Non classé

[CHRONIQUE] Le secret de Lomé

Le secret de Lomé

Auteur : Alexiane de LysCouverture Le secret de Lomé, tome 1

Editeur : Michel Lafon

Nombre de page : 380 pages.

Genre : Fantasy

 

Lomé mène une vie parfaite, jusqu’au jour où, lors d’une excursion, elle tombe au fond d’une grotte et resurgit dans une contrée inhospitalière et terriblement dangereuse : Bâl’Shanta. Dans ce monde peuplé de créatures extraordinaires, la jeune fille, qui a toujours obtenu ce qu’elle voulait, découvre une civilisation organisée en castes et se retrouve assimilée à celle des esclaves. Pour survivre et espérer rentrer chez elle, Lomé devra faire preuve d’une grande force de caractère et se battre. Heureusement elle pourra compter sur le soutien d’alliés inattendus… Un destin à accomplir Un peuple à libérer

Mon avis.

Avant tout, j’aimerai remercier les éditions Michel Lafon pour ce partenariat, même si, malheureusement, il n’a pas été à mon goût.

En effet, suite à la lecture du résumé et à cette merveilleuse couverture qui m’a énormément donné envie, je me suis lancée dans ce livre dès sa réception… J’ai d’abord cru à une dystopie, orientée un peu plus fantastique.

Et au final, c’est ce côté trop fantastique qui m’a dérangé. Je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage de Lomé, qui est le personnage principal. J’ai eu la sensation de retrouver un personne trop naïf, et surtout… Elle est terriblement énervante ! J’ai horreur des personnages un peu « boubourges » comme je les appelle. Je ne crois d’ailleurs pas à son revirement de caractère par la suite.

L’univers était probablement trop dense pour moi, ce qui fait que je n’ai pas accroché même si l’écriture de l’auteure est parfaitement bien travaillée. J’espérais retrouver un parallèle avec notre monde que je n’ai pas eu, on était trop dans l’irréel pour moi alors que je suis plutôt dans une période contemporaine au final. J’ai donc fini par arrêté ma lecture malheureusement… Dans ce cas, je ne préfère pas noter ce livre. Je retenterai peut-être dans quelques années, si mes goûts changent entre deux.

 

Publicités
Blabla time

Blablatime #4 : C’est la rentrée !

Bonjour !

Résultat de recherche d'images pour "La rentrée"

Je vous retrouve pour un blabla cette fois-ci qui va parler de la bête noire de tout le monde ! (Sauf la mienne visiblement…) LA RENTRÉE !

La rentrée, ou bien le moment de stress intense que j’ai bien pu avoir… Vous le savez depuis un moment maintenant, je suis professeure contractuelle de français en collège. En effet, les contractuels sont des profs comme les autres, avec quelques inconvénients en plus… Vous ne savez pas si vous allez avoir un poste le jour de la rentrée, ni de toute l’année. Bingo ! Autant vous dire que quand le rectorat m’a appelé mercredi alors que la pré-rentrée était vendredi, ça a été le soulagement intense, surtout quand ça a été confirmé le vendredi justement.

Donc oui, ok, mais en fait, un prof ça fait quoi de plus à la rentrée ? 

Hé bien ça fait comme vous ! Ca stresse. A l’heure où j’écris cet article, je n’ai pas encore rencontré mes classes, j’ai seulement commencé mes séquences (bah oui, tu peux pas t’y prendre à l’avance, t’as pas tes niveaux) et j’ai été chercher mes manuels, badges etc… Oui, coup de chance, je suis dans le même établissement que l’année dernière. Mais quand l’article sera posté, j’aurai probablement déjà rencontré une de mes classes de 4e, et je déchanterai peut-être ! (Non, je rigole, pas maintenant.)

Alors pour ma part, pour la rentrée, je fais comme les gamins ! J’ai envie de nouvelles chaussures, de nouvelles fringues, d’un maquillage distingué, d’un nouveau sac. D’ailleurs voici celui sur lequel je vais jeter mon dévolu dans la semaine : LeGrand Express L - Indus

Ok et pour les cours ?

Pour les cours c’est le moment des achats de livre, Alice au pays des merveilles pour le dernier ! Mais aussi, les choses qui peuvent te faciliter la vie, une petite boite pour pouvoir mettre tes punitions par niveau, une boite de mouchoir pour les gros chagrins et les gros rhumes. (Oui, oui, les gros chagrins existent encore au collège.) LES MILLIERS DE STYLOS dont je suis amoureuse, Staedtler, Stabilo, tout y passe avec moi. Mais aussi un agenda spécial prof pour pouvoir mettre toutes les classes.

