Chroniques

[CHRONIQUE] Mémoire d’une jeune guenon dérangée

Le journal intime de Cléopâtre Wellington T1 : Mémoires d’une jeune guenon dérangée

Auteur : Maureen Wingrove (Diglee)

Editeur : Michel Lafon

Nombre de pages : 235

Résumé : Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège.
Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur.
Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.

Avis : Merci aux éditions Michel Lafon pour l’envoi ! Etant une grande fan de Diglee, de ces bd, et de son blog, je me suis naturellement jetée sur l’occasion de pouvoir lire son premier roman qui n’est autre qu’un roman pré-adolescent / adolescent avec pour personnage principal : Cléopâtre, 13 ans, collégienne et poilue !

Vous sentez la lecture bouffée d’air frais là ? Parce que ça a été exactement ça. J’ai littéralement dévoré ce livre, trop court à mon goût ! Je me suis laissée prendre au jeu dès les premières pages. Cléopâtre est tellement naturelle, drôle et attachante. On a une trame légère, bien tournée et qui, personnellement, m’a rappelé mes années collèges avec les copines, les garçons sur qui on flash mais a qui on ose pas parler et les problèmes avec les parents… Le livre se dévore a une vitesse juste hallucinante.

On a un style vraiment propre à notre illustratrice ! Beaucoup d’humour, pas de tabou, ni dans l’histoire, ni dans la façon de parler. On a l’impression que Cléopâtre est une amie qui nous parle pendant plus de 200 pages. L’écriture est réellement captivante.

J’ai été agréablement surprise par le personnage de Cléopâtre. Elle déborde d’humour, elle est attachante sans être trop enfantine non plus. J’ai également apprécié les personnages principaux et notamment sa petite sœur dont je suis une grande fan ! (Elle avait raison, elle est vraiment trop mignonne haha.) J’ai aussi ma petite préférence pour la copine du papa ! Ca sent le bisounours à la guimauve ce genre d’histoire, et c’est vraiment un plaisir ! On aborde même quelques sujets assez importants sans le laisser paraître de trop, notamment sur le harcèlement, sur l’idée qu’il faut aller vers les autres, sur le fait qu’il ne faut pas juger avant de connaître… Y a pas mal de petits détails comme ça, qui même s’ils ne sont pas appuyés, sont bien présents et fait de cette lecture aussi un joli moment de découverte.

La fin laisse présager une jolie suite que je lirais avec plaisir à sa sortie et dès que j’aurai envie d’une lecture légère pour me redonner le sourire et me faire oublier les tracas du quotidien !

Note : ♥♥♥♥

Publicités
Chroniques

[CHRONIQUE] Disparition

Disparition

Auteur : C. L. Taylor

Edition : Marabout

Nombre de pages : 394

Résumé : Vous aimez votre famille. Vous lui faites une confiance aveugle. Le devriez-vous vraiment ? Quand Billy Wilkinson, 15 ans, disparaît une nuit de l’été 2015, sa mère Claire, est dévastée et submergée par la culpabilité. Elle n’est pas la seule. Chacun des membres de la famille de Billy se sent coupable. Mais les Wilkinson sont si rompus à l’art de garder des secrets que ce n’est que six mois plus tard qu’émerge la terrible vérité.
Claire a cependant la certitude que Billy est toujours vivant, et que sa famille n’a rien à voir dans sa disparition. Ne dit-on pas que l’instinct maternel est infaillible ? Ou pas…

Avis : Merci aux éditions Marabout et à la Masse Critique de Babelio pour cet envoi !

J’avais choisi ce livre pour son résumé et pour sa couverture que je trouvais à la fois simple mais emprunte de l’angoisse qui doit prendre Claire, la mère de Billy, qui cherche désespérément son fils. Simple mais efficace !

Dès les premières pages, on est tout de suite plongé dans le vif du sujet. Billy a disparu, et on ne sait pas pourquoi, ni comment, et cela fait déjà plusieurs mois. Pas de blablatage intempestif, pas de description trop longue, bien au contraire, du stress, de l’attente, et ce dès le départ ! Un très bon point pour moi. Et cette action, ce stress constant ne fait qu’accroître au fur et à mesure que l’on tourne les pages.

