Top 10 tuesday

TTT : Les 10 personnages psychopathes qui vous donnent la chair de poule.

Bonjour ! Aujourd’hui je vous retrouve pour le TTT de Frogzine ! Le thème de cette semaine, ce sont les 10 personnages psychopathes qui nous donnent la chair de poule ! Personnellement, j’ai mon petit classement, et je pense que vous en connaissez quelques-uns.

699758082_orig

  • Annie Wilkes dans Misery de Stephen King.

C’est un des premiers livres que j’ai lu de King, et j’ai été traumatisée par cette folle ! J’avais adoré le livre, car je trouvais les personnages vraiment bien agencés, aucun doute là-dessus, mais j’ai trouvé ce personnage vraiment flippant. Vouloir tout faire pour réécrire une fin d’un livre qui ne nous plait pas en séquestrant l’auteur, c’est quand même pas très commun !

.

  • Ryan dans Heartless T1 : Mercy de Ker Dukey.

Ce personnage est non seulement perturbant et me donne la frousse, mais en plus il reste un tome que je n’ai pas lu, et je pense que ça ne va pas arranger mes affaires. Ce personnage se dit lui-même sadique, et difficile d’approuver le contraire face à une personne incapable d’empathie.

  • Charron dans Hell.com de Patrick Sénecal.

Bon, déjà de base, les livres de Sénecal ne sont pas connus pour être des livres simples à lire, surtout quand on a lu Hell.com et Le vide. Mais alors Charron dans ce dernier livre m’a vraiment écœurée. Ecoeurée de la douleur qu’il inflige à Daniel et de ce qu’il est capable de faire.  C’est un livre particulièrement noir auquel j’avais beaucoup accroché.

  • Mr. Bernard dans Mort. Point final de Frank Klarczyk.

Ce professeur qui décime ses élèves sans aucune empathie à l’aide d’une dictée et de petits commentaires m’a fait hurler de peur car même si je l’ai lu il n’y a pas si longtemps, je me suis dit que ça pourrait arriver à un professeur qui perd les pédales. Et ce n’est pas rassurant du tout !

  • Tanner dans The elements T1 : The air he breathes de Brittainy C. Cherry.

Je ne supporte pas ce personnage qui est une once d’arrogance, mielleux, complètement faux, et au final complètement cinglé. Pour ceux qui n’ont pas lu ce livre, que je conseille vivement, n’hésitez pas ! Mais ce mec qui veut se faire paraître idéal est aussi tordu que ce qu’il dit de Tristan. Je n’aimerai pas faire partie de ses amis !

  • Serena McBee dans la trilogie Phobos de Victor Dixen.

Pour ceux qui l’ont lu, ça se passe de commentaires. Entre les séquestrations, les envois à la mise à mort pour son plaisir et le fait qu’elle est complètement dérangée (coucou tome 3, lisez-le, vraiment.) encore une personne que je n’aimerai pas rencontrer dans la vraie vie, et d’ailleurs si on pouvait éviter d’avoir ce genre de candidate à la présidence des Etats-Unis, ce serait chouette !

  • Les parents d’Antoinette dans Ne le dis pas à maman de Toni Maguire.

Là, il ne s’agit pas de personnages, puisqu’il s’agit d’un témoignage véridique, et c’est ça qui me glace le plus le sang. Les parents de cette jeune fille sont, à mes yeux, tous deux des monstres. Le père a abusé de sa fille de 6 ans, tandis que la mère n’a rien fait pour sauver sa fille. Quoi de plus psychopathe que la réalité ?

.

  • Buck dans Easy de Tammara Webber.

Je ne dois pas être la seule à avoir à la fois eu peur de lui, et des envies de le frapper sérieusement ? Le thème de ce livre autour du harcèlement, de l’attouchement et du viol m’a conduite à détester certains personnages, et même à en avoir peur.

.

  • Braddy dans la trilogie Bill Hodges de Stephen King.

