Chroniques

[CHRONIQUE] La couleur du mensonge

La couleur du mensonge.

Auteur : Erin Beaty

Editeur : Lumen

Nombre de pages : 506

À Demora, ce sont les entremetteuses qui font et défont les unions, et façonnent ainsi le paysage amoureux et politique du royaume. Sage Fowler, seize ans, n’a rien du parti idéal : indisciplinée et rebelle, c’est de surcroît une bâtarde. Pourtant, son oncle parvient à lui obtenir un rendez-vous chez l’une des marieuses les plus réputées du pays – sa seule chance de trouver sa place dans la bonne société. Mais une surprise de taille l’attend : son franc-parler et sa vivacité d’esprit ne lui obtiennent pas un beau mariage… mais au contraire un apprentissage auprès de l’entremetteuse.

Or la guerre menace. C’est donc escortée par une troupe de soldats aguerris que Sage devra traverser le pays en compagnie des plus beaux partis de la région pour rallier la capitale et assister à l’événement matrimonial le plus attendu de ces cinq dernières années. Mais en chemin, l’un des soldats lui propose d’aider l’armée en espionnant pour son compte…

 

Avis.

Je ne savais pas dans quoi j’allais m’engager avec ce livre. Néanmoins, la couverture me plaisait, et le résumé aussi, donc je me suis lancée un peu à corps perdu dedans. (Quand je vous dis que je choisi mes livres au hasard et à cause de la couverture…) Heureusement pour moi, même si j’ai eu du mal aux premières pages, j’ai ensuite été captivé par ce qui m’a semblé être une véritable réécriture de… Mulan ! Cette idée de marieuse et de Sage qui passe son temps à faire des catastrophes… Etant une grande fan des dessins animés de Disney, et donc des deux animés qui ont été fait pour Mulan… Autant vous dire que j’ai été réellement ravie !

J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteure, c’est très fluide, et on place les lieux avant de rentrer dans l’histoire avec les personnages. Des personnages dont je suis vraiment tombée amoureuse, surtout en ce qui concerne Sage et Ash. Enfin, si on peut dire ça. En effet, l’autre partie de cette histoire qui m’a plu est le fait qu’on passe son temps à être surpris, même si parfois, cela reste compliqué à suivre sur le moment précis, c’est toujours limpide derrière.

Je trouve que les personnages sont réellement très bien travaillés même si au début vous pouvez avoir du mal à vous repérer entre les soldats et les filles à marier au Concordium. On a un caractère spécifique à chacun, qui fait que pour une fois, je n’ai détesté personne hormis le personnage de Jacqueline, mais qui, heureusement, n’est pas prépondérant. Je pense que j’aurai fait en sorte qu’elle se fasse tuer sinon. Les personnages de Ash et Sage m’ont tout simplement transporté dans un autre monde, j’étais prête à les suivre partout où ils allaient, j’ai eu peur pour eux, je les aimé, détesté quand ils faisaient des choix stupides. Mais j’ai aimé la force de caractère, la sensibilité rare mais présente tout de même à travers des moments un peu plus subtils que les autres.

J’ai aimé toute l’action qui découlait du roman, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Les personnages sont rusés, intelligents, et il y a très peu de temps morts une fois que l’intrigue est lancée. C’est très agréable, et à la fois, vous ne pouvez pas vous séparer de votre lecture. L’action, les mensonges, les trahisons vous tiennent en haleine jusqu’aux dernières pages. C’est d’ailleurs la seule chose qui a pu me laisser pantoise, ces fameuses dernières pages… Je ne voulais pas que ça s’arrête.

Un autre tome est prévu, il ne sortira en anglais qu’en juillet 2018 malheureusement, alors je pense que ma curiosité va devoir atteindre car je ne lis qu’en français… Mais c’est avec un grand bonheur que je lirai le prochain tome !

Pour faire court, c’est un Young Adult qui mêle espionnage, romance, action qui mérite sa place, il est intéressant, on se lasse pas au fur et à mesure que les pages tournent, bien au contraire, et on s’attache profondément aux personnages. Je pense que c’est une petite pépite, et pour ma part ça a été un coup de coeur. 

Note : ♥♥♥♥♥

Publicités

6 commentaires sur “[CHRONIQUE] La couleur du mensonge

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s