Chroniques

[CHRONIQUE] Quand souffle le vent du nord.

Quand souffle le vent du nord.

quand-souffle-le-vent-du-nord-533021-264-432Auteur : Daniel Glattauer

Editeur : Le livre de poche

Nombre de pages : 348

Premier tome d’une duologie !

Résumé : Un homme et une femme.

Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu’à devenir accros.

Jusqu’à ne plus pouvoir se passer l’un de l’autre, sans se rencontrer pour autant …

Savoureuse et captivante, cette comédie de moeurs explore avec finesse et humour la naissance du sentiment amoureux.

.

Avis : J’ai reçu ce livre il y a quelques mois dans ma box Once Upon a Book. (Je ne saurai plus vous dire quand pour être honnête) et il était dans le fin fond de ma wish-list complètement oublié… Mais le côté épistolaire m’a donné envie de le ressortir ! Ces derniers temps j’avais besoin d’une lecture douce, romantique, et rapide. J’ai donc jeté mon dévolu sur ce livre à la couverture qui se présente comme une échappatoire.

Dès les premières pages, j’ai compris que ce livre correspondait tout à fait à ce que je recherchais. Une lecture sympa, rapide, sans prise de tête et… Avec un chemin que je pensais tout tracé ! Ça papote par mail, ils vont s’aimer, se découvrir, faire beaucoup d’enfants, fin. Mais ça c’était mal connaître mon instinct légendaire pour se tromper sur la totalité du livre, n’est-ce pas ? Au fur et à mesure qu’on tourne les pages (qui se tournent à une vitesse folle) et bien on est prit dans cet échange, qui n’est pas celui qu’on pensait ! Hé oui, la naissance du sentiment amoureux comme l’exprime la quatrième de couverture semble bien plus complexe qu’il n’y paraît ! Surtout quand chacun à sa vie de son côté…

Je ne connaissais pas l’auteur avant de lire ce livre, mais j’ai trouvé l’écriture très fluide, très douce, et à la fois envoûtante. J’avais besoin de savoir la suite, comment ils allaient se répondre, de quelle manière. On a vraiment un jeu entre eux. Entre séduction et amitié, l’auteur joue avec les phrases. Et il faut avouer que c’est très bien joué ! En effet, je trouve que faire un livre entièrement constitué de mails n’est pas aisé, peut-être même pas donné à tout le monde ! Mais là, c’est fait avec brio. On ne s’ennuie pas une seule seconde, et surtout, on ne se perd pas, même si on n’a pas noir sur blanc le prénom de l’envoyeur.

Ma petite zone d’ombre est juste là, par rapport aux personnages… En effet, je les ai apprécié, notamment Léo, mais sans plus finalement. J’ai trouvé Emmi complètement… Complètement… Chiante. Je suis d’accord, puis en fait non. Je vous laisse, puis en fait non… Ah et partez où bon vous semble mais je suis jalouse ! Comme j’en parlais avec une autre blogueuse… Effectivement, on tourne en rond, et on finit par se lasser des personnages qui ne savent clairement pas où ils vont.

Néanmoins, c’est très réaliste, et c’est le but de cet écrit épistolaire ! On sait rarement ce qu’il faut faire dès le début, et on sait rarement réagir correctement dès les premiers instants face à nos désillusions, nos rencontres… Surtout quand il s’agit d’amour ! Du coup même si les personnages m’ont parfois énervée, ils ne me sont pas antipathique ! Sauf le mari d’Emmi… Ce mec est une loque, franchement ? Je le plains, j’ai de la compassion pour lui ! Mais alors ce qu’il fait c’est juste… Non. C’est trop intelligent pour que ce soit réel, et trop emprunt de compassion et de faiblesse. Ca fait pas réel donc. (Ou alors c’est juste que ce n’est pas du tout l’homme que je me verrai épouser haha!)

Parlons de la fin… Cette fin qui m’a laissé la bouche grande ouverte en mode : Ah ? Vous êtes sûrs ? Et dans ce moment-là je n’ai plus qu’à remercier Helyossa, qui bien heureusement, m’a adorablement prévenu que… Il y a une suite à ce livre ! Une suite que je vais lire, non seulement parce que j’ai passé un bon moment de lecture, mais aussi parce que je n’accepte pas cette fin ! Et puis quoi encore ?

En conclusion, Quand souffle le vent du nord, c’est la lecture qui fait du bien, avec des personnages qu’on adore et qu’on déteste, parce qu’ils nous ressemblent un peu trop. C’est la lecture surprise qui à la fin vous dit : tiens, débrouille-toi. Prends tes mouchoirs (et tes sous pour aller acheter le second tome), c’est le livre qui ne te laisse pas le choix. Et j’aime les livres qui ne me donnent pas le choix !

Note : ♥♥♥♥

Publicités
C'est lundi que lisez-vous ?