On retrouve le personnage de Mr. Mercedes tout au long de la trilogie avec Carnets noirs et Fin de ronde. C’est dans le premier et le dernier tome que je l’ai trouvé vraiment au delà de toute la noirceur possible, et j’étais parfois pétrifiée toute seule dans mon coin en lisant ces livres ! Ils me rappellent un peu trop certains événements.

.

Je n’ai que 9 livres pour 10 personnages qui me viennent à l’esprit pour le coup, mais au moins, ils risquent de me rester en mémoire encore un petit bout de temps ! Y-a-t’il des personnages que vous connaissez dans cette liste ? Quels sont les vôtres ?

Publicités
Haul

[BOOKHAUL] Juin 2017 + Anniversaire

Bonjour, aujourd’hui, pas de c’est lundi que lisez-vous ? Car j’ai du mal à lire ces derniers temps, j’ai pas de mal de rendez-vous pour x raisons, et je suis à la recherche d’emploi, je risque d’ailleurs de travailler en usine de nuit, alors je n’aurai pas toujours forcément le temps de venir poster même si je ferai de mon mieux. Cela ne durera qu’un mois, et je vous tiendrai informé par les réseaux sociaux notamment Facebook et Instagram.

Après cette petite mise au point légèrement pas intéressante pour beaucoup je pense, passons à l’article même ! Puisque je voulais vous présenter les livres que j’ai acheté et reçu pour mon anniversaire ce mois-ci !

  • Les livres reçus pour mon anniversaire.

 

  • Les livres que j’ai acheté à Noz et à Carrefour pendant les offres sur les livres de poche.

 

Des avis sur certains livres ? 🙂

 

Chroniques

[CHRONIQUE] Soigner : 14 juillet 2016, ils ont pansé les plaies de Nice.

Soigner : 14 juillet 2016, ils ont pansé les plaies de Nice.

soigner-nice-14-juillet-2016-937519-264-4321

Auteur : Dr. Marc Magro

Editeur : First

Partenariat : Netgalley

Nombre de pages : 320

Résumé : Un an après, les héros du plan Blanc de Nice racontent leur 14 juillet 2016.

Qu’ils soient médecin, infirmier/ère, aide-soignant(e), pompier,
Qu’ils aient été de garde, mobilisés à 23 heures, ou se soient trouvés dans la foule à titre personnel,
Qu’ils aient sauvé des vies, tenu des mains blessées ou compté des morts,

La nuit du 14 juillet 2016 restera gravée dans leur mémoire. Ce livre est leur thérapie collective. Une tentative de saisir l’indicible, de trouver les mots qui soignent leurs maux après avoir pansé le sang des autres.

Avis : Aujourd’hui, il ne s’agit pas d’une chronique habituelle car je ne critiquerai pas ce livre, son écriture ou autre… En effet, grâce à Netgalley j’ai eu la chance de pouvoir lire ce livre qui est un témoignage de ces personnes qui ont sauvé la vie d’autres personnes lors de l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice.

J’ai choisi de lire ce livre car pour moi il était important de rendre un petit hommage à ceux qui ont permis de sauver des centaines de vies lors de cette nuit. A ceux qui ont dû identifier les personnes décédées, ceux qui ont dû subir tout ça en direct, prendre sur eux…

On retrouve plusieurs personnes, pompier, infirmier, médecin… Des personnes qui sont allées d’elles-mêmes sur la promenade lors du drame, d’autres qui y étaient déjà, d’autres encore qui ont été appelé dans les hôpitaux et autre pour le plan blanc. On suit ces personnes au fur et à mesure à travers ce qu’elles ont vu, ce qu’elles ont fait et ressentie. J’ai énormément de respect pour ces personnes qui ont côtoyé la mort toute la nuit et même les jours à venir. Celles qui étaient dans la foule et qui ont du se partager entre leur vie de famille, la peur pour leur proche, et leur devoir de médecin, d’infirmier… J’ai trouvé que c’était important de comprendre ce qui s’était réellement passé pour des personnes qui subissent un traumatisme énorme mais dont on ne parle jamais.