Résultat de recherche d'images pour "stabilo point 88"

C’est ta première rentrée mais vu que tu connais l’établissement, tranquille ?

Ah ah ah ! Non, pas tranquille du tout. Les professeurs c’est comme les élèves, t’es stressé de voir tes monstres et tu te demandes à quelle sauce tu vas les manger, (et comment ils vont te gratiner dès le premier cours.) Oui parce qu’être jeune n’a pas que des avantages, surtout en ce qui concerne les premières heures voires les premières semaines de cours. Vous ne connaissez pas vos élèves, donc vous avez peur de dire une boulette. Vous ne connaissez pas non plus leur réaction. (Oui, parce que s’il s’énerve ou qu’il se met à pleurer, ça vous surprend à chaque fois la première fois !) Et surtout, ils vous testent indéfiniment. (Jusqu’à ce que vous explosiez et que vous vous transformiez en dragon cracheur de dictée et de contrôles, là ça fait moins rire.)

 

Enfin bref,

Tout ça pour vous souhaiter une bonne rentrée !

 

Vous faites quelle rentrée cette année vous ? Ecole ? Travail ?

Chroniques

[CHRONIQUE] A un fil

A un fil

Auteur : Rainbow Rowell

Editeur : Milady

Nombre de pages : 384

Couverture A un fil

Le mariage de Georgie bat de l’aile, et ça ne date pas d’hier. Pourtant, son mari et elle n’ont pas cessé de s’aimer. Deux jours avant d’aller fêter Noël dans la famille de Neal, sa femme lui annonce qu’elle ne sera pas de la partie. Scénariste pour la télévision, elle doit impérativement rester à Los Angeles pour se consacrer enfin à sa série. Lorsque son mari décide de partir dans le Nebraska seul avec les enfants, Georgie croit avoir tout fichu en l’air… jusqu’au moment où elle découvre un moyen de communiquer avec Neal dans le passé. Ce vieux téléphone jaune à cadran rotatif lui fait faire un bond de quinze ans en arrière ; c’est peut-être l’occasion rêvée pour remettre son couple d’aplomb.

Avis.

J’ai reçu ce livre après l’avoir demandé dans ma dernière Once Upon a Book. (Dont je ne me souviens plus du thème au passage…). J’avais déjà lu Fangirl que j’avais beaucoup aimé, de cette auteure, ainsi que Eleanor & Park où il me manquait un petit quelque chose. J’ai donc voulu retenter un roman de cette auteure, où cette fois il est question d’adultes et non pas d’ados. Je suis pas fan de ce genre de couverture habituellement, mais je trouvais que ça changeait et que ça sortait un peu de ma zone de confort, en plus j’aimais bien les couleurs, donc en avant !

J’ai lu ce roman dans un moment très tranquille puisque j’étais en vacances. On retrouve Georgie, lors de Noël qui ne peut pas partir avec sa famille : son mari et ses deux filles car elle doit travailler sur un projet important. Mais voilà, elle travaille trop, son couple bat de l’aide, enfin la totale. Et finalement, en allant chez sa mère, elle se rend compte qu’elle peut appeler Neal, son mari, à travers un ancien téléphone à cadran. Mais lorsqu’ils étaient adolescents, la veille d’un autre événement important pour eux.

Bon, jusque-là rien d’exceptionnel, d’autant que je suis pas fan de ce genre d’histoire où on remonte dans le temps mais bon, pourquoi pas ? J’aime bien cette auteure, je me dis que c’est l’occasion ! Puis ça va me changer de ce que j’ai lu dernièrement. Je m’attache tout de suite aux deux filles de Georgie, malgré leur jeune âge. Je m’attache également à Georgie même si je la trouve parfois un peu exaspérante. Mais là, c’est le drame. Je ne m’attache pas du tout à Neal. Je le trouve égoïste au possible, pas présent du tout, enfin bref, le genre de mec qui déjà dans la vraie vie me rebute, et ça ne manque pas non plus dans les romans visiblement !

Mais je continue ma lecture parce que l’écriture est agréable, même si j’ai du mal à rentrer dedans d’un coup. Cependant voilà, plus j’approche de la fin, moins je suis surprise du déroulement, et ça m’a beaucoup gênée dans ma lecture. Il ne se passe rien d’extraordinaire, il y a très peu de suspense à mon sens. Je n’ai pas passé un mauvais moment, mais encore une fois, comme lors d’Eleanor & Park, il m’a manqué quelque chose. Donc ce n’est ni un coup de coeur, ni une déception.

Note : ♥♥♥♥♥