Chroniques

[CHRONIQUE] Gros sur le coeur.

Gros sur le coeur.

Auteur : Carène Ponte. Genre : Young Adult. Edition : Michel Lafon Pages : 254.


La lutte contre le harcèlement scolaire continue.

Couverture Gros sur le coeur

 

C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.
C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui séduit.
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

 

Avis Demynotebook.

Avant tout, merci aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat et à l’auteure Carène Ponte pour la dédicace de ce premier roman Young Adult. J’ai en quelques termes foncé sur ce roman car j’avais déjà lu Tu as promis que tu vivrais pour moi qui avait été un réel coup de coeur il y a maintenant un peu plus d’un an.

J’étais en quelque sorte dans une panne de lecture, dont ce roman m’a sortie étant donné que je viens de le terminer en une journée et que j’avais envie de vous en parler à chaud ! Ce roman parle de Mélissa, une adolescente un peu ronde, mal dans sa peau, qui est harcelée au lycée etc. J’ai envie de vous dire, à la base, du vu et du revu. Mais ça va plus loin que ça, car on balance réellement ce qui peut se passer, que ce soit au collège ou au lycée. On ne reste pas dans les exemples ou dans les « voilà ce qu’il pourrait se passer ». On vit la situation avec le personne principal.

Je me suis retrouvée les fesses entre deux chaises dans ce roman (et encore, je reste polie !), et c’est ce qui m’a perturbée au plus haut point. En effet, je suis prise entre Mélissa, l’adolescente harcelée que j’ai été, pour d’autres termes, et David, car pour ceux qui passent occasionnellement par ici, je suis professeure contractuelle (au collège pour le moment.) Je me suis donc retrouvée dans un mélange qui m’a beaucoup gênée, vous comprendrez sûrement pourquoi quand vous aurez lu ce livre ! Par ailleurs, je serais donc ravie d’en parler avec ceux qui le souhaitent, je veux juste éviter le spoil !

Je me suis attachée à Mélissa, car je sais ce que c’est que d’être la dernière choisie en sport, je sais également ce que c’est que de prendre des remarques sur ses habits ou ses cheveux. Mais je souviens aussi de ce que ça fait de voir des commentaires défiler sur internet. Sortir de cette situation est évidemment très compliqué, mais Carène Ponte gère la situation avec brio, et je ne peux que la féliciter là-dessus même si je ne suis pas tout à fait d’accord avec le mot de la fin !

Tout comme à la fin de cette oeuvre, je tiens à rappeler qu’un numéro est disponible pour les victimes de harcèlement scolaire : le 3020, n’hésitez pas à l’utiliser, à en parler avec vos proches. Carène Ponte a su apporter un roman young adult sur le sujet qui ne soit pas non plus trop enfantin, et qui s’adresse réellement à des adolescents, avec des problèmes d’adolescents ! L’écriture est encore une fois, très agréable, et on s’empreigne rapidement du roman. Cette femme a une écriture innée pour raconter les choses, sans jamais les juger, c’est ce qui m’a davantage plu ici.

♥♥♥♥

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s