J’ai versé des larmes, c’est une évidence, et il m’a été extrêmement difficile de terminer ce livre, mais je ne me voyais pas abandonner. Ce serait faire preuve de lâcheté, il faut regarder la vérité en face, dans un devoir de soutien pour ceux qui nous soutiennent autant qu’ils le peuvent. On est partagé entre l’horreur de ce qui s’est passé cette nuit, et la tendresse qu’on éprouve pour nos sauveurs de tous les jours, et d’autant plus lors de cette nuit.

Ce médecin a eu une bonne idée de permettre à nos anges gardiens de témoigner. Il leur a permis de raconter ce qui s’est passé, ce qu’ils ont vécu, d’évacuer leur traumatisme, et de leur faire comprendre qu’ils ont fait de leur mieux. Et j’espère qu’ils pourront réaliser eux-mêmes, à travers ce livre, qu’ils ne sont pas seuls à avoir traversé cette horreur, même s’ils ne peuvent pas en parler à leur famille, d’autres soignants ont vécu la même chose. Il est important de voir les choses de différentes manières. On parle des victimes de l’attentat, mais en dehors des victimes et des proches, on ne parle pas assez de ceux qui ont en charge de sauver les vies autant que possible, de ceux qui annoncent les décès et de ceux qui sont chargés de compter nos victimes… Merci à eux. Pour tout ce qu’ils font chaque jour, et pour leur courage lors des attentats.

Chroniques

[CHRONIQUE] ADDICT

Addict

addict-3248402-264-4321Auteur : Jeanne Ryan

Editeur : Robert Laffont

Collection : Collection R

Nombre de pages : 344 pages

Adaptation cinématographique : Nerve

Résumé : Un jeu sans règle ni pitié. Qu’êtes-vous prêt à perdre pour gagner ? Vee, dix-sept ans, est sous l’étroite surveillance de ses parents depuis qu’ils l’ont retrouvée quelques mois auparavant endormie au volant de la voiture familiale, dans le garage, moteur allumé. Elle a beau plaider l’accident et non la tentative de suicide, elle n’a pas le droit de sortir sauf pour jouer son rôle de maquilleuse-costumière dans la production théâtrale du lycée. Un soir, elle décide de relever l’un des défis proposés par ADDICT, jeu trash de télé réalité diffusé sur le Net qui promet des cadeaux somptueux contre des paris toujours plus pervers. Mais voilà qu’elle est sélectionnée, à sa grande surprise. Pour se sentir enfin vivante, Vee va alors accepter des défis de plus en plus malsains… Jusqu’à quelle dose d’adrénaline pourra-t-elle survivre ?

Avis : Il y a longtemps que j’avais acheté ce livre dans une foire à tout, j’avais été attirée par le résumé et par la couverture ! Je ne connaissais pas vraiment la Collection R d’ailleurs à l’époque… Puis j’ai finalement décidé de sortir ce livre de ma PAL car ça faisait un moment que j’avais envie de le lire ! A l’époque j’aimais beaucoup la couverture, et je dois avouer que maintenant je la trouve assez banale, même si elle correspond bien au livre et à son histoire, l’image d’une jeune fille qu’on verrait dans le noir à travers une caméra infra-rouge.

Dès les premières pages je me suis lancée dans l’histoire avec avidité, ça changeait de ce que je lisais d’habitude, et ça montre comment on peut vite se retrouver envouter par internet et tout ce que ça nous promet en échange de choses dangereuses, quoique tentantes, il faut bien l’avouer ! La première partie des défis, de la vraie vie, m’a beaucoup plu. Puis on entre ensuite dans la première partie avec le grand défi final. Et à partir de là, je n’ai plus aimé. Je lisais pour savoir ce qui allait se passer et parce que je n’aime pas délaisser un livre, surtout quand j’ai beaucoup aimé le début. Mais là pour moi c’était trop tiré par les cheveux, ça ne se tenait pas, c’était parfois mal décrit… Du coup très déçue de cette seconde partie.

