Chroniques

[CHRONIQUE] Forbidden

Forbidden

[Avertissement, ce livre a pour sujet l’inceste.]

Auteur : Tabitha Suzuma

Edition : Milady (New Adult)

Résumé : Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Il n’y a ni loi ni barrière pour les sentiments. Nous pouvons aimer aussi profondément que nous en avons envie.

Avis : J’ai eu envie de lire ce livre de par son sujet inhabituel, et notamment grâce à Margaud Liseuse qui en a beaucoup parlé. J’ai commencé cette histoire le soir du live sur Youtube qui a eu lieu à propos de ce livre avec Margaud et Moody.

J’ai pris ce livre en ebook dès sa sortie, néanmoins, il est possible que je tente de prendre ce livre en format VO pour sa magnifique couverture, couverture que je trouve d’ailleurs plus jolie en noire qu’en rouge !

En ce qui concerne l’histoire en elle-même, le livre est entraînant dès le début. Le stress est grandissant au fur et à mesure du livre car on veut savoir comment ça va se passer entre Lochan et Maya. Comment ils arrivent à gérer leur relation, leur famille, leur vie de lycéen ? On dévore le livre pour pouvoir connaître la fin. Pour savoir comment se manifeste leur amour. Je ne pense pas avoir été la seule à me demander s’ils s’embrassaient, s’ils allaient au-delà, ou s’ils freinent complètement ce qu’ils ressentent !

On a une écriture fluide, efficace et stressante qui nous mets dans de bonnes conditions pour comprendre la psychologie des deux personnages principaux qui ne sont pas du tout les mêmes. On a une écriture douce, emplie d’espoir en ce qui concerne Maya et ce pendant tout le roman, tandis qu’on a une écriture cash, stressante, pour Lochan qui est profondément touché, stressé. On a vraiment une aura de ténèbres qui est déjà présente au début du livre, mais qui en plus, se développe au fur et à mesure des pages, autour de lui, de ses agissements, de ses pensées.

L’auteure a une très bonne idée de prendre les deux points de vue de Maya et de Lochan et de les alterner pour pouvoir nous faire entrer dans l’histoire, dans ce qu’ils ressentent.

Du coup, on peut vraiment parler de personnages complexes. Je me suis extrêmement attachée à eux, notamment Maya et Lochan, mais aussi aux plus jeunes, puisqu’il s’agit de toute une famille, hormis un père disparu de la circulation. Le seul problème de cette famille étant la mère ! C’est un personnage exécrable, le genre qu’on ne peut pas aimer. Jamais présente, laissant ses enfants dans la misère. C’est une mère « adolescente » qui sort jusqu’au bout de la nuit, qui revient avec la gueule de bois. Le genre de mère à laquelle on ne laisse pas ses enfants. Mais c’est Lochan et Maya qui s’occupent de leur famille, et c’est là que, pour moi, il a été parfois difficile de les voir comme frère et sœur ! Parce qu’ils font office de parents par rapport aux plus jeunes. Ils sont attachants, spontanés dans leurs émotions, et ils font de leur mieux, on ne peut que les adorer.

La fin est terriblement coup de poing. Elle m’a traumatisé, bouleversée, et pourtant, je ne vois pas comment ça pouvait se finir autrement, et pourtant, l’auteure nous tient dans le doute jusqu’au dernier moment ! Cette fin remet en doute, pour ma part, certaines certitudes que j’avais. On a des questionnements qui prennent forme. Et je pense que si un livre ressortait sur ce sujet de l’inceste consenti entre frère et sœur, je le lirai probablement, tout comme je lirai les autres livres de cette auteure si elle en ressort !

Au-delà du livre : Ce livre m’a fait me poser beaucoup de questions. J’ai notamment recherché des informations en ce qui concerne l’inceste consenti entre personnes majeures, ce qui est légal en France, puisque rien dans le code ne sanctionne ou n’interdit les rapports sexuels, ni la conception d’enfants. (N’hésitez pas à me donner d’autres liens si je me trompe!)