C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour, je vous retrouve aujourd’hui pour notre petit rendez-vous habituel !

.

1. Qu-ai-je lu cette semaine ? 

.

2. Que vais-je lire ensuite ?

.

3. Que vais-je lire ensuite ? 

Alors, autant vous prévenir tout de suite, je serai en vacances ! Donc je ne sais pas encore ce que je lirai, ni à quelle fréquence je vais lire. Néanmoins, je compte lire Spice & Wolf t1 (en Light Novel également) qui m’a été, comme Re : Zero gentiment envoyé par les éditions Ofelbe que je remercie chaleureusement.

Et vous ? Quel bilan pour cette semaine ? 🙂

Mini chroniques

Mini-chroniques #1

Bonjour,

aujourd’hui je reviens pour un nouvel article ! Etant donné que je me suis mise à la lecture de manga en scan, et qu’ils ne sont pas encore tous complets, je ne peux pas me permettre de faire une chronique digne de ce nom. Donc ce sera surtout un article découverte avec un petit résumé des scans que je vous présenterai. Je présenterai de temps à autre des films également ! Autrement, je lis essentiellement sur le site Scan-manga. Et j’ai eu la chance de tomber sur une histoire qui m’a vraiment emballée et qui m’a donné envie de sortir mes shojos de ma bibliothèque !

Distancia – The Untouchable One.

distancia-the-untouchable-one-939988-264-432Résumé : Luna possède des pouvoirs étranges qu’elle garde secrets. Un jour, après avoir mit le feu à sa maison, elle se rend chez sa grand-mère et découvre qu’elle est une sorcière. Elle débute alors son apprentissage en sorcellerie et fait la connaissance de jeunes frères particuliers. Une histoire moderne entre sorcières et loups-garous est sur le point de commencer.

Avis : Il faut savoir que j’ai été une très grande fan, plus jeune, de fruit basket. Et on retrouve un peu ce penchant dans cette série ! La fille/sorcière entourée de garçons plus gentils les uns que les autres qui se transforment à cause d’une malédiction. Vous voyez un peu le genre ? Cliché, je vous l’accorde. Mais tellement prenant ! On s’attache aux personnages, tous autant qu’ils sont. On prend plaisir à détester le père de Luna, on rit avec la grand-mère, et on imagine toutes les histoires d’amour possible avec les loups-garous de la famille Douglas… Ce manga est toujours en cours sur le site de scan, et c’est avec plaisir que je suis ses aventures ! Un shojo doux, comme on aime, et vers lequel on est irrésistiblement attiré.

.

Guomin Laogong Dai Huijia. 

guomin-laogong-dai-huijia-932163-264-432Résumé : Lu Jin Nian et Qiao An Hao ne sont pas mariés par choix.

Le premier jour de leur nuit de noces, Qiao An Hao a établit trois règles concernant leur mariage :

  1. Tu n’as pas le droit de me toucher.
  2. Tu n’as pas le droit d’annoncer publiquement que je suis ta femme.
  3. Tu n’as pas le droit de dire que nous vivons ensemble.

Avis : Voici un manga que je conseille certes, parce que les aventures de nos deux personnages me touchent. Mais que je déconseille aux grandes féministes ! Il y a des scènes franchement dérangeantes au niveau de l’éthique morale et de la vision de la femme. Néanmoins, j’ai apprécié ma lecture de ce scan, lui non plus pas terminé. Et je continuerai de lire cette histoire avec plaisir, de ces deux personnes qui se cachent leur amour. Alors, certes, c’est redondant, mais je suis une vraie guimauve une fois passée les scènes que je jugerai peut-être un peu choquante.

Chroniques

Inaccessibles T1 : La tour aux milles étages

inaccessibles-tome-1-la-tour-aux-mille-etages-878348-264-432Auteur : Katharine McGee

Série : Inaccessibles

Editeur : Michel Lafon.

Nombre de pages : 411.

Partenariat avec éditeur.

Résumé : New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal.
Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage…

Qui a pu accéder à cet étage? Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux…
• L’image parfaite de Leda Cole cache une addiction à une drogue qu’elle n’aurait jamais dû essayer et à un garçon qu’elle n’aurait jamais dû toucher.
• La vie merveilleuse et sans problèmes d’Eris Dodd-Radson vole en éclats quand une horrible trahison brise sa famille.
• Le travail de Rylin Myer dans l’un des plus hauts étages la propulse dans un monde – et une histoire d’amour – qu’elle n’aurait jamais imaginé. Mais que lui coûtera cette nouvelle vie ?
• Watt Bakradi est un génie de la technologie qui cache un lourd secret : il sait tout sur tout le monde grâce à une IA qu’il a créée. Pourtant quand il est engagé par une fille des étages supérieurs pour espionner un garçon, il se retrouve piégé dans une toile de mensonges inextricable.
• Et vivant au-dessus de toute cette agitation, Avery Fuller, génétiquement créée pour être parfaite. Celle qui semble tout avoir est pourtant tourmentée par la seule chose qu’elle n’aura jamais...