L’écriture est fluide, et à la fois terriblement angoissante. J’ai aimé le fait qu’on alternait entre les textos, et le roman en lui-même. Ça permet de lâcher un peu de lest, de respirer convenablement… Même si les textos ne sont pas toujours une bouffée d’oxygène en ce qui concerne les émotions !

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Claire, et étant donné que l’intrigue tourne majoritairement autour d’elle, à la recherche de son fils, j’ai eu du mal à m’attacher aux autres personnages. Ils ont tous leur défaut, et petit à petit, l’auteure réussit à nous infliger la même chose qu’à Claire. C’est-à-dire que l’on doute de tout et de tout le monde.

J’ai aimé la fin, même si je n’ai pas eu la sensation d’être menée en bateau jusqu’à ce que l’on sache toute la vérité ! J’avais des doutes, et j’avais déjà mon idée qui s’était faîte au fur et à mesure de ma lecture, des sms, des événements…

Je relirai avec plaisir un livre de cette auteure ! C’est même déjà prévu.

Note : ♥♥♥♥

Chroniques

[CHRONIQUE] Un palais d’épines et de roses

Un palais d’épines et de roses.

[Coup de coeur]

Auteur : Sarah J. Maas

Editeur : La Martinière

Nombre de pages : 525

Résumé : En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Avis : Suite à de nombreuses critiques très positives, et parce que j’étais tentée par l’histoire et la couverture, j’ai acheté ce livre en juin ! Il faut l’avouer, la couverture est splendide même si elle reste plutôt simple je trouve.

J’ai accroché dès les premières pages du livre même si certaines personnes m’avaient mise en garde sur le fait que le début est long, je l’ai pas du tout ressenti comme ça. J’ai aimé qu’on m’installe petit à petit dans l’univers étant donné que je ne connaissais pas du tout ce genre de littérature avec des créatures telles que les Fae ! Les pages suivantes m’ont permis d’entrer à mon rythme dans l’action, tout d’abord petit à petit, puis d’un coup. Jusqu’à la fin il est impossible de lâcher ce livre, on veut savoir ce qui va se passer, quels sont les secrets de nos personnages…

J’ai aimé l’écriture de cette auteure qui est à la fois précise, très descriptive mais aussi énormément dans l’action. On ne se lasse pas, et on ne voit pas les pages se tourner. On a une plume qui saisit bien les sentiments des personnages qu’elle a voulu faire passer. On se retrouve presque à la place de Feyre parfois ! L’écriture est fluide, simple à suivre sans être trop enfantine.

En ce qui concerne les personnages, wahou… J’ai eu d’énormes coups de cœur ! Evidemment pour Feyre mais également pour Tamlin… On a des personnages avec une véritable volonté, une tendresse et à la fois un courage exceptionnel sans pour autant que ce soient des personnages parfaits et c’est ce qui m’a plu. Feyre est courageuse, certes, mais elle a peur aussi. On est dans une histoire qui dépasse l’histoire d’amour habituelle, mielleuse, avec les drames. On a de nouveaux personnages qui apparaissent au fur et à mesure, des personnages sur lesquels on se trompe facilement d’ailleurs ! On s’attache également aux personnages secondaires, à la famille de Feyre (chose que l’on ne soupçonnerait pas d’ailleurs!) aux personnes qui vivent dans la cour de Tamlin… Ils ont tous quelque chose à apporter, ils sont frappants d’émotion, et ça a fait de ce livre un gigantesque coup de cœur en ce qui me concerne.

Il n’y a pas un personnage que j’ai forcément détesté, même si j’ai eu du mal avec les sœurs de Feyre et évidemment, en ce qui concerne la fameuse Elle, dont je tairais le nom pour ne pas vous spoiler !

La fin du livre est explosive, remplie de rebondissements et elle lance en suspens beaucoup trop de questions pour moi ! J’ai donc hâte de voir une sortie VF pour le second tome que je lirai avec plaisir ! Il est également possible que je lise d’autres livres de cette auteure tant ce premier tome a été une véritable claque, et m’a permis de découvrir quelque chose de réellement nouveau.

Note : ♥♥♥♥♥