Et au-delà de ce consentement, ce livre a soulevé chez moi, la question des services sociaux. On a une famille détruite, que les enfants essayent de maintenir, hors, tant que Lochan n’est pas majeur, ce n’est pas « légal » ! Ici on pose la question des placements et des personnes responsables.

Au-delà de ça, et pour revenir clairement au livre, je me suis demandée si ce manque de parents ici, n’était pas la cause de cet inceste dans l’idée de l’auteure. Est-ce qu’il en aurait été autrement si la mère était plus présente ?

Je serai ravie de discuter avec vous si vous avez des avis sur ce livre, ou simplement sur le sujet en tout cas !

Note : ♥♥♥♥♥

Publicités

15 commentaires sur “[CHRONIQUE] Forbidden

  1. Je n’ai jamais entendu parler de ce livre mais il me tente bien ! Le sujet est inhabituel mais c’est un sujet que je trouve intéressant si il est bien traité. Je vais aller voir à ma bibliothèque si ils l’ont ! Bisous Olenka.

    Aimé par 1 personne

    1. Le sujet reste inhabituel c’est vrai, mais il est traité sur fond d’adolescent, donc je trouve que ce n’est pas du tout choquant. Et c’est traité d’une façon dont on entend rarement parler ! J’ai trouvé ça intéressant autant sur les questions que ça soulève, autant que sur l’histoire elle-même. Personnellement, tu peux y aller les yeux fermés !

      Par contre, il me semble que le livre n’est pas encore sorti en format livre, à vérifier ! Je me demande s’il ne sort pas au mois de septembre.

      J'aime

    1. Oui, entre ça et Outrage, ça a fait pas mal de buzz ! Même si celui-ci est sur un bon buzz contrairement à Outrage. Perso je l’ai aimé, et j’ai attendu qu’il soit moins lu et vu sur Instagram, mais c’est le live de Margaud et Moody qui m’a fait abandonné ma résolution et m’a donné envie ! x)

      Aimé par 1 personne

  2. Mon avis est identique au tien! Parcontre je ne savais pas que c’était légalement autorisé entre adultes consentant. Je pense aussi que ce sont des ados perdus et que leur relation aurait été différente si la mère était une vraie mère! Après on ne peut pas savoir, on suppose..

    Aimé par 1 personne

    1. En soi, c’est ça au final le problème dans Forbidden, c’est que Maya n’est pas majeure ! Sinon ça n’aurait pas posé énormément problème aux yeux de la loi ! Et oui malheureusement après on reste sur des suppositions…

      J'aime

    1. Ce qui m’a plu c’est la façon dont il est traité… Si le livre n’est pas destiné à un public trop jeune, les adultes comme les ados de 14/15 ans peuvent le lire, et du coup ça donne vraiment un ensemble sur le sujet, une nouvelle vision. Enfin voilà, un petit coup de coeur quoi ! J’espère que tu le trouveras, mais il me semble qu’il n’est pas encore sorti au format papier et qu’il faut attendre septembre !

      Aimé par 1 personne

  3. Ce livre me fait envie depuis tellement longtemps ! Je me souviens l’avoir vu pour la première fois sur la chaîne de FairyNeverland, et m’être dit qu’il fallait que je le lise, même si c’était de la VO et que j’en lis peu. C’est un sujet sensible, inhabituel, mais j’aime lire ce genre d’histoire, et je suis persuadée que d’une manière ou d’une autre, ce livre va me marquer! Je pense que ce sera l’un de mes prochains achats 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi, il est marquant, c’est une énorme claque, et personnellement ça m’a fait voir le sujet d’un autre oeil ! Et je voulais le lire en VO aussi à la base, toujours à cause de Margaud pour moi… x) Mais j’ai oublié et à la sortie ebook VF je me suis jetée dessus du coup !

      Aimé par 1 personne

    1. Avec plaisir !
      C’est possible oui ! Je pense qu’il y a beaucoup de curiosité quand on lit ce livre et le besoin de voir comment ça arrive. Du coup moi qui a voulu faire des études de psycho aussi, ça m’a attiré aussi. 😂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s