Je ne connaissais pas cette auteure et malgré les avis négatifs que j’ai pu émettre, j’ai trouvé l’écriture plus ou moins fuilde pour ce qui était du début du livre. Mais comme je le disais, je me suis perdue dans les descriptions dans la dernière partie. J’ai de moins en moins apprécié la façon de parler des personnages qui évoluent, à mon goût, trop vite. Mais j’ai apprécié pouvoir faire clairement la différence entre les messages d’ADDICT et l’histoire en elle-même avec les dialogues des personnages etc.

En ce qui concerne ceux-ci d’ailleurs, j’ai émis plusieurs réserves, j’ai parfois trouvé notre personnage principal, qui est Vee, trop égoïste, de la même manière que Sydney tandis que je ne parvenais pas à m’attacher à Ian ou Tommy. J’ai toujours la sensation que quelque chose cloche dans les personnages, ce qui n’a d’ailleurs pas été le cas pour tout le monde, mais ça ne m’a pas convaincu ! Pareil, l’histoire d’amour, à mes yeux, arrive beaucoup trop vite dans ce roman qui n’est quand même pas très long avec ses 340 pages… Pour moi, les personnages auraient pu être plus développés.

En ce qui concerne la fin… J’ai trouvé le roman incomplet, on s’arrête sur une sorte d’énigme à mon sens, alors qu’il n’y a pas de second tome, et j’ai un peu de mal avec ce genre de fin plus ou moins ouverte !

En revanche, comme je vous l’ai indiqué, il existe une adaptation cinématographique de ce roman, qui est Nerve, et qui, selon le BA me semble assez différent ! Je prendrais donc le temps de regarder le film. J’ai apprécié cette critique claire que l’on fait des dérives d’internet dans ce livre, alors je voudrais voir l’adaptation en film. Si on lit ce livre au-delà de son contenu adolescent, dans une optique de prévention, il peut s’avérer vraiment très intéressant et dénonce, en plus des dérives, les comportements à risque pour des choses matérielles qui n’en valent pas la peine, même si les « cadeaux » d’ADDICT semblent devenir de plus en plus réels et de moins en moins centrés sur le côté superficiel des personnages.

En conclusion, une bonne première partie dans le livre, une seconde pas assez précise, trop perturbante, avec une description trop fouillis. Des personnages pas assez convaincants, pas assez développés, mais un livre qui montre les failles et les dérives d’internet auprès des jeunes.

Note : ♥♥♥♥♥

C'est lundi que lisez-vous ?

C’est lundi, que lisez-vous ? #5

Hello ! Nous sommes lundi, donc on va reprendre nos petit rendez-vous habituel, mais celui-ci concernera mes lectures des deux dernières semaines étant donné que je n’ai pas eu le temps de vous en parler la semaine dernière ! 🙂

1. Qu’ai-je lu les deux semaines passées ? 

 

Ma chronique d’Addict arrivera soit dans la journée, soit demain au plus tard ! 🙂

2. Que suis-je en train de lire ? 

soigner-nice-14-juillet-2016-937519-264-4321Un nouveau partenariat très intense grâce à NetGalley et aux éditions First…

 

 

 

 

 

 

 

.

3. Que vais-je lire ensuite ? 

Je ne sais pas encore, ça dépendra de ce que je vais recevoir à mon anniversaire, sinon j’ai pour projet d’attaquer le Troisième tome de La Passe-Miroir de Christelle Dabos, ainsi que Un palais d’épines et de roses de Sarah J. Maas. 

Chroniques

[CHRONIQUE] Heartless T1 : Mercy

Heartless T1 : Mercy.

