre : Contemporain. Edition : Julliard Pages : 260.


Et pendant les attentats de novembre 2015…

Couverture Khalil

 

Vendredi 13 novembre 2015. Khalil s’apprête à commettre un des attentats dans la capitale française. C’est décidé, il sautera avec ses frères d’armes. Seulement, tout ne se passe pas comme prévu. Pourquoi ? Comment ? Qui est Khalil, devenu terroriste. Un livre qui aborde ici un autre point de vue sur les attentats qui se sont déroulés en France et en Belgique en 2015. Yasmina Khadra tente de nous faire entrer dans les pensées du terroriste.

 

Avis Demynotebook.

On retrouve Khalil juste avant les attentats du 13 novembre 2015, juste avant qu’il décide d’activer sa ceinture d’explosif dans un métro bondé par une foule affolée après que son meilleur ami se soit fait kamikaze aux abords du stade de France. Seulement, Khalil va avoir à faire à un léger problème puisque sa ceinture ne se déclenchera pas.

Il faut savoir que j’ai été très touchée par les attentats de 2015, non pas personnellement, mais comme toute personne assez sensible, proche de la capitale, il m’a été compliqué de revenir aux abords de Paris par la suite. Dans le livre de Khadra, il n’est absolument pas question de légitimer le terrorisme ou autre, cependant, je n’ai pas retrouvé ce que je souhaitais découvrir.

J’ai aimé l’écriture de l’auteur, juste, et sans aucun jugement. Cependant, ce livre dérange par son sujet et je ne saurais dire si j’ai aimé ou non. Le sujet est traité avec force, mais il manque toute la partie qui m’intéressait : comment peut-on en venir à cet extrême ? Qu’est ce qui fait que vous en venez à choisir d’être terroriste, de mourir pour tuer les autres ? A quoi ressemble cet embrigadement ? Mais en réalité, on ne le saura pas dans ce livre. On suit simplement les pensées de Khalil, la réaction de ses proches face aux attentats, face aux réactions de Khalil lui-même. J’ai d’ailleurs eu du mal à me retrouver dans les pensées de Khalil à la fin du roman, à savoir s’il regrettait, s’il comptait changer, s’il… Enfin bref. Ce roman pose beaucoup de questions qui restent sans réponse, et c’est ce qui m’a empêché d’apprécier pleinement ma lecture.


Image associée

L’avis de la prof.

Je ne proposerai pas ce livre à mes élèves, qu’ils soient collégiens ou lycéens. Éventuellement peut-être des BTS, et encore. J’ai trouvé ce livre particulièrement dur à chroniquer, à décrire, à comprendre à proprement parler. Il faudrait pouvoir discuter avec des adultes à la suite, et ce pour des élèves très matures. Pour autant, je pourrais y voir une discussion dans le thème « Seul avec tous. »

Pas de note.

Publicités
Chroniques·Les lectures de la prof

[CHRONIQUE] Le faire ou mourir

Le faire ou mourir.

Auteur : Claire-Lise Marguier. Genre : Ado / LGBT. Edition : Rouergue Pages : 103.


Il n’est pas si facile de s’affirmer face à ses proches.

Couverture Le faire ou mourir

 

Vus de l’extérieur, ils faisaient plutôt peur, ceux de la bande à Samy, avec leurs coupes de cheveux étranges, leurs vêtements noirs, leurs piercings… Mais le jour où les skateurs s’en sont pris au nouveau du collège, Dam, avec son physique de frite molle, c’est Samy qui s’est interposé et lui a sauvé la mise. Et c’est comme ça qu’ils se sont rencontrés, et que l’histoire a commencé. Samy a essuyé le sang qui coulait de la tempe de Dam, avec sa manche noire.
C’était la première fois que quelqu’un le touchait avec autant de douceur…

 

Avis DemynoteBook.

Voilà longtemps que je n’avais pas fait de chroniques, j’en avais perdu le goût, mais ce livre m’a réellement donné envie de vous parler. Il s’agit de l’histoire de Dam, un ado au collège qui se rend compte petit à petit de son attirance pour Samy, celui qui l’a sauvé face aux skateurs.

On assiste dans ce livre à la transformation de Dam, à la fois mentale et physique. Tout le cheminement est d’ailleurs très bien expliqué ! Mais il y a un soucis, ses parents et sa soeur. Et plus précisément son père, qui n’accepte pas les nouvelles « tendances » vestimentaires de son fils, sans parler de ce garçon qu’il fréquente assidument avec sa bande !

C’est un livre qui se lit très facilement, mais il est parfois compliqué à lire ! Il parle clairement d’amour, des difficultés pour être soi-même, mais aussi de mutilation et certaines scènes peuvent choquer les plus fragiles d’entre-nous.

J’ai été notamment prise à la gorge par la fin du roman. Je ne comprenais pas ce qui était arrivé à l’auteure ! Qu’est-ce qui lui prenait de mener un tel dénouement ! Elle fait une entourloupe qui est réellement digne d’un polar, un joli cliff-hanger. Et cela nous permet également de réaliser l’importance de l’écoute, et ce qui peut se passer dans ces moments compliqués pour ces personnes.


Image associée

L’avis de la prof.

Je pense que c’est un bon roman, dont j’aimerais probablement parler avec mes élèves, mais uniquement avec des élèves matures et au minimum en troisième, voire des lycéens ! Il me semble évident que ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains. Certaines scènes sont extrêmement violentes, mais à la fois, ça pourrait être un très bon support pour parler des LGBT, du besoin de parler, de la mutilation et des problèmes relationnels avec les parents…

♥♥♥♥

Blabla time

En pleine recherche…

Bonjour !

Ce soir, je fais appel à vous car j’aimerais essayer de nouvelles lectures, et ce peu importe le genre ! Je lis de tout, si vous me suivez depuis un petit moment, vous l’aurez peut-être remarqué. J’ai actuellement une passion pour le manga, les romans graphiques, les romans d’horreur, de dark romance etc… Bref, impressionnez-moi ! J’ai besoin de me renouveler.

 

(Et merci à ma grande copine Capucine pour toutes les découvertes à chaque prêt !)