.

Avis : Avant tout, merci à Michel Lafon dont je suis devenue partenaire, et qui m’a laissé le choix de choisir un premier livre joker. J’ai donc choisi celui-ci pour le bien que j’en avais entendu, pour la couverture, qui il faut bien l’avouer, est juste sublime ! Elle change de l’ordinaire et donne un côté doré que j’aime beaucoup. Et enfin, et ce qui est normal, aussi à cause du résumé qui m’a donné terriblement envie, le petit côté Gossip Girl qui m’a bien plu, étant une grande fan de cette série.

Dès les premières pages, je me suis dit que j’allais être déçue. Il y avait beaucoup trop de personnages d’un coup pour moi, je me mélangeais, on retournait deux mois avant le fameux drame qui s’est passé au 1000ème étage. Et de ce fait, les premières pages ont été vraiment très longues.

J’ai changé d’avis et j’ai été contente ensuite d’avoir choisi ce livre car, contrairement aux premières pages, le reste s’enchaîne assez rapidement. Même si j’ai mis du temps à le lire, on a énormément de rebondissements à assimiler à partir de 150 pages environ. Et c’est prenant. Et d’un coup je comprends mieux l’allusion à Gossip Girl… Cette jeunesse dorée de Manhattan, complètement au-dessus de tout, avec une technologie incroyable…

J’ai trouvé l’écriture de notre auteure (à moins que ce ne soit le traducteur du coup…) un peu lourde. J’ai eu du mal à lire cette histoire dans le sens où je prenais du temps, je crochais dans ma lecture sans le remarquer. Néanmoins, j’ai apprécié le mystère qui prend place à chaque fin de chapitre, l’envie de retrouver les autres personnages pour savoir où ils en sont eux aussi ! Car, effectivement, on a le point de vue des personnages les plus importants du roman. Et ce point de vue change à chaque nouveau chapitre.

Justement, parlons des personnages. J’ai eu du coup assez de mal à les différencier jusqu’à la moitié du livre, car ils sont nombreux, et les filles qui sont Leda, Avery et Eris, à mes yeux, se ressemblaient énormément en ce qui concerne le caractère. C’est après cette moitié qu’on se rend compte qu’elles sont totalement différentes. On retrouve aussi par la suite, d’autres personnages comme Rylin et Mariel. Ce sont d’ailleurs ces deux filles que j’appréciais le moins au début de l’histoire, avec Eris. Et au fur et à mesure, Katharine McGee trouve le moyen d’inverser les rôles. De rendre Mariel, Rylin et Eris, sympathiques, on a envie de les aider dans ce qui leur arrive à chacune. Tandis que, personnellement, plus on avance dans l’histoire, plus Leda m’insupporte. Avery, en revanche, c’est le personnage adorable, qu’on ne peut qu’aimer, mais qui m’énerve facilement. Oui, elle est parfaite, et justement, elle l’est de trop. Je ne suis pas parfaite, personne ne l’est, et avoir un personnage qui réagit « correctement » à chaque fois, ou du moins, sans faire trembler la tour entière, et bien ça m’énerve.

Mais attention, il est possible que les secrets de chacun y seront pour beaucoup dans votre appréciation des personnages. Dans ce livre, il y a beaucoup de seconds rôles, surtout en ce qui concerne les personnages masculins. Mais sachez que j’aime Cord et Watt d’amour ! Atlas ne m’a pas donné envie de le découvrir, je ne me suis pas sentie proche de ce personnage, tout comme Avery du coup. Et j’ai détesté Hiral. Hiral, c’est le personnage qu’on adore détester, clairement.

En ce qui concerne la fin… Waouh. C’est un retournement de situation que je trouve vraiment extraordinaire et finement joué de la part de l’auteure, même si je ne suis pas du tout d’accord avec ! Je ne vous dirai pas pourquoi tant que vous n’aurez pas lu le livre, mais je serai ravie d’en discuter avec vous dans les commentaires en revanche ! C’est le genre de fin où pendant tout le livre je me suis dit : est-ce que je vais lire le prochain tome… Et avec ce genre de cliff-hanger la réponse devient : C’est évident que oui, je n’ai plus le choix !

En conclusion, c’est une lecture que j’ai apprécié, même si je l’ai trouvé un peu laborieuse. Le début est trop long à mon goût, et je pensais que je saurai ce qui s’était passé dès le début de l’histoire, ce qui n’est pas du tout le cas. Néanmoins, je lirai le second tome, parce que la fin m’y oblige pour la grande curieuse que je suis ! Et surtout, je suis une grande fan des petits secrets de cette jeunesse de Manhattan. Oui, c’est encore mon petit côté Gossip Girl qui ressort ! D’ailleurs, si vous aimez ce genre de livres et de séries, je vous conseille celui-ci. Si ce n’est pas le cas, ou que vous ne savez pas, à vous de vous lancer !