[Attention Dark Romance !]

heartless-tome-1-mercy-878006-264-4321

Auteur : Ker Dukey

Saga : Heartless

Editeur : Milady

Nombre de pages : 313

Résumé : « J’aime le soulagement que procure l’acte sexuel. Il n’est pas grand-chose qui me procure du plaisir, et le sexe ne m’en donne pas beaucoup, mais c’est pour moi un exutoire. J’adore franchir les limites des autres. J’adore les dégrader. Sadique, moi ? Oui. »

On dit que certaines personnes manquent d’empathie en raison d’une activité réduite au niveau du lobe frontal. C’est peut-être mon cas, mais que je sois né ainsi ou que je le sois devenu, l’empathie n’était pas mon fort jusqu’à ce que ses yeux verts croisent les miens dans un miroir… et que je sois incapable de lui ôter la vie.

Je ne voulais pas ressentir d’émotions, je refusais que cette femme vienne compliquer ma vie, elle qui avait été envoyée pour me hanter à cause de mes péchés. Mais la mission a mal tourné et ses conséquences ont transformé ma vie à jamais. En m’obligeant à ressentir des émotions.

Si les gens te montrent de la compassion, c’est pour te signifier qu’ils ressentent ton chagrin, qu’ils le partagent avec toi, que tu n’as pas à le porter seule.

Avis : Je vous préviens tout de suite, il s’agit là d’une chronique à chaud parce que je viens de terminer le livre… J’ai choisi ce livre parce qu’après With You, j’avais envie de tenter une nouvelle dark romance, plus sombre, et plus en rapport même avec la psychologie des personnages ! Alors quand j’ai lu le résumé, ça m’a paru être ce que je recherchais, et la couverture que je trouve magnifique avec ses tons bleus a fini par me persuader !

J’ai été lancée dès les premières pages grâce aux prologues, à tel point que j’ai lu les 150 premières pages d’une traite ! J’ai adoré entrer dans la psychologie des personnages, de comprendre petit à petit Blake, Ryan et Melody. J’ai un véritable coup de cœur pour Mélody et Blake, (et le fait qu’il s’appelle en réalité Damian comme annoncé dans les premières pages y est aussi pour quelque chose haha.) Et je pense que j’ai encore plus adoré les pages qui ont suivi, et ce jusqu’à la fin qui m’a tenue en haleine et m’a donné envie de dévorer le livre jusqu’au dernier mot tellement le suspens est de mise !

Je ne connaissais pas cet écrivain, néanmoins, je pense qu’on se recroisera ! J’ai beaucoup aimé les détails apportés à l’histoire, la mise en attente du lecteur tout au long du livre, avec cette écriture qui m’a rendu totalement addict à ce livre, je n’ai pas pu m’en détourner avant de le terminer ! J’ai trouvé à travers ce livre, ce que je cherchais dans la dark romance, une sorte de mélange entre la romance, l’horreur et le thriller avec une bonne psychologie noire sur les personnages !

D’ailleurs, en ce qui concerne les personnages, j’ai trouvé qu’ils étaient réellement bien développés, intéressants, et surtout, ils ne se ressemblent pas ! J’ai aimé la noirceur qui se dégage de Ryan et de Blake tout en me sentant à la fois très mal à l’aise ! Mais la douceur de Mélody, ainsi que sa force permettent de se retrouver dans un roman, certes noir, gênant, mais où le lecteur peut continuer à avancer sans avoir un malaise plus profond qui prendrait toute la place ! J’ai beaucoup aimé le personnage de Sean aussi, qui n’est pourtant qu’un personnage secondaire. Et évidemment, je n’ai pas apprécié Markus, il est arrogant, froid… Pas du tout ce que j’apprécie dans des personnages !

La fin m’a extrêmement surprise, certains trouvent que le dernier chapitre est une sorte de retournement de situation trop simple, mais moi ça m’a plu. D’ailleurs heureusement qu’il est présent sinon je pense que j’aurai jeté ma liseuse contre un mur de frustration haha !

Un second tome vient de sortir, et il est évident que je compte le lire, cependant, cela attendra peut-être que je me remette du premier tome !

En conclusion, c’est une lecture que j’ai beaucoup appréciée, un vrai coup de cœur ! La psychologie des personnages est recherchée, l’intrigue également et je compte lire le second tome, ainsi que les autres livres de cette auteure !

Note : ♥♥♥♥♥