Chroniques

[CHRONIQUE] Mémoire d’une jeune guenon dérangée

Le journal intime de Cléopâtre Wellington T1 : Mémoires d’une jeune guenon dérangée

Auteur : Maureen Wingrove (Diglee)

Editeur : Michel Lafon

Nombre de pages : 235

Résumé : Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège.
Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur.
Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.

Avis : Merci aux éditions Michel Lafon pour l’envoi ! Etant une grande fan de Diglee, de ces bd, et de son blog, je me suis naturellement jetée sur l’occasion de pouvoir lire son premier roman qui n’est autre qu’un roman pré-adolescent / adolescent avec pour personnage principal : Cléopâtre, 13 ans, collégienne et poilue !

Vous sentez la lecture bouffée d’air frais là ? Parce que ça a été exactement ça. J’ai littéralement dévoré ce livre, trop court à mon goût ! Je me suis laissée prendre au jeu dès les premières pages. Cléopâtre est tellement naturelle, drôle et attachante. On a une trame légère, bien tournée et qui, personnellement, m’a rappelé mes années collèges avec les copines, les garçons sur qui on flash mais a qui on ose pas parler et les problèmes avec les parents… Le livre se dévore a une vitesse juste hallucinante.

On a un style vraiment propre à notre illustratrice ! Beaucoup d’humour, pas de tabou, ni dans l’histoire, ni dans la façon de parler. On a l’impression que Cléopâtre est une amie qui nous parle pendant plus de 200 pages. L’écriture est réellement captivante.

J’ai été agréablement surprise par le personnage de Cléopâtre. Elle déborde d’humour, elle est attachante sans être trop enfantine non plus. J’ai également apprécié les personnages principaux et notamment sa petite sœur dont je suis une grande fan ! (Elle avait raison, elle est vraiment trop mignonne haha.) J’ai aussi ma petite préférence pour la copine du papa ! Ca sent le bisounours à la guimauve ce genre d’histoire, et c’est vraiment un plaisir ! On aborde même quelques sujets assez importants sans le laisser paraître de trop, notamment sur le harcèlement, sur l’idée qu’il faut aller vers les autres, sur le fait qu’il ne faut pas juger avant de connaître… Y a pas mal de petits détails comme ça, qui même s’ils ne sont pas appuyés, sont bien présents et fait de cette lecture aussi un joli moment de découverte.

La fin laisse présager une jolie suite que je lirais avec plaisir à sa sortie et dès que j’aurai envie d’une lecture légère pour me redonner le sourire et me faire oublier les tracas du quotidien !

Note : ♥♥♥♥

Publicités

2 commentaires sur “[CHRONIQUE] Mémoire d’une jeune guenon dérangée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s