Note : ♥♥♥♥♥

Throwback Thursday

Throwback Thursday Livresque 7

Bonjour,

on est jeudi donc je vous retrouve pour le Throwback Thursday Livresque de Bettierosebooks. Cette semaine, le thème est : Faire moi lire ( Conseiller un livre à quelqu’un qui ne lit pas.) Ce sujet me tente énormément parce qu’autour de moi, dans mes proches, à part ma mère qui lit généralement quelques livres par an, notamment pendant les vacances, et bien je suis toute seule à lire. Mon Monsieur ne lit pas, et mon père non plus.

faismoislire

Alors… Le choix n’est pas évident du tout, parce que je pense que ça dépend vraiment des goûts de la personne. J’ai eu plusieurs idées, notamment Si c’est un homme de Primo Lévi, ou encore Oscar et la dame rose, mais j’ai choisi de me tourner vers quelque chose de très contemporain et qui n’est pas du tout une fiction.

nos-etoiles-ont-file-442552-264-432Il s’agit de Nos étoiles ont filé de Anne-Marie Revol. Rien que d’écrire le titre du livre et revoir cette couverture me rend tout d’un coup émue, au bord des larmes. Ce livre est une histoire vraie. C’est l’histoire de deux parents qui perdent leur deux petites filles dans un incendie, et qui ne savent pas comment s’en sortir. Ce livre, c’est la lettre d’une maman à ses deux filles, ses deux étoiles, qui sont partis trop tôt. Et si je conseille ce livre, c’est parce que j’en garde un souvenir très fort alors que je l’ai lu il y a très longtemps. Parce que je me souviens que ce n’est pas un livre dérangeant, mais que c’est la retranscription de la douleur, de l’amour, et du besoin de rire et de se soigner par la littérature. Tout le monde est capable de lire ça, parce que le livre ne demande pas de soutien, on ne tombe pas non plus dans le pathos. Simplement, c’est un hommage à la vie, à la continuité malgré la douleur, et au besoin de continuer à vivre, chaque jour. C’est également un hommage à ces deux petites filles. Cette maman a eu beaucoup de courage. Il faut supporter la pression médiatique d’un tel livre, les bourdes des amis… C’est un livre d’une femme courageuse, qui partage son chagrin, et sa reconstruction, petit à petit. Merci à elle. Ce livre est dur à lire, mais il est nécessaire, et je pense que ce genre livre touche tout le monde, parce que c’est l’histoire de ce qui peut arriver à n’importe qui.

Note : Sachez que pour moi il a été très dur de vous parler de ce livre, de le résumer, de vous expliquer pourquoi c’est mon choix. J’ai probablement été maladroite dans mes mots, dans mes phrases, et si c’est le cas, j’en suis sincèrement navré. Lisez, vous comprendrez.
Top 10 tuesday

TTT : Les 10 romans qui vous font envie (lu ou non) qui contiennent un nombre dans le titre.

Hello !

C’est mardi, on se retrouve pour le Top 10 Tuesday. Cette semaine il concerne les romans que j’aime ou qui me font envie, et qui contiennent un nombre dans le titre !

Il y a pas mal de livres ici qui sont soit dans ma PAL, soit dans ma WL, alors si vous avez des avis dessus… Je suis preneuse ! J’ai lu uniquement, 7 ans après, Treize raisons, et Marion 13 ans pour toujours.

C'est lundi que lisez-vous ?

C’est lundi, que lisez-vous ? #9

Bonjour,

On est lundi, on se retrouve pour le petit rendez-vous habituel qui n’est pas bien fourni cette semaine ! Après avoir enchaîné les coups de cœur, c’est dur de se replonger dans d’autres livres…

.

1. Qu’est ce que j’ai lu la semaine passée ?

Alors, petite rectification, j’ai lu Entre chiens et loups de Malorie Blackman, en revanche j’ai abandonné Hush, hush, ce n’est pas mon style de lecture, je le retenterai peut-être, mais il me semble que ça ne correspond pas à mon état d’esprit du moment !

.

2. Que suis-je en train de lire ?

Dans des registres totalement différents, je suis à plus de la moitié d’Inaccessibles de Katharine McGee qui a mis du temps à démarrer, et donc à me plaire, mais maintenant, c’est bien parti ! Et en parallèle, je suis en train de lire Jessie de Stephen King.

3. Que vais-je lire ensuite ?

Il va falloir que je constitue ma PAL des vacances mais aussi une éventuelle PAL pour le FRRAT parce que pour l’instant, je ne sais pas encore ce que je vais lire !